Sénatoriales : Des soupçons de corruption jusqu’au dernier jour
vendredi 15 mars 2019

Les élus provinciaux élisent ce vendredi 15 mars, les 100 sénateurs.Ces scrutins vont se dérouler dans 24 des 26 provinces de la RDC et permettront de renouveler la Haute assemblée dont les actuels membres ont été élus il y a 12 ans, en 2007. A moins d'une énorme surprise, le Front commun pour le Congo (FCC) de l'ancien président Joseph Kabila, majoritaire dans plus de 22 provinces sur les 26, devrait gagner haut la main ces élections. Cela augure donc un Sénat battant pavillon FCC. C'est la suite logique des élections du 30 décembre 2018.

Aussi invraisemblable que cela puisse paraitre, avant même de se tenir, ces sénatoriales sont couvertes de soupçons de corruption à vaste échelle. Au point que plus d'une dizaine de candidats ontjeté l'éponge, dénonçant un monnayage des voix par les grands électeurs que sont les députés provinciaux.

Dans une lettre adressée mercredi 13 mars au président de la Centrale électorale, le Pr Evariste Mabi Mulumba a lui aussi décidé de retirer sa candidature de l'élection sénatoriale de la province du Kasaï Central. "Ma décision est motivée par le scandaleux monnayage des voix des députés provinciaux allant jusqu'à 30 000 dollars US par électeur", a-t-il confié dans sa correspondance aux présidents de la CENI et de l'Assemblée provinciale du Kasaï-Central.

L'ancien Premier ministre juge inacceptable qu'une chambre parlementaire prestigieuse comme le Sénat "soit discréditée par un mode électoral perméable à la corruption de façon aussi notoire".

LA RUEE

On doit à la vérité que même lors de la première législature, l'argent circulait. Mais aujourd'hui c'est l'ampleur que prend cette corruption qui inquiète. Lors des élections de 2006, presque tous avaient les yeux tournés vers l'Assemblée nationale. Ce qui n'est plus le cas maintenant où tous ceux qui ont échoué à se faire élire à la chambre basse du Parlement frappent à la porte du Sénat. Et c'est la ruée.

Le problème, si le principal critère d'accès à la Haute assemblée est l'argent, on risque de voir beaucoup de sages ne pas y siéger. Or le Sénat par définition est le réceptacle de tout ce que le pays compte de personnes ressources. Priver la Chambre Haute de leurs services serait dommageable pour la bonne production législative.

LUTTE FCC-CAH

L'autre enjeu de ces joutes électorales, c'est de voir comment la coalition FCC-CACH va se traduire au niveau du Sénat. Le FCC, la méga plateforme initiée par l'ancien chef de l'Etat Joseph Kabila ne fait pas mystère de sa volonté de prendre le contrôle du Sénat, après avoir obtenu la majorité absolue à l'Assemblée nationale. Le but de la manœuvre est d'occuper une position devant lui permettre d'impulser la réforme institutionnelle et s'assurer que rien ne soit décidé sans lui, ni contre lui.

Minoritaire dans les assemblées provinciales, le Cap pour le changement de Félix Tshisekedi, compte sur la logique de coalition pour glaner des sièges dans l'Hémicycle de la Haute assemblée.

Didier KEBONGO
L’Agence Nationale de Renseignement a un nouveau patron
mercredi 20 mars 2019

Fils maison et jusqu’hier numéro 2, Inzun Kakiak Justin enfile enfin le costume du patron des Services. Il succède à Kalev Mutond. Le nouvel homme (...)
lire la suite
Fatshi suspend, le Pprd rejette !
mardi 19 mars 2019

Par ailleurs, le successeur de Joseph Kabila, a instruit le procureur général près la Cour de cassation de diligenter des enquêtes contre les (...)
lire la suite
Confusion autour des sénatoriales : Félix Tshisekedi s’implique
lundi 18 mars 2019

Le Directeur de cabinet du chef de l'Etat rapporte qu'à la suite de cette rencontre avec de hauts responsables d'autres Institutions du pays, (...)
lire la suite
Rémy Musungayi en appelle à un Sénat de qualité
vendredi 15 mars 2019

Candidat pour la ville de Kinshasa, Remy Musungayi Bampale en appelle à un Sénat de qualité malgré les allégations de corruption qui entourent les (...)
lire la suite
Sénatoriales : Des soupçons de corruption jusqu’au dernier jour
vendredi 15 mars 2019

Les élus provinciaux élisent ce vendredi 15 mars, les 100 sénateurs.Ces scrutins vont se dérouler dans 24 des 26 provinces de la RDC et permettront (...)
lire la suite
Fatshi frappe !
jeudi 14 mars 2019

C'est presque fini pour le ministre des Affaires foncières, Lumeya Dhu Maleghi. Désormais, il ne pourra plus poser aucun acte officiel comme membre (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting