Dernière minute :

JKK :Tout, sauf un has been
vendredi 26 avril 2019

Avis ou rappel à tous ceux qui, par anti kabilisme -parfois primaire- par oubli feint ou réel ou même par ignorance, intentent un procès en ingérence dans la marche de la Res publica : Joseph Kabila est tout, sauf un has been.

Il a, certes, remis les clés du Palais de la Nation, de la Cité de l'Union africaine… à son successeur. Il jouit, depuis, du statut d'ancien Président de la république élu. Avec, comme cerise sur le gâteau, le titre de sénateur à vie. De ce point de vue, il réunit donc toutes les conditions d'un retraité.

Pas si vite. Le prédécesseur de Félix-Antoine Tshisekedi n'était pas que chef de l'Etat. Joseph Kabila portait et continue de porter d'autres casquettes qui lui permettent de s'effacer sans vraiment s'effacer. Et ce, avec la bénédiction de la Constitution. La même que les opposants d'hier, ceux d'aujourd'hui ainsi que les activistes de la Société récitent matin, midi et soir !

Le Raïs honoraire est, en effet, président du parti phare du plus grand regroupement de la…nouvelle majorité parlementaire. Bien plus, il est l'initiateur et l'autorité morale de la principale plateforme de la coalition au pouvoir… après son pouvoir !

Joseph Kabila est donc, en clair, le patron de la Majorité parlementaire. En régime semi-présidentiel, cela signifie que c'est lui le principal pourvoyeur du Gouvernement. La Loi fondamentale en bandoulière, il peut même se proposer comme…Premier ministre! Ce qui serait parfaitement constitutionnel.

Moralité, lorsque Joseph Kabila arpente le mont Ngaliema pour rencontrer le Président de la république, il ne le fait pas tant comme ancien Président. Ou quand l'actuel chef de l'Etat descend à Kingakati, il n'y va pas juste pour voir son prédécesseur. Au nom d'un échange de bons procédés. C'est essentiellement en sa qualité de chef de la majorité parlementaire-toutes chambres confondues - que le sortant devise avec l'entrant.

En un mot comme en mille, si le quatrième Président de la RDC est encore à la manœuvre, ce n'est pas formellement par velléités de résistance, mais par cohérence institutionnelle. Alors, ne pas considérer JKK comme sa tasse de thé est concevable et même normal en démocratie. Mais, décréter la retraite politique - si pas plus- du Raïs sortant est constitutionnellement inapproprié. José NAWEJ
Coucou revoici nos amis occidentaux !
jeudi 16 mai 2019

L'heure est au rabibochage entre la RDC et ses partenaires dits " traditionnels ". Alléluia ! Qui s'en plaindrait, qui trouverait matière à s'en (...)
lire la suite
Seuls Fatshi et JKK ...
mercredi 15 mai 2019

Quoi dire d'autre? Qui croire encore? Tout a été prédit, dit et «sur dit» sur la Primature. Le stock d'annonces est épuisé. Les réserves de (...)
lire la suite
La pilule " Le peuple d’abord " aux Gouv
mardi 14 mai 2019

Au seuil de leur mandat, les Gouverneurs de provinces savent à quoi s'en tenir. Sous Félix-Antoine Tshisekedi, ce sera " Le peuple d'abord " ou la (...)
lire la suite
" Le panier à Judas "
vendredi 10 mai 2019

Combien et qui sont-ils les "Judas" que Kalev Mutondo a dénoncés dans son communiqué de presse aux allures d'un coming out politique ? Mystère. (...)
lire la suite
Trop d’attente tue l’attente
jeudi 9 mai 2019

Toujours pas de Premier ministre deux semaines après le désormais célèbre "dans les prochains jours". Le comble c'est que personne-à part les deux (...)
lire la suite
Revisiter les "crimes", une vraie boîte de Pandore
mercredi 8 mai 2019

Des voix s'élèvent au sein de l'opposition et apparentés Réécrire l'histoire des "crimes" commis ces vingt dernières années en terre rd congolaise. En (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

A l’épreuve des "effets secondaires" de la présidentialisation

A-t-il fini d'enfiler le costume de Président de la république ? De 80 millions estimatifs que sont les Congolais, seul un d'entre eux justifie de l'expérience de la fonction pour donner une réponse (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting