Dernière minute :

La "carte Mabunda"
lundi 8 avril 2019

Honneur à la femme ? Réponse grandeur nature à la représentativité féminine dans les institutions telle consacrée par la Constitution ? Il y a, à l'évidence, de tout cela dans la présentation de la candidature de Jeannine Mabunda au perchoir de l'Assemblée nationale. Une première dans les annales du Parlement rd congolais. Pour la toute première fois, une dame sera le deuxième personnage de l'Etat. Mis à part le cas " Maman Nzuzi Wa Bombo " qui a été, un moment, deuxième ou troisième personnalité dans le cadre du Parti-Etat.

Pour la réélue de Bumba, il y a bien plus que le caractère inédit de sa candidature comme speakerine de la Chambre. Un coup d'œil sur son pedigree, un regard rétrospectif sur ses prestations professionnelles antérieures renseigne bien que la carte Mabunda déborde largement du cadre stricto sensu de la promotion de la représentativité de la femme.

De par son épaisseur intellectuel, cette diplômée de l'ICHEC -la célèbre grande école de Commerce de Bruxelles- n'a vraiment pas besoin de la politique de quota pour accéder à cette si haute fonction. De ce point de vue, Jeannine Mabunda comme d'autres femmes de son acabit est l'antidote parfait au " déterminisme sexuel " qui charrie quantité de complexes dans un sens comme dans un autre. La candidate PPRD est bien la preuve que dans l'univers féminin, il y a de ces profils que l'on peut apprécier non sur base du genre, mais à l'aune de la compétence.

En somme, Jeanine Mabunda est un candidat comme un autre. Comme hier, elle a été ministre comme un autre. C'est plutôt essentiellement en cela que réside l'intérêt de la carte "Mabunda " pour la cause de l'égalité homme- femme. Même si en sortant le nom de son ancienne Conseillère spéciale en matière de lutte contre les violences sexuelles, Joseph Kabila n'ignore pas que cette-déjà- baronne du PPRD rentre bien dans l'air du temps. José NAWEJ
Compassion à géométrie variable
vendredi 19 avril 2019

Vu de RDC, comment ne pas mettre en parallèle le drame survenu à Paris et la tragédie sur le lac Kivu. Sans investir dans la hiérarchie (...)
lire la suite
Et le pays, l’Etat et le peuple dans tout ça ?
jeudi 18 avril 2019

C'est un secret de Polichinelle. Le FCC et le CACH jouent au "je t'aime, non plus". Ces bisbilles de ménage retardent -c'est un euphémisme- (...)
lire la suite
Avec ou sans Gouvernement
mercredi 17 avril 2019

Près de trois mois après son investiture, Félix-Antoine Tshisekedi n'a rien de deux personnages de Samuel Beckett dans " En attendant Godot ". Pour (...)
lire la suite
Un sermon coupe-gorge
mardi 16 avril 2019

Alors, quid de la classe politique rd congolaise ? Sentence de l'Archevêque de Kinshasa : un produit au mieux périmé et au pire indigeste. Dans les (...)
lire la suite
Une leçon d’exemplarité depuis les airs
lundi 15 avril 2019

Mille et une manières de lire la présence de FATSHI dans un avion de ligne pour sa toute première virée dans le Congo profond en tant que chef de (...)
lire la suite
Une énième " victime " de l’usure du pouvoir
vendredi 12 avril 2019

Le cas " El-Béchir " a un tout de même mérite. Celui de constituer une énième alerte sans frais à ses désormais ex-homologues chefs d'Etat friands de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting