Dernière minute :
AU REGARD DES AFFRONTEMENTS ENTRE ’’COMBATTANTS’’ DE DEUX CAMPS
FCC - CACH : enfin, une cellule de crise pour calmer les tensions
jeudi 13 juin 2019

Après les trois journées folles de tension lundi, mardi et hier mercredi 12 juin, notamment à Kinshasa et à Lubumbashi, le Front Commun pour le Congo (FCC) et Cap pour le Changement (CACH) pourraient, finalement, fumer le calumet de la paix. Une cellule de crise destinée à régler les différends au sein de la coalition a été mise sur pied hier mercredi. L'annonce a été faite hier même par Patrick Nkanga Bekonda, rapporteur et porte-parole du bureau politique du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD).

"Une Cellule de crise a été mise en place entre le FCC et le CACH pour promouvoir une désescalade et aplanir les appréhensions diverses, ayant été à la base des expressions partisanes. La coalition a le devoir de résister. Il y va de l'intérêt de la Nation", a écrit sur son compte Twitter Patrick Nkanga.

Cette initiative, prise par les cadres des deux plateformes partenaires, se veut un remède aux tensions qui couvent cette coalition depuis le vendredi dernier. C'est, en fait, depuis l'annonce des ordonnances du Président Félix Tshisekedi, nommant de nouveaux membres du Conseil d'administration de deux entreprises du portefeuille, à savoir la société nationale de chemin de fer au Congo (SNCC) et la Générale des carrières et des mines (GECAMINES) que les relations, (déjà fragiles ?), entre le FCC et CACH se sont détériorées.

LA MOTION DE CHARLES NAWEJ

A la suite d'une motion d'information de Charles Nawej, député FCC et ancien ministre des Affaires sociales, le débat sur ces ordonnances à l'Assemblée nationale s'est avéré la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Les partisans de Félix Tshisekedi n'ont pas, en effet, digéré que leur leader, devenu chef de l'Etat, soit traité de ''Président inconscient'' pour avoir remis au pouvoir des mandataires dont la gestion n'aurait pas été orthodoxe.

Depuis lors, on assiste à une escalade de violences de la part des partisans des deux plateformes partenaires. Mais, c'est beaucoup plus ''les combattants'' de l'UDPS qui, se sentant lésés par des propos jugés offensants du député FCC, ont multiplié des actes de violences en s'en prenant aux sièges du PPRD et de ses partis alliés.

Ainsi, à Lubumbashi tout comme à Kinshasa, les sièges du parti de Joseph Kabila ont été pris pour cibles le mardi et le mercredi. Hier, c'était le tour du siège de l'ARC, membre du FFC, à être incendié. Ce parti étant celui du député incriminé.

DESCENTE PUNITIVE

Les tensions entre les partis de cette coalition ont fini par dégénérer, au point que l'on a assisté ce mercredi 12 juin à une bataille rangée entre les partisans de l'UDPS et les bérets rouges du PPRD. Ces derniers qui se sont rendus dans la matinée devant le siège du Parlement pour protester contre les attaques dont ont été victimes leurs élus, ont été accusés d'avoir molesté, au niveau du pont CABU, quatre conducteurs de motos, étiquetés partisans de l'UDPS.

La descente des ''combattants'' du parti de la 11ème rue ne s'est pas fait attendre. Déterminés à venger les leurs, les militants de l'UDPS ont effectué une descente punitive qui s'est soldée par des casses, même sur des véhicules des particuliers.

L'on ose, toutefois, croire qu'avec la mise sur pied de la Cellule de crise, ce regain de violences pourrait s'estomper. FDA
FCC-CACH : la coalition menacée
mardi 16 juillet 2019

La passation de pouvoir entre le Président sortant et son successeur a eu lieu le 24 janvier dernier. Près de 6 mois après, le constat est là: on (...)
lire la suite
Guy Loando Mboyo vise la Questure
lundi 15 juillet 2019

Sans attendre la publication du calendrier du vote, les ambitions aux différents postes du futur Bureau définitif du Sénat ont commencé à (...)
lire la suite
Freddy Matungulu dans le filet de Fatshi
vendredi 12 juillet 2019

*"J'ai répondu favorablement à l'appel et souhaite dire ma gratitude au Président de la République", a réagi ce leader de Lamuka, dans un communiqué (...)
lire la suite
Sankuru : le énième report suscite des tensions
jeudi 11 juillet 2019

Pour une énième fois, l'élection du Gouverneur et du Vice-gouverneur vient d'être renvoyé au Sankuru. Président de la Commission Électorale Nationale (...)
lire la suite
FCC : Modeste Bahati suspendu !
mercredi 10 juillet 2019

* C’est aujourd’hui que sera connu le ticket conduit par Thambwe Mwamba. C’est sans doute l’épilogue du feuilleton « Bahati ». La sentence est (...)
lire la suite
FCC-CACH : les points d’achoppement à l’épreuve de la médiation du Président togolais
mardi 9 juillet 2019

*Outre la clef de répartition des ministères de souveraineté, le camp FATSHI accuse les négociateurs du bloc kabiliste d'être eux-mêmes candidats! (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting