Dernière minute :
SONDAGES LES POINTS
Bureau du Sénat : Voici ceux qui peuvent surprendre
mercredi 20 mars 2019

Les Points organise une série de sondages d'opinion dont le premier volet a porté sur le portrait-robot du Président de la chambre haute du parlement rêvé par les congolais. Dix personnalités nouvellement élues ont été choisies comme probables candidates à ce poste. Pour ce faire, la population a été interrogée sur leurs atouts et faiblesses et sur d'autres critères notamment géopolitiques qui entreraient en jeu. Tout y passe: l'âge, le parcours politique, le parcours scientifique etc.

C'est un sondage inédit car, sa réalisation a appliqué à la fois les méthodes quantitatives et qualitatives. Ainsi, contrairement à nos rapports habituels, les congolais enquêtés ont été choisis non sur base exclusive d'un échantillon mais de groupes focus divers.

En effet, tenant compte de l'aspect géopolitique, la plupart des répondants se sont accordés sur le fait que le prochain Président du Sénat pourra venir de l'ouest du pays étant donné que le Président de la République est du centre et que le Premier Ministre pourrait être originaire de l'Est. Ce qui expliquerait que le perchoir du Sénat reviendrait à un originaire de la ville province de Kinshasa, du Grand Equateur et ou de la province du Kongo Central.

Qu'à cela ne tienne, les profils de différents prétendants et le bref aperçu de leur passage dans différents postes qu'ils ont occupés par le passé ont été passés au crible pour donner les résultats suivants sans aucun intérêt à l'ordre d'arrivée qui est d'aucune importance. A noter que dans ce rapport, on a tenu compte de l'ancienne configuration des provinces d'avant le découpage territorial de 2015.

MICHEL BONGONGO

Ancien cadre de l'Union des Forces du Changement (UFC) de Léon Kengo Wa Dondo, actuellement influent membre des Républicains, Michel Bongongo a des atouts pour succéder à son mentor au perchoir de la chambre basse du parlement.

Professeur d'université, Il a occupé plusieurs fonctions entre autres, Vice-président de l'Assemblée régionale de 1985 à 1989 et Président de la même institution au cours de deux années qui ont suivi ; Ministre d'Etat au Budget de 2014 à 2016 avant d'être nommé Ministre d'Etat à la Fonction publique de 2016.

Il a réussi à maîtriser tout mouvement de grève dans l'administration publique grâce à son sens élevé de dialogue, à l'écoute et à sa proximité par rapport à la population, il maitrise et connaît parfaitement l'homme politique et les besoins de la population.

De tempérament posé et proche de l'ancien présidant du sénat Léon Kengo, il maîtrise parfaitement la haute chambre du parlement et est capable de la gérer avec sagesse même si certaines personnes interrogées estiment qu'il n'a pas suffisamment de soutiens politiques au sein du FCC. D'autres répliquent que sa fidélité et loyauté aux valeurs républicaines pourra convaincre ses collègues de lui faire confiance. Crédité de 61%, il occupe la première position.

LEONARD SHE OKITUNDU

C'est l'un des plus heureux du processus électoral en cours en République démocratique du Congo. A 72 ans, il a obtenu tout ce qu'il a voulu en se faisant triplement élire Député provincial de la ville de Lusambo, Député National du territoire de Katako-Kombe dans la province du Sankuru et Sénateur de la même province. Co-fondateur du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), son nom est dans toutes les bouches lorsqu'on parle du prochain Président du Sénat.

Classé deuxième avec 52%, ce poste lui avait échappé de quelques centimètres en 2007 au profit de Léon Kengo mais sans se décourager, il a supporté la traversée du désert jusqu'en 2016, année durant laquelle il mènera les débats entant que rapporteur de la Majorité présidentielle au dialogue de la Cité de l'Union Africaine à l'issue duquel il sera nommé Vice-Premier ministre, Ministre des affaires étrangères et de l'Intégration régionale.

L'ancien exilé en Suisse avait plusieurs années plus tôt occupé des postes importants dont ceux d'Ambassadeur Itinérant, Ministre des droits humains et Ministre des affaires étrangères de Mzee Kabila. Il a occupé certaines de ces fonctions sous Joseph Kabila dont il dirigera le cabinet de 2005 à 2007.

Parmi ses points forts, les personnes sondées retiennent particulièrement sa parfaite maitrise des rouages de la scène diplomatique, ses réseaux en Europe et aux Etats-Unis, son attitude paisible et non conflictuel ou encore ses relations avec l'UDPS, le parti présidentiel, lesquelles remonteraient aux négociations informelles d'Ibiza entre feu Etienne Tshisekedi et les émissaires de Joseph Kabila.

A la question de savoir ce qui constituerait un obstacle à son élection à la tête du Sénat, les mêmes personnes ont cité ses origines du Grand Kasaï (un même espace géographique avec le Chef de l'Etat) et surtout la guerre qui lui mèneraient certains de ses frères du Sankuru.

ALEXIS THAMBWE MWAMBA

Avec 49%, l'ancien Ministre du Plan, des affaires étrangères et actuel Ministre sortant de la Justice et Grade de Sceaux, Alexis Thambwe Mwamba serait lui aussi dans la course pour la présidence du Sénat. Après avoir été Ministre des Travaux Publics, de l'Urbanisme et de l'Habitat, du Commerce Extérieur, des Transports sous Mobutu, il a été Président de l'Union des Démocrates Indépendants (UDI), une plateforme créée par Léon Kengo. Son élection comme Sénateur de son Maniema natal confirme un peu plus le dicton selon lequel le Sénat congolais serait une chambre d'anciens Mobutistes.

Parmi les obstacles qui se présenteraient sur son chemin, les répondants relèvent entre autres, son intransigeance dont il a fait preuve dans l'affaire de l'arrestation du Professeur Tshibangu Kalala, les prisonniers dits politiques ou encore ses embrouilles avec la presse.

FRANÇOIS MUAMBA

Ancien représentant de l'UDPS en France de 1982 à 1988, François Muamba a littéralement retrouvé sa famille politique en devenant conseiller du Président Félix Tshisekedi. Ministre de l'économie, de l'industrie et Artisanat de Mobutu en 1991 et puis Ministre-Conseiller à la présidence durant la décennie 1990 jusqu'à la chute de l'ancien dictateur, il a intégré le MLC en 1999. Il sera Ministre du Budget entre 2003 et 2006 et sera un des acteurs clés du dialogue de Sun City. Elu député national du Kasaï Oriental en 2006, il a joué un rôle important à l'Assemblée nationale pour le compte du MLC et créera son propre parti, l'Adr en 2011 et coordonnera le Mécanisme national de Suivi de l'Accord Cadre (MNS) avant de démissionner quelques années plus tard.

Si sa proximité avec le Chef de l'Etat est un atout pour lui en vue de briguer la présidence du Sénat, cela pourrait être un handicap au cas où le FCC n'accepterait pas de céder ce poste à son allié le CACH. Il arrive à la quatrième marche et récolte 43%

EVARISTE BOSHAB

Lorsqu'on parle d'Evariste Boshab, chaque interlocuteur le décrit à sa manière. Pour les intellectuels, c'est un juriste et Professeur d'universités hors normes et qui n'a pas hésité à lier son combat politique avec les connaissances scientifiques. Pour les sympathisants ou militants des partis politiques, c'est un ancien Secrétaire Général du PPRD qui a notamment occupé les postes de Directeur de Cabinet du Chef de l'Etat, Président de l'Assemblée nationale et celui de Vice-premier ministre de l'Intérieur et Sécurité.

Ce qui fait dire à certaines personnes sondées qu'il pourra être tenté de briguer la présidence du Sénat, c'est surtout sa popularité au sein du PPRD et ses rapports avec certains partis membres du FCC.

Mais pour d'autres répondants, le dossier d'Evariste Boshab aurait du mal à passer à cause notamment de l'affaire des créances de la SNEL pour laquelle il avait été abandonné par sa famille politique à l'époque où il dirigeait le bureau de l'Assemblée nationale et surtout les sanctions des Etats-Unis et de l'Union Européenne dont il fait l'objet depuis 2016 et 2017 pour son rôle présumé dans les violations des droits de l'homme en RDC. Il est cote à cote avec son frère du grand Kasaï, François Muamba Tshishimbi.

BAHATI LUKWEBO

Humilié à la députation nationale dans la ville de Bukavu, l'Autorité morale de l'AFDC a sauvé son honneur en raflant 12 voix des députés provinciaux du Sud-Kivu pour devenir le Sénateur le mieux élu de la RDC. Député national de 2006 à 2018, Bahati Lukwebo a entre autres fonctions politiques occupées été Questeur de l'Assemblée nationale, Ministre de l'Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, Ministre de l'Economie Nationale et Ministre d'Etat au Plan. Frédéric Panda Sondage Les points
Une nouvelle attaque des civils hier : 3 morts et 2 blessés
mardi 15 octobre 2019

Trois personnes ont trouvé la mort et deux autres ont été blessées hier lundi 14 octobre. C'st le bilan d'une attaque dans la localité de Mukoko (...)
lire la suite
Après la requête de Muabilu, le PM Ilunga fait droit à la coopération sino-congolaise
mardi 15 octobre 2019

*L'entreprise chinoise BEIJING URBAN CONSTRUCTION GROUP reprend les travaux de constructiondu Centre Culturel et Artistique pour l'Afrique (...)
lire la suite
Des enseignants des écoles publiques dans la rue hier à Goma
mardi 15 octobre 2019

Les enseignants grévistes des écoles publiques étaient dans la rue hier lundi 14 octobre dans la ville de Goma pour exiger essentiellement la (...)
lire la suite
La 2ème édition de la "Semaine belge de Kinshasa" célèbre le renouveau des relations entre la Belgique et la RDC
mardi 15 octobre 2019

La deuxième édition de la Semaine Belge de Kinshasa a officiellement été lancée hier lundi 14 octobre, à Pullman Hôtel, dans la commune de la Gombe. (...)
lire la suite
Par quelle alchimie Kabila peut-il provoquer un énième crash d’un vieil Antonov ?
mardi 15 octobre 2019

Il se passe des choses bizarres depuis le crash jeudi dernier d'un avion de type Antonov affrété par la Présidence de la République pour le transport (...)
lire la suite
Crash de l’Antonov 72 : la surcharge serait la cause de l’accident !
mardi 15 octobre 2019

L'avion cargo affrété par l'Armée pour le compte de la logistique présidentielle disparu depuis le jeudi 10 octobre serait retrouvé au Sankuru, dans (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting