Dernière minute :
UN CAS D’EBOLA CONFIRME EN OUGANDA
Oly Ilunga explique le parcours de ce contact maîtrisé
jeudi 13 juin 2019

* La victime, un enfant de 5 ans et les membres de sa famille, sont sous surveillance médicale.

Un premier cas de maladie à virus Ebola a été confirmé en Ouganda, renseigne un communiqué de presse du ministère congolais de la Santé, rendu public dans la soirée de mardi 11 juin courant. La victime, précise Oly Ilunga, est un enfant de cinq ans ayant traversé la frontière avec cinq membres de sa famille dans la soirée de lundi dernier, en provenance de la province rd congolaise du Nord-Kivu.

A en croire le ministre sortant de la Santé, la mère de l’enfant est une femme d’origine congolaise mariée à un Ougandais. Le couple réside dans le district de Kasese en Ouganda. Cette femme avait voyagé en RDC au mois de mai dernier pour prendre soin de son père qui est malheureusement décédé d’Ebola le 27 du même mois à Cantine-Aloya, dans la zone de santé de Mabalako au Nord-Kivu.

Selon la source, dans la journée du lundi 10 juin 2019, 14 membres de cette famille, dont 12 déjà symptomatiques, sont arrivés à Kasindi, ville congolaise frontalière avec l’Ouganda. Ils ont été tous listés comme contacts du cas confirmé décédé le 27 mai de cette année à Mabalako. Ils ont été détectés par les équipes du Programme national d’Hygiène aux Frontières (PNHF) basées au poste de contrôle sanitaire de Kasindi.

Ayant reconnu les symptômes d’Ebola, les équipes du PNHF n’ont pas laissé passer la famille et ont transféré les 12 personnes symptomatiques au Centre d’isolement transitoire de l’hôpital de Kasindi, en attendant leur transfert au Centre de traitement d’Ebola de Beni pour des prélèvements. Parmi les 12 cas suspects, figuraient sept enfants âgés de 7 mois à 12 ans.

"Dans la soirée du 10 juin 2019, six membres de cette famille avaient quitté le Centre d’isolement de Kasindi, avant de traverser la frontière à pied, en passant par des pistes secondaires pour éviter les contrôles sanitaires, déplore la source.

Ainsi, les autorités sanitaires congolaises ont immédiatement prévenu les autorités ougandaises et leur ont fourni les noms et numéros de téléphones des cas suspects.

Pendant ce temps, fait remarquer la source, les agents des services de Santé ougandais ont retrouvé l’enfant et sa famille à l’hôpital de Kagando en Ouganda. L’enfant et les cinq autres membres de sa famille ont alors été transférés et isolés à l’Unité de traitement d’Ebola de Bwera où des prélèvements ont été effectués. Huit contacts ougandais ont été listés et bénéficieront de 21 jours de suivi.

Les six autres membres de la famille restés à Kasindi ont été transférés au Centre de Traitement d’Ebola de Beni dans la journée du mardi 11 juin courant et leurs échantillons sont en cours d’analyse. Une réunion transfrontalière entre les autorités sanitaires congolaises et ougandaises a été programmée le mercredi 12 juin à Kasese, en Ouganda, pour échanger sur la possibilité de rapatriement de la famille en RDC pour poursuivre leur traitement à Beni.

LA COLLABORATION TRANSFRONTALIERE DES AUTORITES SANITAIRES OUGANDAISES SALUEE

Dans sa communication, le numéro 1 de la Santé en Rd Congo a remercié les autorités sanitaires ougandaises pour leur collaboration transfrontalière efficace.

On rappelle que dès le début de la dixième épidémie de la maladie à visur Ebola en RDC, le ministère congolais de la Santé collabore en toute transparence avec les autorités sanitaires des pays frontaliers, afin d’éviter la propagation de l’épidémie dans la région.

Cette collaboration, explique Oly Ilunga, prend la forme de réunions techniques régulières, d’un échange permanent d’informations sur l’évolution de l’épidémie, ainsi que le partage des identités des contacts des patients confirmés Ebola souhaitant traverser, ou ayant traversé la frontière.

Un système de contrôle sanitaire aux points d’entrée de la RDC est organisé par le PNHF en collaboration avec l’Organisation mondiale pour les migrations (OIM). C’est ce système qui permet la détection rapide des contacts des cas confirmés d’Ebola qui se déplacent et tentent de traverser les frontières pour échapper au contrôle sanitaire.

Selon des statistiques disponibles à l'OIM, en moyenne, 20.000 à 25.000 voyageurs traversent quotidiennement la frontière congolaise au niveau de Kasindi. Mathy MUSAU
Mgr Fridolin Ambongo pose la 1ère pierre de la construction d’une Cathédrale-basilique
vendredi 16 août 2019

L'Archevêque métropolitain de Kinshasa, S.E. Mgr Fridolin Ambongo Besungu, a lancé hier jeudi 15 août au terrain de Sendwe dans la commune de Kalamu, (...)
lire la suite
L’économie chinoise parfaitement capable de résister à toutes les épreuves
vendredi 16 août 2019

Le Bureau national des statistiques a publié, le mercredi 14 août dernier, les données économiques des sept premiers mois de cette année. Selon les (...)
lire la suite
Sahara marocain : des projets importants inaugurés à Dakhla
vendredi 16 août 2019

Plusieurs projets de développement socio-économique ont été lancés ou inaugurés mercredi à Dakhla, à l'occasion de la célébration du 40-ème anniversaire (...)
lire la suite
Kim et Poutine échangent leurs voeux à l’occasion du jour de la Libération de la Corée
vendredi 16 août 2019

SEOUL, 15 août (Yonhap) -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président russe Vladimir Poutine ont échangé ce jeudi leurs voeux à l'occasion (...)
lire la suite
Washington réaffirme la force de l’alliance bilatérale à l’occasion du jour de la Libération
vendredi 16 août 2019

WASHINGTON, 14 août (Yonhap) -- Les Etats-Unis ont envoyé mercredi un message de félicitations au peuple sud-coréen à l'occasion du jour de la (...)
lire la suite
Moon : "la Corée du Sud se tiendra aux côtés du Japon s’il choisit le dialogue"
vendredi 16 août 2019

SEOUL, 15 août (Yonhap) -- La Corée du Sud "joindra volontiers ses mains" à celles du Japon s'il choisit le dialogue et la coopération, alors que (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

JKK n’est pas que Président honoraire

Spécialistes ès renforcement des capacités, au secours ! Il y a urgence. Il y a même péril en la demeure. Si vous n'intervenez pas à temps, un nombre important de Congolais va périr par manque de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting