Dernière minute :
PROMOUVOIR LA CULTURE CONGOLAISE AU-DELA DES FRONTIERES NATIONALES ET CONTINENTALES
Les opérateurs culturels plaident pour la reconnaissance de la Rumba congolaise comme patrimoine mondial de l’Unesco
mardi 19 mars 2019

Les opérateurs  culturels congolais se sont réunis le week-end dernier pour lancer officiellement ce qu’ils appellent "une année d’intense plaidoyer pour l’inscription de la Rumba congolaise sur la liste des patrimoines culturels mondiaux".

Organisée par Univers groupe télévision, cette rencontre était l’occasion pour les hommes d’esprit de réfléchir et d’échanger  autour de la rumba congolaise et de bien formaliser l’argumentaire à défendre auprès de l’Unesco et d’autres instances  à travers le monde.

VALORISER LA CULTURE CONGOLAISE

Au rendez-vous, l’écrivain et Directeur général de l’Institut national des arts (INA), le professeur Yoka Lye Mudaba a indiqué que "faire reconnaître la Rumba congolaise comme patrimoine mondial n’aura pour conséquence directe que la valorisation de la culture congolaise de manière générale au niveau international".

Il a, à cette occasion, brossé, à l’intention  de la crème intellectuelle et culturelle présente dans la salle,  l’historique de la rumba congolaise, ses origines, ses moments de gloires et ses contraintes.

Contrairement à ceux qui pensent que la Rumba est partie du Cuba, le Prof. Yoka affirme sans crainte d’être contredit que cette musique est d’abord congolaise avant de traverser la frontière par le fait de l’esclavagisme.

LA RUMBA EST AVANT TOUT CONGOLAISE

Les Congolais déportés, rapporte-t-il, profitaient de quelques temps  de repos, voire pendant des heures du travail, pour chanter et danser la Rumba. «Cette musique qui se danse à deux, avait davantage été valorisée  par Joseph Kabasele Tshamala dit Grand Kallé», a précisé le professeur Yoka.

« Nous nous battons pour la Rumba congolaise sans frontières, la  Rumba congolaise hors frontières. C’est tout le sens de ce plaidoyer. Je remercie ainsi tous les acteurs culturels qui participent à ce grand projet», s’est réjoui le DG de l’INA. L’auteur de l’ouvrage «l’Economie de la Rumba», Didier Mumengi, a appelé les hommes de culture congolais et les autorités politiques à coaliser leurs forces, afin de réussir à faire inscrire la Rumba congolais sur le registre des patrimoines immatériels mondiaux, au même titre que la Rumba cubaine.

FAIRE PARTICIPER  LA RUMBA AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DU PAYS

« La Rumba  congolaise, comme patrimoine national, peut générer une économie identitaire et émotionnelle créatrice d’emplois. Une économie qui enverra nos ingénieurs dans les laboratoires pour imaginer et créer des instruments musicaux et pour moderniser   nos instruments traditionnels et les exporter vers tous les horizons musicaux du monde», a plaidé Didier Mumengi, ancien ministre de l'Information.

«Mon rêve est d’arriver à créer  un mondial de la Rumba. A mettre en place  une grande industrie festivalière, à l’instar du Tango, capable de réunir chaque année, 100.000 à 500.000 touristes», a-t-il ajouté Didier Mumengi, avant de rappeler que les porte-étendards de la Rumba cubaine des années 50 ont eux-mêmes reconnu la paternité de cette musique à la RDC, plus précisément dans le Kongo-Central.

Les artistes musiciens présents dans la salle ont salué cette initiative qui ne vise qu’à promouvoir la culture congolaise à l’échelle internationale. Artiste musicien, actuellement député national à la circonscription du Mont-Amba, Jean Goubald Kalala appelle les musiciens congolais à plus de responsabilité, à apprendre davantage afin d’être de plus en plus compétitifs.

Cette cérémonie s’est clôturée par la remise à titre symbolique de l’argumentaire  en faveur de ce plaidoyer à Eric Mandala, président de Univers groupe télévision. C’est donc lui qui mènera le plaidoyer au niveau des instances habilitées. Orly-darel Ngiambukulu

Le centre culturel Loango célèbre ses 30 ans d’existence
mercredi 26 juin 2019

24 juin 1989 – 24 juin 2019. Voici trente ans depuis que le centre culturel Loango a vu le jour. Logée au virage de l’avenue Kipase, au quartier (...)
lire la suite
Adresse de S.E.M. Kiejoo KIM, Ambassadeur de la République de Corée en République démocratique du Congo à la cérémonie de fin des travaux de construction du musée national de la RD Congo 14 juin 2019, Kinshasa
lundi 17 juin 2019

Honorable She Okitundu, sénateur, Excellence Madame MADIYA Astrid, Ministre de la Culture et des Arts, Excellence Monsieur LUHAKA Thomas, (...)
lire la suite
Le Musée national de la RDC désormais entre les mains du Gouvernement congolais
lundi 17 juin 2019

La Corée a tenu parole. Construit avec les fonds de la KOICA sur les ruines de l'ex-Tembe na Tembe au cœur de Kinshasa, le Musée national de la RDC (...)
lire la suite
Papa Wemba aurait fêté ses70 ans d’âge ce vendredi 14 juin
vendredi 14 juin 2019

*LokuaKanza et Ray Lema rendent hommage au Roi de la Rumba congolaise via un concert ce vendredi soir. Si la mort ne l’avait pas arraché à (...)
lire la suite
Lancement de Alibooks, une plateforme de vente en ligne des livres
mercredi 5 juin 2019

L'écrivain congolais et responsable de la bibliothèque du centre Wallonie Bruxelles, Richard Ali, annonce le lancement, avant la fin de cette (...)
lire la suite
"Bana Ok" de Lutumba annonce pour le 5 juillet la sortie de "Prières"
mercredi 5 juin 2019

L'orchestre Bana Ok de feu Lutumba Simaro Masiya Simaro annonce la sortie de son album intitulé "Prières" le 5 julllet prochain. C'est ce qu'a (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Info ou intox ?

A l'ère et à l'heure des réseaux sociaux, difficile de savoir qui dit vrai et qui raconte sa vie. Comment authentifier tel ou tel autre document dans un contexte où l'estampille ne peut pas (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting