Dernière minute :
KASAI ORIENTAL
La Pnc condamne le recours systématique à la justice populaire
mercredi 12 juin 2019

Un homme suspecté d'appartenir à une association de ravisseurs de mototaxis a été brûlé vif dans la matinée de lundi 10 juin, dans la ville de Mbuji-Mayi, renseigne hier mardi, une dépêche de l'Agence congolaise de presse (ACP). Cependant, les résultats d'une enquête policière, menée après la tragédie, ont révélé que la victime était un innocent.

Par ailleurs, le Commissaire provincial adjoint de la Pnc Mbuji-Mayi, Eddy Ntumba, précise que cet homme, non autrement identifié, était plutôt allé au secours d'un conducteur de moto littéralement tabassé par ses clients.

Ces derniers lui auraient reproché le fait de ne leur avoir permis de rejoindre leurs compagnons en fuite avec une somme d'argent, fruit d'un travail d'équipe. La population ayant assimilé le secouriste du chauffeur en difficulté aux malfrats, a résolu de faire subir à ce dernier le supplice du collier.

Brandissant le principe selon lequel nul ne peut se faire justice, le Commissaire provincial adjoint de la Pnc a sévèrement condamné cet acte de barbarie, avant d'exhorter la population de cette agglomération, située au centre de la RD Congo, à bannir tout recours systématique à la justice populaire.

En lieu et place, le numéro 2 de la Pnc/Mbuji-Mayi, a plutôt convié les habitants de cette ville à plus de collaboration avec les services de sécurité, en dénonçant tous les cas suspects.

Selon cet officier de la Pnc cité par l'Acp, le recours à la justice populaire est à bannir, dans la mesure où la pratique ne permet pas aux éléments qualifiés de remonter la filière des enquêtes policières pour démanteler les malfaiteurs.

Selon des sources concordantes, le supplice du collier de lundi dernier à Mbuji-Mayi est loin d'être un cas isolé. Car, dans un passé très récent, il y a eu d'autres personnes qui auraient trouvé la mort dans les mêmes circonstances.

Face à l'ampleur de ces cas d'homicides volontaires, devenus un véritable phénomène de société dans la capitale provinciale du Kasaï-Oriental, la Pnc de cette ville entend mettre les bouchés doubles.

Sans dévoiler la stratégie et le mode opératoire envisagés, le commissaire provincial adjoint de la PNC réaffirme, néanmoins, la détermination de la police à mettre hors d'état de nuire tous les criminels qui troublent la quiétude de la population de Mbuji-Mayi.

Aussi, a-t-il rappelé que c'est dans ce cadre de la chasse aux sorcières, que des patrouilles pédestres et nocturnes sont organisées dans les différents quartiers pour assurer et veiller à la sécurité des personnes et de leurs biens. Tania MUBUADI
L’ASSACOM saisit Fatshi et exige l’audit de 300 millions CDF perçus par Bitakwira
jeudi 15 août 2019

* Dans un mémo adressé au Chef de l'Etat, cette structure sollicite le non décaissement de 119.631.663 Fc, au titre de solde du financement dudit (...)
lire la suite
L’envoyé spécial du Pape stoppé à Beni à cause des manifestations de colère de la population
jeudi 15 août 2019

La délégation du Cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson, émissaire du Pape François,a achevé le lundi 12 août , sa mission en République démocratique du (...)
lire la suite
Les musulmans rd congolais réclament des postes ministériels
lundi 12 août 2019

La Communauté islamique au Congo (COMICO) donne de la voix. Longtemps considérée comme marginalisée dans la gestion de la res publica, la COMICO (...)
lire la suite
Après l’Unikin, les professeurs de l’UPN en grève
vendredi 9 août 2019

*Conséquence, pas de correction d'examens, pas de délibération de la première session pour toutes les promotions restantes, pas de deuxième session (...)
lire la suite
UPN : le corps scientifique dénonce le règlement des comptes entre professeurs
vendredi 9 août 2019

L'actuel comité de gestion de l'Université pédagogique nationale est visé par un audit au sujet de l'organisation du programme de troisième cycle. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

JKK n’est pas que Président honoraire

Spécialistes ès renforcement des capacités, au secours ! Il y a urgence. Il y a même péril en la demeure. Si vous n'intervenez pas à temps, un nombre important de Congolais va périr par manque de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting