Dernière minute :

Coucou revoici nos amis occidentaux !
jeudi 16 mai 2019

L'heure est au rabibochage entre la RDC et ses partenaires dits " traditionnels ". Alléluia ! Qui s'en plaindrait, qui trouverait matière à s'en formaliser. Tant à l'internationale, un pays vaut par le nombre de ses amis.

En la matière, les deux opérations arithmétiques qui vaillent la peine sont l'addition et la multiplication. Aux orties, la soustraction et la division. Personne ne saurait donc jeter la pierre au successeur de Joseph Kabila lorsqu'il rétablit le pont avec les capitales occidentales.

Pour le coup, le défilé d'officiels américains, belges et, ce week-end, français résonnent comme un succès diplomatique pour le nouveau Président. Ce début de success story est d'autant plus méritoire et…personnel que FATSHI l'obtient sans avoir mis sur pied son gouvernement.

Le hic, c'est que vu de Congolais, la coopération avec les partenaires extérieurs -quels qu'ils soient- devrait être bénéfique pour le p ays. Or sans tomber dans la caricature ni investir dans le nihilisme primaire, la jurisprudence renseigne que les résultats de la coopération entre Kinshasa et nombre de capitales européennes et leurs technostructures tentaculaires sont sujets à caution. Même si, il est vrai, les dirigeants rd congolais ne sont pas indemnes de tout reproche dans la gestion de flux de coopération.

Il n'en demeure pas moins que nombre de projets clés en main ou d'éléphants blancs n'étaient que des stratagèmes pour mieux siphonner les ressources officiellement allouées à la RDC. Mobutu qui savait de quoi il parlait y allait souvent de cette formule restée célèbre: " un franc belge d'investi au titre de la coopération en rapportait quatre à la Belgique! "

A l'heure de l'aggiornamento diplomatique, Félix-Antoine Tshisekedi ferait œuvre patriotique en redéfinissant les contours de la coopération à l'aune des intérêts et des besoins réels de la RDC. Là aussi, " Le peuple d'abord " devrait servir de marqueur. Après tout, " les Etats n'ont pas d'amis, mais des intérêts ". Cette citation de Charles de Gaulle n'a pas vocation à prendre la moindre ride. José NAWEJ
Gare à la balkanisation de fait !
mardi 14 janvier 2020

Pas un seul centimètre carré du territoire rd congolais ne sera aliéné. Comme ses prédécesseurs, Félix-Antoine Tshisekedi n'est pas soluble dans la (...)
lire la suite
La salubrité, une affaire de tous, par tous et pour tous
lundi 13 janvier 2020

Au seuil de cette décennie, une bonne résolution que les Kinois peuvent légitimement prendre en chœur et faire chorus pour la concrétiser. Il s'agit (...)
lire la suite
100 jours, une fausse note appelée ODEP
vendredi 10 janvier 2020

Le "programme de cent premiers jours " restera un marqueur du début de l'ère FATSHI. Le successeur de JKK ne s'est pas privé de frapper les esprits (...)
lire la suite
L’UNIKIN ou miroir du pays ?
jeudi 9 janvier 2020

Condamner les actes de vandalisme perpétrés, deux jours durant, à l'UNIKIN relève du minimum syndical. Tant personne de sensé ne peut applaudir ces (...)
lire la suite
L’intérêt hier comme aujourd’hui
mardi 7 janvier 2020

Un zeste de politique étrangère. Encore que le bras de fer entre les Etats-Unis et l'Iran fait courir un risque non seulement au Moyen-orient, mais (...)
lire la suite
Le mérite du tocsin d’Ambongo
lundi 6 janvier 2020

Balkanisation ? Pas l'ombre d'un scoop. Le stratagème que le Cardinal Ambongo dénonce aujourd'hui est vieux comme le cycle de guerres d'agression (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Cessons de vieillir sans grandir

Le seuil de l'année sied aux bonnes résolutions. Il ne saurait donc en être autrement pour 2020. Allez ! Et si collectivement la RDC -comme pays et nation en construction- prenait pour résolution (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting