Dernière minute :

Un sermon coupe-gorge
mardi 16 avril 2019

Alors, quid de la classe politique rd congolaise ? Sentence de l'Archevêque de Kinshasa : un produit au mieux périmé et au pire indigeste. Dans les deux cas, impropre à la consommation. Conséquence toute logique : Mgr Fridolin Ambongo déconseille aux jeunes la consommation du "produit classe politique congolaise " !

Plus besoin d'exégèse pour comprendre que, dans le landerneau politique zaïro-congolais, personne ne trouve grâce aux yeux du Pasteur en chef de l'Eglise catholique de Kinshasa. Tous sont pourris. Absolument tous. Aucun n'est, par conséquent, digne d'être pris pour modèle !

Du haut de sa chaire de circonstance au stade Père Raphaël, l'Archevêque de Kinshasa ne s'est pas embarrassé de circonlocutions pour "démonétiser" les hommes politiques. Cette disqualification sans nuances est-elle fondée ? Le discours sans filtre du successeur de Monsengwo est-il approprié ? En somme le parler vrai rimerait-il nécessairement avec le parler cru?

Plus fondamentalement, Mgr Ambongo a-t-il fait œuvre de Prince de l'Eglise en enfermant à double tour l'ensemble d'acteurs politiques dans la case estampillée " peu recommandable". Le sont-ils réellement tous ? Et surtout de façon irréversible ? Auquel cas, l'Eglise aurait échoué dans sa mission de conversion. Ce qui, du point de vue christique, est inconcevable.

Autrement, il n'y aurait le mystère et le ministère appelé "Jésus ". Il n'y aurait eu ni mort, ni résurrection. En un mot, il n'y aurait pas eu Pâques.

Reste que Mgr Fridolin Ambongo n'est pas le premier à dire tout le bien qu'il pense de la légendaire classe politique zaïro-congolaise. Au seuil des années 1990, le Sénégalais Abdoulaye Wade avait fait la découverte d'une classe politique… "sans culture politique". En somme, une classe médiocre.

Médiocrité ? Ce mot rappelle un autre "censeur" de l'univers politique rd congolais. Il était aussi présent au stade lors du sermon coupe-gorge de Fridolin Ambongo. José NAWEJ
Au rythme de la Cour
lundi 17 juin 2019

Dans le landerneau politique, on ne parle plus que de ça. Ça fait débat. Plus exactement, ça fait polémique. Certains crient même au scandale. Quatre (...)
lire la suite
A l’heure des "Amis de Fatshi"
vendredi 14 juin 2019

Des fans clubs pro Fatshi? Ça pousse comme des champignons. Chaque jour qui passe voit un ou un groupe de compatriotes se signaler avec une (...)
lire la suite
Assumer et s’assumer
jeudi 13 juin 2019

Au bord de ce que Charles de Gaulle appelait "la chienlit" ? En tout cas, les prémices s'amoncellent. Violences sur fond d'autodafé à Kinshasa. (...)
lire la suite
Postes régaliens et juteux : ça cale
mercredi 12 juin 2019

Toujours pas de Gouvernement. Bien malin qui pourra dire à quand cette autre fumée blanche. Là n'est assurément pas le principal. Le fond du (...)
lire la suite
FCC-CACH, Lamuka, difficile d’y voir clair !
mardi 11 juin 2019

Qui est qui et qui joue quel rôle correspondant à quel statut ? Ce n'est pas une thèse de doctorat, bien que nous soyons dans la république des (...)
lire la suite
Coalition : drôle de mode d’emploi
lundi 10 juin 2019

A propos du clash survenu, vendredi dernier, à la Chambre, la question n'est pas tant de savoir qui a raison et qui a tort. Le comble - pour le (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Soudain, N’Sele redevient la porte à côté !

A chaque Président son antre. Cela n'a échappé à personne que le Palais de la Nation, saint des saints du pouvoir rd congolais sous Kabila père et fils a perdu de sa superbe sous FATSHI. Ce dernier (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting