Dernière minute :
SEMAINE FRANÇAISE DE KINSHASA 2019
La diversification et la transformation au centre de débat
vendredi 14 juin 2019

L'économie de la République démocratique du Congo a besoin d'être boostée. Nombre de partenaires du pays en sont convaincus. C'est dans cette optique que lea Chambreb de commerce et de l'Industrie franco-congolaise a initié la 6ème édition de la semaine française de Kinshasa, qui a ouvert ses portes le mercredi 12 juin dernier au Pullman, Grand Hôtel. Au coeur de ce forum économique, des échanges sur "la diversification et la transformation", une thématique jugée très opportune en ce moment où les autorités congolaises cogitent sur les modalités de relance économique.

Ouverte jusque demain samedi 15 juin, la semaine française de Kinshasa met le curseur sur la "Diversification et transformation : Un nouvel élan économique". Pour la journée de ce vendredi 14 juin, le programme prévoit une conférence sur le thème : "Energie-solutions alternatives, off-grid et développement durable". Cette présentation qui demarre à partir de 9h30, sera suivie des ateliers sur la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) sur l'environnement et l'agriculture.

Hier jeudi 13 juin, les visiteurs ont suivi la conférence inaugurale qui a porté sur un sous-thème particulier : "Vers un nouvel élan économique, rôle de la diversification et de la transformation et le financement des PME en Afrique, quel acteurs? Quelles cibles ? ".

Dans son exposé, Mme Elisabeth Mareno de HP AFRICA a relevé l'impact du numérique qui, selon elle, change la manière d'étudier et de travailler. L'intervenante a insisté sur la nécessité pour les États africains de former la jeunesse sur le numérique. Le numérique, en effet, favorise la compétitivité, la croissance inclusive et l'entrepreneuriat pour un investissement durable en Afrique.

Pour Elisabeth Moreno, la révolution du numérique est un atout fondamental pour le développement économique et social de l'Afrique".

CREATION DES EMPLOIS DURABLES

A l'ouverture de ces assises, l'ambassadeur de France en RDC, François Pujolas, a indiqué que le thème de la 6ème édition de la SFK 2019 constitue une priorité qui répond absolument aux nécessités du moment. A en croire le diplomate français, si on veut un développement inclusif, il faut d'abord créer des emplois durables qui ne se feront que par une diversification de l'économie.

Selon lui, la SFK est une occasion pour faire avancer cette réflexion, soulignant que des contacts comme des actions et des projets sont prévus pour échanger. A ce sujet, il a reconnu que la semaine française joue un rôle crucial, à travers notamment l'accès à l'énergie pour les entreprises et le financement des entreprises.

François Pujolas a salué le contexte dans lequel s'organise la 6ème édition de la semaine Française, après une première alternance pacifique que le pays a connue depuis la fin de l'année. "Ce moment exceptionnel, a-t-il souligné, était important pour les congolais d'abord, ainsi que pour les partenaires, dont la France". "Un contexte exceptionnel au niveau bilatéral au niveau bilatéral des deux pays, car il fallait engager une nouvelle page de ce partenariat".

Tout d'abord, les deux présidents se sont rencontrés, le ministre français des Affaires étrangères est venu le mois dernier à Kinshasa et une feuille de route commune, matérialisée par une déclaration, a scellé cette visite, a-t-il expliqué. Ladite déclaration ne résume par cette relation bilatérale, mais fixe un certain nombre d'orientation dans les secteurs clés pour l'avenir de la RDC avec l'adoption d'un partenariat commun, a souligné le diplomate français.

LA RDC DOIT CREER SON ECONOMIE

Pour sa part, le président de la CCIF a souligné que l'économie congolaise reste non exploitée, avec filières telles que l'agro-industrielle qui reste embryonnaire. Il n'existe pas non plus d'industrie touristique, ni manufacturière, aucune pêcherie industrielle organisée, moins encore une industrie forestière.

Cependant, Ambroise Tshiyoyo reste convaincu que l'exploitation de toutes ces filières constitue le moyen le plus efficace pour assurer la résilience et l'inclusivité de l'économie congolaise. Elle permettra à la RDC de jouer le rôle qui lui revient dans le développement des économies de l'Afrique toute entière.

La RDC doit construire son économie qui sera d'un grand apport au reste du monde. Mais cela ne peut se faire que par la diversification et l'installation de la chaine de valeur.

Le directeur de la Promotion et de participation pour la coopération économique (PROPARCO) a indiqué qu'elle a pour mission de permettre le rapprochement des acteurs locaux, des futurs clients, afin de mieux cerner leurs besoins et leur offrir des solutions financières les plus adaptées.

Gregory Clémente a précisé que les entreprises congolaises en croissance et qui opèrent seront prioritaires. A ce sujet, il a fait remarquer que le travail se fera en étroite collaboration avec l'agence française de développement pour encourager le partenariat entre le secteur public et privé.

Enfin, PROPARCO est engagée dans une série de croissance rapide et assez forte qui vise à faire passer le volume d'engagement annuel de 3 milliards d'Euros par an à l'horizon 2020. Mathy Musau
Goma : le Coordonnateur du Projet PFCGL présente sa feuille de route 2019 au Gouverneur Carly Nzanzu
mardi 9 juillet 2019

Le Coordonnateur Provincial du Projet de facilitation du Commerce dans la Région des Grands Lacs (PFCGL) a présenté, le 4 juillet courant, au (...)
lire la suite
L’ATC demande à Félix Tshisekedi de sanctionner les destructeurs du Centre de négoce des minérais de Mulungwishi
mardi 9 juillet 2019

Le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi est appelé à s'impliquer personnellement dans les sanctions à infliger aux vrais auteurs du (...)
lire la suite
La société SECAD compte fournir 340 MW d’électricité
mercredi 3 juillet 2019

Assurer le bien-être des Congolais, leur donner les meilleures conditions de vie et protéger l'environnement font partie des priorités du Président (...)
lire la suite
" Esprit de vie " : plusieurs acquéreurs tardent encore à apurer leurs créances
mardi 2 juillet 2019

Plusieurs acquéreurs de bus " Esprit de vie " tardent encore à apurer leurs créances. Le délai de quatre ans étant arrivé à échéance, le Gouvernement (...)
lire la suite
"Médias pour la Transparence" invite le chef de l’Etat au respect des règles de commande publique
mardi 2 juillet 2019

Organisation des professionnels des médias engagés dans la promotion de la bonne gouvernance et dans la lutte contre la corruption, "Médias Pour (...)
lire la suite
Le Copirep et les parties prenantes lèvent les options stratégiques et les modalités concrètes de mise en œuvre
lundi 24 juin 2019

C'est fini. La REGIDESO perd son monopole historique dans le secteur de l'eau en RD Congo. Dans les mois ou les années qui viennent, d'autres (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting