Dernière minute :

A l’épreuve des "effets secondaires" de la présidentialisation
mardi 7 mai 2019

A-t-il fini d'enfiler le costume de Président de la république ? De 80 millions estimatifs que sont les Congolais, seul un d'entre eux justifie de l'expérience de la fonction pour donner une réponse adéquate.

Mais, toujours est-il que du haut de ses désormais plus de cent jours à la cime de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi semble avoir réalisé le gros de sa mue. L'implacable mécanique de transmutation présidentielle est en train de faire son œuvre.

Qui s'en plaindrait si cette métamorphose allait dans le bon sens ? Qui trouverait à redire si chaque jour qui passe, le fils de feu le commandeur des opposants zaïro-congolais incarnait le pouvoir…suprême ? Un pouvoir que l'UDPS a appris à abhorrer au nom de l'anti-mobutisme, mué mécaniquement, voire machinalement en anti-kabilisme parfois primaire.

Pas sûr que cette opposition quasi-religieuse à tout ce qui ressemblait de loin ou de près aux ors et lambris des palais de la République ait aidé la formation tshisekediste à s'ériger en parti de gouvernement.

Seulement voilà, il appartient au chef de l'Etat de se battre contre certains effets secondaires de la nécessaire présidentialisation. Parmi ceux-ci, la tendance à s'enfermer ou à se laisser enfermer dans une tour d'ivoire, le repli nombriliste, l'inclination vers le pouvoir vertical et/ou solitaire …Bref la tentation de personnalisation du pouvoir.

Devrions-nous mettre les bruits sur le "le brin de coup de froid" avec Vital Kamerhe sur le compte -le passif ?- des prémices des effets secondaires du changement inhérent à la fonction ? Une réponse sans nuances à cette interrogation serait prématurée.

Il n'en demeure pas moins que la très longue jurisprudence de l'exercice du pouvoir renseigne qu'en général les " histoires d'amour "- même de raison- ne durent pas. La potion estampillée " Fatshivit " contient-elle suffisamment d'antidote à cette quasi loi d'airain ? Cette interrogation fzit partioe de grosses questions du quinquennat en cours. José NAWEJ
Quel après-Kabund ?
mercredi 27 mai 2020

Comme un parfum de suspense sur la suite des événements. Que va-t-il se passer ? C'est quoi le coup d'après ? Que va faire l'UDPS après la (...)
lire la suite
A bas les masques !
mardi 26 mai 2020

L'histoire charrie quantité d'ironies. C'est au moment où les Congolais se mettent aux masques -corona oblige- que les sociétaires du FCC et du CACH (...)
lire la suite
" En flagrant déconfinement "
lundi 25 mai 2020

C'est suffisamment " flagrant " pour être souligné. La justice rd congolaise ne connaît pas de service minimum. Les parquets et autres prétoires (...)
lire la suite
Profession : "fils" de Mzee
vendredi 22 mai 2020

Un "énième fils" de Mzee Kabila nous est né ! Il se prénomme Ibrahim. Il a été présenté à la ville et au monde avec forces publicités. Afin que nul ne (...)
lire la suite
Déconfinement d’abord, le reste après
jeudi 21 mai 2020

Ça sent le déconfinement de Gombe. Qui s'en plaindrait ? Il était plus que temps. A l'heure des comptes, des questions. La commune de Gombe (...)
lire la suite
Que la pluie d’aides anti-covid-19 tombe sur le Congolais !
mercredi 20 mai 2020

Si ce n'est pas encore une pluie d'aides humanitaires sur Kinshasa, cela y ressemble fortement. Comme dans une course à l'échalote, chaque (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting