Dernière minute :
COALITION POLITIQUE EN RDC
Aimé Kilolo : « Il n’existe pas de crise entre le FCC et CACH »
mercredi 20 mars 2019

Le rejet des mesures issues de la récente réunion interinstitutionnelle par le FCC donne lieu à beaucoup de polémiques dans la classe politique. Pour Me Aimé Kilolo, cette prise de position est une expression démocratique qui ne donne pas lieu à une crise.

« Les récentes mesures prises par le chef de l’État congolais à l’issue de la réunion interinstitutionnelle ne donnent lieu à aucune crise entre les coalitions Cap pour le Changement et le Front Commun pour le Congo », a affirmé Aimé Kilolo.

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION

Il a, par ailleurs, souligné la détermination pour le FCC d’accompagner la volonté du chef de l’Etat congolais de mettre fin à la fraude et à la corruption tant décriée, à l’issue des élections sénatoriales du 15 mars dernier.

« Ce qui est important ici, c’est de saluer les efforts du Président de la république pour enrayer le fléau de la corruption et de la fraude. C’est aussi le combat du FCC », a-t-il declaré.

En technicien du droit, Aimé Kilolo a plaidé pour le respect de la Constitution du pays par tous. Il a rappelé que la réunion interinstitutionnelle est nécessairement un cadre de concertation. Ce, n’est pas un cadre où se prennent des décisions, en termes d’orientations politiques, a-t-il précisé.

« Les réunions interinstitutionnelles sont en fait, les cadres de concertation. Ce ne sont pas nécessairement des cadres où se prennent les décisions politiques. C’est comme ça que, me semble-t-il, il faudrait considérer les conclusions de cette réunion interinstitutionnelle », a indiqué Aimé Kilolo.

« Des options politiques ont été levées à l’issue de cette réunion. Il appartiendra aux techniciens dans les différents domaines respectifs qui accompagnent le président de la République de proposer les voies et moyens qui permettraient, dans le respect de la Constitution, d’atteindre l’objectif visé », a-t-il souligné.

Le chef de l’Etat a, à l’issue de la réunion interminstitutionelle du lundi 18 mars dernier, pris les decisions de suspendre l'installation des senateurs élus et de reporter sine die les elections des gouverneurs.

Il a, à la même occasion, demandé au Procureur général près la Cour de cassation d’ouvrir une enquête afin de denicher les senateurs corrupteurs et les deputés provinciaux corrompus. Orly-Darel NGIAMBUKULU
Le FCC confirme Mabunda, le Palu & Alliés désavoue Lokondo
vendredi 19 avril 2019

A l’Assemblée nationale, l’heure est aux préalables de l’élection du Bureau définitif prévue ce mardi 23 avril. Le calendrier décliné à cet effet le (...)
lire la suite
Le regroupement politique Palu & Alliés désavoue Lokondo
vendredi 19 avril 2019

La candidature d’Henri Thomas Lokondo au poste de Président du Bureau définitif de l’Assemblée nationale, déposée hier jeudi sous la casquette (...)
lire la suite
Les femmes parlementaires de la majorité soutiennent Jeanine Mabunda
vendredi 19 avril 2019

Les femmes parlementaires de la majorité soutiennent la candidature de leur collègue Jeanine Mabunda Lioko à la présidence du bureau définitif de (...)
lire la suite
"Richard Muyej n’est détenteur d’aucun compte tweeter"
vendredi 19 avril 2019

Le Gouverneur de la province du Lualaba, Richard Muyej Mangeze fait de nouveau l'objet d'une campagne de diabolisation sur les réseaux sociaux. (...)
lire la suite
L’Opposition parlementaire réitère sa décision de s’abstenir de l’élection du bureau définitif
vendredi 19 avril 2019

Neuf regroupements politiques membres de l’Opposition parlementaire se sont réunis hier jeudi 18 avril pour réévaluer leur position prise lors de la (...)
lire la suite
Fatshi ce jeudi à Kalehe pour consoler la population
jeudi 18 avril 2019

Cent cinquante personnes au moins sont portées disparues dans le naufrage d'une embarcation surchargéesur le lac Kivu. Cet accident s'est produit (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting