Dernière minute :
DECLARATION DE L’EPIDEMIE DE ROUGEOLE EN RDC
MSF invite les acteurs à l’unisson pour vacciner plus d’enfants
mercredi 12 juin 2019

Face à l'épidémie de rougeole déclarée officiellement en RDC, MSF prévient. Pour cet organisme humanitaire international, si on y prend garde, " celle-ci risque d'être la plus meurtrière depuis sa forte résurgence dans le pays en 2011-2012 ". C'est pourquoi, MSF invite "l'ensemble des acteurs nationaux et internationaux à une mobilisation massive pour vacciner plus d'enfants et soigner les patients affectés par la maladie ". Car, aucun traitement n'existe. Le seul moyen de lutter contre cette maladie étant la vaccination.

Depuis le 10 juin dernier, le ministère de la Santé Rd-congolais a déclaré officiellement l'épidémie de rougeole en République Démocratique du Congo (RDC). Selon les statistiques, au cours des cinq premiers mois de 2019, plus de 1.500 décès liés à la rougeole ont été officiellement comptabilisés, soit près des ¾ du nombre total de décès enregistrés sur toute l'année 2012 lors de l'épidémie la plus mortelle de cette dernière décennie, rapporte un communiqué des MSF.

" Les équipes de MSF en collaboration avec les équipes du Ministère de la Santé, mettent tout en œuvre pour couper la chaîne de transmission de la maladie en offrant une vaccination de riposte à des populations dès que des cas de rougeole sont rapportés et en soignant les patients affectés. Mais au vu de l'ampleur de l'épidémie, outre les efforts déjà menés ces derniers mois, davantage de moyens et d'acteurs sont requis. Assurer l'approvisionnement en vaccins et médicaments s'impose au plus vite ", explique Rachel Séguin, Coordinatrice Médicale de MSF en RDC.

Malgré ce tableau sombre, MSF et le ministère de la Santé ont toujours travaillé à l'unisson. La présence de ces deux partenaires dans dix provinces du Congo est remarquable. Il s'agit de la province de Haut-Lomami, Lualaba, Tanganyika, Nord-Kivu, Sud-Kivu, Tshopo, Kasaï, Kasaï Central, Haut-Uélé, et de l'Ituri. Face à l'ampleur de l'épidémie, et pour combattre sa propagation, MSF ne lésine pas sur ses moyens. Elle renforce ses méthodes de lutte et déploie des équipes dans de nouvelles zones de santé.

Albertine, une habitante de la zone de santé de Kamwesha, au Kasaï cité par MSF n'a pas hésité un seul instant à raconter le drame survenu dans sa contrée. " La rougeole a causé beaucoup des dégâts dans mon village. Il y avait des morts dans quasiment chaque maison. Certaines familles ont perdu deux, trois voire quatre enfants", témoigne-t-elle.

La source révèle que cette maladie virale extrêmement contagieuse touche principalement les enfants. Plusieurs facteurs sont à la base de sa récurrence. MSF pointe du doigt la faible couverture vaccinale. A ce sujet, l'on déplore l'approvisionnement qui est irrégulier avec comme conséquence des ruptures de stocks en vaccins. L'un des facteurs qui explique aussi cette situation est la faiblesse du système de surveillance et des moyens logistiques limités mettant à mal la chaine de froid. Ce n'est pas tout. Il ya aussi des conflits armés et des déplacements qui paralysent le système sanitaire de certaines zones d'une part. D'autre part, un problème d'accès financier ou géographique aux structures de soins.

Le Chef de Mission de Médecins sans Frontières Dr. Ousmane Moussa, n'est pas allé sur le dos de la cuillère pour proposer des solutions. " Les facteurs entrainant la résurgence de la rougeole sont nombreux, mais vu la récurrence de la maladie, il est vital qu'un système d'approvisionnement stable des vaccins soit assuré dans le pays. Plusieurs programmes sont prévus pour augmenter la couverture vaccinale plus tard dans l'année. Mais dans l'immédiat, il est urgent de contenir l'impact de l'épidémie pour sauver un maximum de vies en assurant la vaccination des enfants et la prise en charge gratuite des patients affectés avec des stratégies ciblées et flexibles selon l'évolution de l'épidémie dans chaque zone de santé".

Le ministère de la Santé avait déclarée officiellement l'épidémie de rougeole en RDC le 10 dernier. Dina BUHAKE
La première journée de l’Exetat s’est déroulée sans incident hier à Kinshasa
mardi 25 juin 2019

Les épreuves proprement dites de l'Examen d'Etat ont démarré hier en RDC. A Kinshasa, comme dans plusieurs coins du pays, cette première journée (...)
lire la suite
Les avocats de la mineure violée sollicitent 72 heures pour se préparer
mardi 25 juin 2019

Le procès au second degré de l'élève de 13 ans violée contre ses bourreaux est ouvert désormais au pavillon 10 du Centre pénitentiaire de rééducation (...)
lire la suite
Denise Nyakeru Tshisekedi encourage les finalistes à conclure les épreuves haut la main
lundi 24 juin 2019

La Première Dame de la RDC a, dans un message sur les réseaux sociaux, encouragé les élèves finalistes du secondaire à conclure, haut la main les (...)
lire la suite
Blaise Matuidi visite le chantier de son orphelinat à Kinshasa
lundi 24 juin 2019

Champion du monde avec l'équipe nationale de France en 2018, Blaise Matuidi séjourne pour la toute première fois en République démocratique du Congo, (...)
lire la suite
Des vendeurs de Kinshasa projettent une grève et une marche le 25 juin prochain
vendredi 21 juin 2019

Les vendeurs des différents marchés de Kinshasa projettent une grève et une marche ce mardi 25 juin à travers la capitale. D'après leurs syndicats, (...)
lire la suite
Le Gouvernement s’engage à accompagner la victime et sa famille
vendredi 21 juin 2019

Le gouvernement à travers le ministère du Genre, Enfant et Famille apporte son soutien à la famille de la mineure de 13 ans abusée par ses collègues (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des comptes à Fatshi ? Oui, mais…

Une lapalissade qui vaut le coup : y-a-t-il un pilote dans l'avion estampillé RDC ? La réponse est oui. Mille fois oui. Il s'appelle Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. La Constitution rd (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting