SE FELICITANT DE CE GAGE DE DECRISPATION
Delly Sessanga et Sindika Dokolo saluent la libération des prisonniers politiques
vendredi 15 mars 2019

Le président Félix-Antoine Tshisekedi a finalement honoré sa promesse faite le 2 mars dernier en rapport avec les mesures de grâce présidentielle, en accordant la liberté à 700 personnes. Cet acte est salué par la population et la classe politique.

Tout en encourageant ce geste de Félix-Antoine Tshisekedi, le Secrétaire général de la plateforme Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi, Delly Sessanga indique qu'il s'agit "d'un gage supplémentaire sur la voie de la décrispation totale de l'espace politique congolais".

Il invite le chef de l'Etat à poursuivre sur cette lancée, en posant davantage d'actions qui permettront d'en arriver à la décrispation totale de la sphère politique congolaise et à l'instauration d'un véritable État de droit en RDC.

"Les mesures de grâce présidentielle au profit de Franck Diongo, Firmin Yangambi et Diomi Ndongala sont un gage supplémentaire sur la voie de la décrispation totale. Je félicite le Président Félix Tshisekedi pour le courage et l'invite à persévérer sur cette voie. Le dur reste à venir", a indiqué Delly Sessanga sur Twitter.

Pour sa part, Sindika Dokolo qualifie la libération de Franck Diongo et de Firmin Yangambi "d'une très bonne nouvelle pour la démocratie congolaise" et appelle les Congolais, qui aspirent au changement, à soutenir à 100% les bonnes actions de Félix-Antoine Tshisekedi.

Le president du mouvement "Les Congolais debout" rend hommage à Félix-Antoine Tshisekedi et pense que cette libération est la preuve que la démocratie congolaise se réveille lentement, mais sûrement de son sommeil.

"La libération de F. Diongo et F. Yangambi est une très bonne nouvelle pour la démocratie. Tout le mérite revient au Président Félix Tshisekedi. Les Congolais veulent le changement et l'appuieront à 100% dans ses efforts pour tourner la page de la Kabilie", a indiqué Sindika Dokolo sur Twitter.

Donnant lecture des mesures de grâce prises par le chef de l'Etat, le mercredi 13 mars sur les antennes de la télévision nationale, le Directeur de cabinet du Chef de l'État, Vital Kamerhe, a précisé que les cas emblématiques comme Franck Diongo et Firmin Yangambi recouvrent directement leur liberté.

Quant à Diomi Ndongala, il devra patienter un peu, le temps que le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, retourne à Kinshasa pour signer l'arrêté lui accordant une liberté conditionnelle.

Ces mesures de grâce interviennent un jour après l'expiration de l'échéance de 10 jours annoncée par Félix Tshisekedi lors de la présentation du programme d'urgence de ses 100 premiers jours à la présidence. Une expiration qui alimentait déjà la polémique.

Orly-Darel NGIAMBUKULU
Les leaders de LAMUKA en réunion d’évaluation aujourd’hui à Bruxelles !
jeudi 21 mars 2019

Plusieurs fois reportée, la réunion de la plateforme LAMUKA commence, enfin, aujourd'hui à Bruxelles. Cette session de deux jours se clôture demain (...)
lire la suite
ANR : Jean-Hervé Mbelu Biosha, un professionnel au service de la République
jeudi 21 mars 2019

Un fils-maison promu numéro 2 de l'Agence nationale de renseignement. Histoire d'une consécration. Jean-Hervé Mbelu a gravi tous les échelons en (...)
lire la suite
Perchoir du Sénat : Pourquoi pas Bahati Lukwebo ?
jeudi 21 mars 2019

La brume sénatoriale n'empêche pas les grandes manœuvres politiques autour du perchoir de la haute assemblée. Hyper majoritaire au Sénat, le Front (...)
lire la suite
Le Groupe de soutien à la Sénatrice Bijou Goya saisit le chef de l’Etat
jeudi 21 mars 2019

Elle a tout d'une "mère courage". Sa sensibilité à la souffrance, à la pauvreté … n'a pas de coloration ethnique, ni provinciale. Dans le Haut-Katanga (...)
lire la suite
Le député Jonathan Bialosuka Wata renforce ses positions au Kwango
jeudi 21 mars 2019

Le processus électoral, qui va se clôturer par l'élection des sénateurs et des gouverneurs, a eu des retombées significatives sur le renouvellement de (...)
lire la suite
PALU : Après le père, le fils
jeudi 21 mars 2019

Lugi Gizenga, fils biologique du patriarche Antoine Gizenga,a été porté à la tête du parti après le décès de son père, le 24 février dernier. La décision (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting