Dernière minute :

Postes régaliens et juteux : ça cale
mercredi 12 juin 2019

Toujours pas de Gouvernement. Bien malin qui pourra dire à quand cette autre fumée blanche. Là n'est assurément pas le principal. Le fond du problème, c'est ce luxe que l'on se donne en se passant du gouvernement de plein exercice durant des mois!

On pouvait penser qu'une fois l'équation du Premier ministre résolue,le plus difficile avait été fait. Et que l'annonce du gouvernement allait être comme la cerise sur le gâteau. Voilà que, plus de deux semaines après, le Cabinet Ilunga se fait toujours attendre. Un gros retard à l'allumage, dont les ressorts ne sont ni au niveau de la feuille de route ni à celui du casting.

Pas donc besoin d'une boule de cristal pour deviner ou lire la pierre d'achoppement: la sempiternelle querelle autour des maroquins. Chacun de deux coalisés n'ayant d'yeux que pour les postes régaliens et des portefeuilles réputés juteux.

Qui va céder quoi en échange de quoi? C'est là que les Romains s'empoignent. Pendant combien de temps? Une question dont les Congolais pouvaient utilement se passer. Dieu seul sait s'ils ont vitalement besoin d'un gouvernement à part entière et non d'un cabinet entièrement à part.

De l'intérieur, les Congolais ont fini de prendre leur mal en patience. Ils ne sont plus loin de constater à leurs dépens que même avec l'Udps, la bataille pour les postes continue à être le sport favori de la classe politique. La preuve...Pas sûr que cela contribue à réconcilier les Congolais avec les acteurs politiques.

A l'international, cette si longue attente est tout sauf un bon signal. Nombre de partenaires extérieurs cachent de plus en plus difficilement leur impatience. Compréhensible dans un pays où l'administration a été au mieux réduite à une portion congrue, au pire émasculée. Suicidaire donc de rester des mois sans gouvernement. Pour le nouveau Président dont des pans importants du programme requièrent la présence d'un gouvernement de plein exercice pour être traduit en actes. Et puis et surtout pour ce peuple que l'on évoque matin, midi et soir qui attend toujours l'esquisse des lendemains qui chantent. José NAWEJ
Premier grand oral à l’Hémicycle
vendredi 13 décembre 2019

C'est un rituel républicain. Un exercice très protocolaire. Très révérencieux même. Députés et Sénateurs sagement assis pour écouter le chef de l'Etat. (...)
lire la suite
Chasser les locales, elles reviennent au galop
jeudi 12 décembre 2019

Des élections locales ? Tout le monde en ressent la nécessité. En commençant par le chef de l'Etat. Le Président a dit hier dans toutes les langues (...)
lire la suite
Pas de fétichisme autour de 10 milliards USD
mercredi 11 décembre 2019

On ne peut pas reprocher à notre "Fatshi national" de manquer d'ambition. On ne peut pas lui faire grief de rêver grand. On ne peut pas non plus (...)
lire la suite
Le vieux spectre des messages présidentiels
mercredi 4 décembre 2019

Pas besoin d'audimat pour affirmer qu'hier soir les Congolais avaient leurs yeux rivés sur la télévision nationale. Et pour cause. Ils attendaient (...)
lire la suite
Lobo : un cas d’école
mardi 3 décembre 2019

Que de leçons à tirer du cas "Lobo"! Dans ce pays en panne de vertu, l'arrestation d'un proche du Président pour usurpation de pouvoir sonne comme (...)
lire la suite
MONUSCO : quid du vox populi… ?
lundi 2 décembre 2019

Entre la "voix du peuple" et celle des Princes, Leila Zerrougui a tranché. Elle entend les premiers sans les écouter. Elle écoutera les seconds et (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Bientôt la pluie de vivres frais venus… d’ailleurs

Ça sent les fêtes. Du moins, pour ceux dont le nez est en capacité de les sentir. Et les yeux en situation de les voir venir. N'importe comment, d'un point de vue strictement calendaire, les fêtes (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting