Dernière minute :

Affaire Mende : le général Vital Awachango, directeur des Renseignements généraux de la Police, suspendu !
mercredi 22 mai 2019

Le général Vital Awachango Umiya, directeur des Renseignements généraux de la Police nationale congolaise (PNC), a été officiellement suspendu hier mardi 21 mai, de ses fonctions. Il lui est reproché d'avoir exécuté l'interpellation brutale, le dimanche 19 mai, de l'ancien ministre de la Communication et des Médias Lambert Mende, élu député national à l'issue des législatives du 30 décembre dernier.

A en croire des sources policières, cette suspension n'est qu'une mesure conservatoire qui pourrait, par la suite, conduire à l'ouverture d'une action disciplinaire contre le général Vital Awachango. Ce, conformément aux dispositions de l'article 126 Alinéa 3 de la Loi n°13/013, du 01 juin 2013, portant statut du personnel de carrière de la Police.

Le moins que l'on puisse dire au stade actuel de ce dossier, est que la vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux, quelques heures seulement après la prise manu militari de Lambert Mende, avait choqué plus d'une personne. Que ce soit dans certains milieux de la sphère politique qu'au sein des Associations et regroupements de la Société civile, des voix s'étaient aussitôt levées pour dénoncer l'interpellation brutale d'un député national en pleine session parlementaire.

Considérant l'expédition policière à son domicile comme une atteinte à sa dignité, Lambert Mende avait promis d'actionner la machine parlementaire. Concrètement, l'ancien porte-parole du Gouvernement Tshibala avait déclaré qu'il envisageait une question orale avec débat, à adresser à Basile Olongo, vice-Premier ministre et ministre ad intérim de l'Intérieur et de la Sécurité, pour avoir commandité l'opération.

A la suite de la réaction de Lambert Mende, le Commissaire général de la PNC, Amuli Bahigwa Dieudonné, n'a pas attendu longtemps pour donner des gages d'une procédure judiciaire sans faille. Dans sa correspondance datée du 20 mai, adressée au vice-Premier ministre a.i en charge de l'Intérieur et de la Sécurité, cet officier général de la Pnc requiert la confirmation de la suspension du général Vital Awachango.

FAUTE LOURDE

Par ailleurs, le Commissaire divisionnaire principal de la PNC, à travers sa lettre, affirme que le général Vital Awachango Umiya avait commis une faute grave dans l'exercice de sa fonction de Directeur des renseignements généraux, au regard des indices suffisamment graves en sa possession. A ce sujet, il fait remarquer à Basile Olongo que les services du général Vital Awachango Umiya ont commis une infraction en interpellant Lambert Mende qui, comme député national, jouit pleinement de son immunité parlementaire.

Pour rappel, une vidéo montrant Lambert Mende Omalanga en train d'être malmené physiquement par des éléments de la Police a fait le buzz le dimanche 19 mai dernier sur les réseaux sociaux. Le speaker honoraire de l'ancien Exécutif national rd congolais avait été interpellé, puis relâché au sujet d'une affaire de diamant de 87 carats, ramené par des creuseurs de sa province natale du Sankuru.

Interrogé à ce sujet quelques heures après sa relaxation, l'homme au verbe facile avait pointé du doigt Basile Olongo, qu'il avait ouvertement accusé d'être derrière cette affaire qui a tout l'air d'un véritable roman policier. Ahuris par le traitement dégradant infligé à leur collègue, les députés nationaux sont revenus sur l'affaire Mende, au cours de leur plénière du lundi 20 mai.

Dans son mot d'ouverture de ladite plénière, la présidente de la chambre basse du Parlement, Jeannine Mabunda n'avait pas cherché de mots pour dire que l'interpellation de Lambert Mende est une violation de la Constitution du pays qui accorde aux députés nationaux les immunités parlementaires. " Le bureau veillera qu'à l'avenir, les actes posés par les autorités judiciaires ainsi que la PNC ne portent aucunement atteinte aux immunités accordées aux députés nationaux par la constitution et par le règlement intérieur ", a juré la speakerine de l'Assemblée nationale. DON
Tshibala : rien de grave à son arrivée hier à Paris
mardi 25 juin 2019

*A sa descente d'avion, le Premier ministre a pris la voiture de l'ambassade pour le salon VIP, alors que les deux Congolais fauteurs de trouble (...)
lire la suite
Cour constitutionnelle : les Évêques interpellent FATSHI
mardi 25 juin 2019

*Dans leur message, «Pas d’entraves au changement», les princes de l’Eglise recommandent au chef de l’Etat de redorer le blason de la Haute cour de (...)
lire la suite
Le PPRD assuré de son incontournabilité au Sénat
mardi 25 juin 2019

Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie, fidèle à sa tradition après chaque cycle électoral, a présenté ses sénateurs le lundi 24 (...)
lire la suite
CPI : Le jugement attendu le 8 juillet prochain
mardi 25 juin 2019

La date du 08 juillet prochain est retenue par la Chambre de première instance VI de la Cour pénale internationale pour rendre son jugement dans (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des comptes à Fatshi ? Oui, mais…

Une lapalissade qui vaut le coup : y-a-t-il un pilote dans l'avion estampillé RDC ? La réponse est oui. Mille fois oui. Il s'appelle Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. La Constitution rd (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting