Dernière minute :

Ne Muanda Nsemi divise Basile Olongo et Olenghankoy
mercredi 8 mai 2019

Les violons ne s’accordent pas entre le président du Conseil national de suivi de l’accord de la Saint Sylvestre (CNSA), Joseph Olenghankoy et le vice-premier a.i en charge de l’Intérieur, Basile Olongo en ce qui concerne le statut de Ne Muanda Nsemi, 48 heures après sa réapparition.

Le patron a.i. de l’Intérieur Basile Olongo, s’exprimant hier sur la Radio Top Congo FM affirme que le chef spirituel de Bundu dia Mayala doit regagner sa cellule au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK), ex-Makala. Et de préciser qu’il devra suivre la procédure normale pour bénéficier de la grâce présidentielle. Ce, avant d’ajouter que Ne Muanda Nsemi s’est évadé de l’ex-Makala en date du 17 mai 2017 après avoir été arrêté pour atteinte à la sûreté de l’Etat.

Un avis que ne partage pas le président du CNSA. Réagissant hier aux propos tenus par le vice-Premier ministre a.i., Olenghankoy estime que pour des raisons de paix et de cohésion nationale, Ne Muanda Nsemi ne devrait pas retourner en prison.Il a, à cet effet, précisé que le chef spirituel n’a jamais été condamné et avait même bénéficié de la liberté provisoire.

Se référant au de Gédéon Kyungu, un seigneur de guerre amnistié après s’être rendu aux autorités, Olenghankoy compte entrer en contact avec les autorités compétentes et particulièrement, le chef de l’Etat pour que Ne Muanda Nsemi recouvre totalement sa liberté.

ARRANGEMENT

D’aucuns s’étonnent que Ne Muanda Nsemi puisse réapparaître sans un signe prémonitoire. La réponse est venue du secrétaire exécutif chargé de l’intérieur et de la sécurité du mouvement politico-religieux Bundu dia Mayala, Tshiama Tshia-M-Ki.

Il a révélé hier par la même source: «Un arrangement a été trouvé entre le pouvoir en place et Zacharie Ne Muanda Nsemi, responsable du parti Bundu dia Mayala, pour sa réapparition après deux ans de cavale». Selon lui, un pont a été établi entre le président du CNSA, Joseph Olenghankoy, le gouvernement et Bundu dia Mayala.

A la question de savoir où s’était caché pendant tout ce temps le chef de Bundu dia Mayala, TshiamaTshia-M-Ki s’est contenté d’affirmer : «Il était parti dans l’espace, je vous dis».

Plus sérieusement, il précise que le leader de Bundu dia Mayala a réapparu grâce à Olenghankoy dans ses attributions en tant que président du CNSA. C’est lui qui assurait le pont entre le pouvoir en place et Ne Muanda Nsemi.

Pour ce cadre dudit mouvement, le leader de Bundu dia Mayala est prêt, «comme il a toujours dit, de contribuer au développement de ce pays. C’est ça son souhait».

Pour rappel, l’évasion spectaculaire du chef du mouvement politico-mystico-religieux Bundu dia Mayala du centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa le 17 mai 2017 vers 4h du matin, avait entraîné celle de plus de 3000 de ses co-détenus. Emma MUNTU
Guy Loando Mboyo vise la Questure
lundi 15 juillet 2019

Sans attendre la publication du calendrier du vote, les ambitions aux différents postes du futur Bureau définitif du Sénat ont commencé à (...)
lire la suite
Freddy Matungulu dans le filet de Fatshi
vendredi 12 juillet 2019

*"J'ai répondu favorablement à l'appel et souhaite dire ma gratitude au Président de la République", a réagi ce leader de Lamuka, dans un communiqué (...)
lire la suite
Sankuru : le énième report suscite des tensions
jeudi 11 juillet 2019

Pour une énième fois, l'élection du Gouverneur et du Vice-gouverneur vient d'être renvoyé au Sankuru. Président de la Commission Électorale Nationale (...)
lire la suite
FCC : Modeste Bahati suspendu !
mercredi 10 juillet 2019

* C’est aujourd’hui que sera connu le ticket conduit par Thambwe Mwamba. C’est sans doute l’épilogue du feuilleton « Bahati ». La sentence est (...)
lire la suite
FCC-CACH : les points d’achoppement à l’épreuve de la médiation du Président togolais
mardi 9 juillet 2019

*Outre la clef de répartition des ministères de souveraineté, le camp FATSHI accuse les négociateurs du bloc kabiliste d'être eux-mêmes candidats! (...)
lire la suite
Le Mouvement social et l’Alliance démocratique exigent la restructuration de la Haute Cour
lundi 8 juillet 2019

* La plateforme de Pierre Lumbi annonce à cet effet le lancement de la campagne de remplacement des magistrats de la Cour constitutionnelle. Les (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting