Dernière minute :

Muabilu condamne le pillage du siège du CNC
vendredi 14 juin 2019

Rééditant leur exploit macabre de 2016, les soi-disant militants du parti présidentiel UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social), ont rivalisé d’ardeur, en vandalisant les bureaux du siège national du Congrès national congolais (CNC), parti politique cher à l’honorable Plus Muabilu Mbayu Mukala. Les faits se sont déroulés hier mercredi 12 juin, aux environs de 10 heures sur la 4ème rue à Limete-Résidentiel. Une violence qu’il convient de condamner, car ce parti politique membre du Front Commun pour le Congo (FCC) ne comprend pas pourquoi il est toujours la cible des combattants de l’UDPS. Tout en demandant au Président de la République qui est l’Autorité morale dé l’UDPS de prendre ses responsabilités, le CNC compte mener une action en justice en citant nommément les haut-responsables de l’UDPS pour qu’ils répondent des faits ici orchestrés par leurs militants.

Sur place à Limete, des témoins affirment avoir vu un groupe de jeunes en surnombre sur une centaine de motos, certains portant des t-shirts du parti UDPS, d’autres munis des effigies et banderoles, voire des macarons de la photo du Président Félix Tshisekedi, leur Autorité morale, et armés jusqu’aux dents avec des armes blanches : machettes, bâtons, cailloux, bouteilles, cocktail-Molotov, etc. Ces combattants venaient en direction du siège de leur parti qui se trouve sur 10ème rue Limete-Résidentiel, et ils se dirigeaient vers le boulevard Sendwe pour un accrochage de bagarre avec des jeunes rassemblés de différents partis du Front commun pour le Congo (FCC). Et après avoir terminé avec un autre forfait au bureau du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) situé sur la 6ème Rue-Industriel, et à celui de l’ARC Originel aussi brûlé, arrivés devant le siège du CNC sur la 4ème rue, ils se sont résolus de s’attaquer également aux bureaux de ce parti du FCC. Pour rappel, le siège du Congrès National Congolais (CNC), parti cher à l’honorable Pius Muabilu Mbayu Mukala, avait déjà été attaqué en 2016, avant d’être incendié par les mêmes militants identifiés comme appartenant à l’UDPS. Il s’agit donc des attaques préméditées, visant à faire du mal à ce cadre dévoué du Front commun pour le Congo (FCC). Mais ce ne sont pas ces actes barbares qui vont de sitôt de le dissuader à abandonner.

A en croire l’Intendant national du CNC qui assurait la permanence au siège, avec l’hôtesse du parti, la nommée Lydie Bolinga, l’informaticien David Ntsasa et l’assistant du Secrétaire gé­néral du parti, M. Alexis Lukamba, les combattants de l’UDPS ont commencé par lancer des pierres jusqu’à briser les vitres des bureaux.Face à cette pres­sion doublée de violence, les permanents du CNC n’ont eu d’autre choix que de se sauver, tout en regardant le film de loin. Laissant ainsi les installations du parti à la merci des combat­tants qui ont directement pris d’assaut les bureaux du siège du CNC. Aussitôt, ils ont sac­cagé avec une telle violence ces bureaux, avant de piller sauvagement les équipements des bureaux. Au passage, ils ont emporté du matériel in­formatique disponible : ordi­nateurs, imprimantes, photo­copieuses, etc., ainsi qu’une grande quantité de chaises en plastique servant à l’accueil des membres du parti et des invités.

Dans leur euphorie incontrôlée, les assaillants ont cassé un grand nombre de ces chaises, ainsi que plusieurs autres biens matériels. Même les dossiers du parti n’ont pas été épargnés par ces actes de vandalisme perpétrés par des militants de l’UDPS. Des débris de biens saccagés traînent en­core à la cour du siège du CNC.

DE LA REACTION A CHAUD DU CNC

Trouvé sur place au siège de son parti, le porte-parole du CNC, M. Harold Badibangaa dénoncé et fustigé ces actes de barbarie, à l’heure où la Rdc fait école au ni­veau de l’Afrique noire, en ayant réussi, contre toute attente, une alternance pacifique au som­met de l’Etat. Pour la première fois en République démocra­tique du Congo, l’on a assisté àla passation de pouvoir entre un président sortant et un autre entrant, à la grande satisfaction de tout le monde. Et il a promis une action en justice contre les dirigeants du parti présidentiel. « C’est la déception. C’est la désolation. Parce que nous pensions que le 19 septembre 2016 était passé une fois pour toutes, mais nous ne pensions pas qu’il y aurait eu récidive au­jourd’hui. Nous sommes en droit de nous poser la question de savoir qu’est-ce que les militants de l’UDPS, à chaque moment qu’ils ont un mécontentement, ils doivent saccager le siège du Congrès National Congolais. Sans entrer dans les détails, vous avez vu vous-mêmes qu’il y a des débris des chaises et des tables du CNC. Les dos­siers qui permettent au parti au niveau national de fonctionner, ont été brûlés et même empor­tés. Les ordinateurs ont été vo­lés. Il y a eu des casses. Nous pensons que le Président de la République qui est l’Autorité morale de l’UDPS doit prendre ses responsabilités. Mais aussi, nous pensons que d’ici-là nous allons mener une action en jus­tice en citant nommément les haut-responsables de l’UDPS pour qu’ils répondent des faits ici orchestrés par leurs mili­tants. Parce que cette énième victimisation est intolérable par le Congrès National Congolais (CNC) », a-t-il répondu à chaud aux questions des journalistes.

Comment comprendre que les militants des deux partis d’une même coalition FCC - CACH s’entre déchire ? « J’ai l’impression que les militants de l’UDPS ne comprennentpas qu’ils sont désormais un parti politique au pouvoir. Et qu’ils doivent ces­ser de se comporter comme ils étaient dans l’opposition... C’est à la haute hiérarchie du parti de leur faire comprendre qu’est-ce qu’ils sont devenus. Etant donné que qui dit démocratie ne veut pas dire vandaliser les sièges d’autres partis politiques. Il faudra que l’on dise à la base de l’UDPS qu’est-ce qu’elle est amenée à jouer comme rôle dans une coalition au pouvoir », a-t-il répondu à cette question.

Enfin, le porte-parole de l’honorable Pius Muabilu a exprimé son indignation en ces termes : «Vous constaterez qu’au-de­là de tout ce qui a eu comme casses, nous avons risqué perdre même en patrimoine humain. Si les camarades filles qui étaient ici ne se sauvaient pas, je crois qu’il y aurait eu pire. Nous tirons une sonnette d’alarme d’abord en direction du Président de la République qui est l’Autorité morale de l’UDPS, aux cours et tribunaux plus prin­cipalement aux Procureurs qui doivent se saisir de tels cas. Parce que, qui dit Etat de droit, dit également l’instauration d’une justice équitable. Nous ne pouvons pas comprendre que dans un espace de trois ans, nous soyons victimes des mêmes comportements et de la part des mêmes individus, de la part d’un même parti po­litique. Ce n’est pas normal. Si en 2016, nous avions intro­duit une requête contre incon­nus, cette fois-ci nous allons introduire une requête contre l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) ». Tiré de l’Avenir n°7124 du jeudi 13 juin
Kinshasa : les frais de l’Etat au niveau de l’EPSP passe de 20.000 à 15.000 FC
mardi 16 juillet 2019

Les frais à payer pour l'année 2019 - 2020 à Kinshasa sont revus à la baisse. C'est du moins ce qu'atteste un arrêté portant fixation des frais au (...)
lire la suite
Un incendie maîtrisé hier à la Marsavco
mardi 16 juillet 2019

* Il n'y a pas eu pertes en vies humaines, hormis quelques dégâts matériels. Un incendie s'est produit à l'intérieur du complexe de Margarinerie, de (...)
lire la suite
Il se passe toujours quelque chose à l’IFASIC...
lundi 15 juillet 2019

Le Général Léon Richard Kasonga Tshibangu (Promo 7) a défendu son mémoire de DEA, ce samedi 13 juillet, à l'Ecole doctorale de l'IFASIC. Titre du (...)
lire la suite
Delly Sesanga engage déjà le débat de la révision constitutionnelle !
lundi 15 juillet 2019

Envol, le parti cher à Delly Sesanga, a bouclé samedi 13 juillet au Centre catholique Nganda à Kinshasa, les travaux du Bureau politique élargi sur (...)
lire la suite
Kalamu : l’OVD entame les travaux d’entretien de l’avenue Oshwe
jeudi 11 juillet 2019

L'Office de voiries et drainage (OVD), a entamé depuis mardi dernier, les travaux d'entretien de l'avenue Oshwe, côté Matonge, dans la commune de (...)
lire la suite
La Guinée Bissau sera l’hôte de la 3ème édition du Forum régional de conservation de l’UICN
mardi 9 juillet 2019

La 3ème édition du Forum régional de conservation de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature et des ses ressources (UICN) pour (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting