Dernière minute :
INVALIDATION ET VALIDATION DES DEPUTES
L’ECC dénonce les arrêts de la Cour constitutionnelle
vendredi 14 juin 2019

*Pour l’Eglise protestante en RDC, la Haute Cour a « simplement violé la loi, parce qu’ayant dépassé le délai de 60 jours lui accordé par la Loi électorale ».

L’Eglise du Christ au Congo (ECC) n’apprécie guère les arrêts de la Cour constitutionnelle invalidant les députés dont la plupart sont de l’Opposition. Pour cette confession religieuse, « la Haute cour a tout simplement violé la loi électorale du fait qu’elle a dépassé le délai de 60 jours lui accordé pour rendre son verdict ».

« L’ECC constate avec regret la violation de la loi électorale, d’autant plus que cette loi dit que les invalidations doivent se faire dans les 60 jours. Que la Cour constitutionnelle puisse invalider les députés au mois de juin, cinq mois après, c’est violer la loi », déclare le directeur de cabinet du Président de l’ECC devant la presse.

Le pasteur Moïse Gbema fait ainsi savoir qu’«on se rend compte que la Cour, qui est sensée garantir la justice dans ce pays, a violé la loi ».

«Est-ce qu’il faudra dire que parce que la Cour a violé la loi, ses arrêts n’ont aucun effet ? », s’interroge-t-il.

« LA NATION COURT UN RISQUE »

Pour l’ECC, la Cour constitutionnelle « n’est pas au-dessus de la Constitution et ne peut pas la réécrire ». « C’est un gros risque que nous courrons comme Nation. A l’allure où vont les choses, il ne faut pas que les institutions perdent leur crédibilité, leur légitimité et leur sens d’autorité », a lâché le révérend Eric Nsenga, porte-parole de l’ECC.

« Lorsque le peuple perd la confiance en ses institutions notamment la Cour constitutionnelle, le risque est que le pouvoir soit extra-institutionnalisé. C’est ce que nous vivons en termes de soulèvement et de déviation. Et c’est un gros risque que nous courons comme nation », précise-t-il.

REFORME DE LA CENI

Les arrêts de la Cour constitutionnelle prouvent à suffisance que la CENI n’a pas été à la hauteur de sa mission. Face à ce bilan négatif, l’ECC propose que la RDC revoie à la baisse la représentativité des politiques au sein de la Centrale électorale pour la « crédibiliser davantage ».

« Il faudra qu’on puisse diminuer sensiblement la représentativité des partis politiques dans cette institution. Sinon on va se retrouver dans ce que nous sommes en train de décrier aujourd’hui », préconise Moïse Gbema, directeur de cabinet du président de l’ECC.

« Nous regrettons tous quand nous avons des fils et filles envoyés à la CENI, qui ne sont pas redevables devant l’Eglise. Là, il y a un problème », déclare Maurice Mondengo, le chargé des relations et médias de l’ECC.

« Nous décrions tous la politisation de la CENI », a-t-il ajouté, avant de reconnaître qu’« on veut utiliser l’Eglise comme casquette ».

« Ce n’est pas l’administration électorale qui pose problème. C’est la possibilité d’avoir une notoriété, l’indépendance d’agir qui pose problème. Il faut dépolitiser cette histoire. Ceux qui prétendent avoir été délégués par l’Eglise, combien de fois ont-ils rendu compte à l’Eglise? », s'interroge le porte-parole de l’ECC. Rachidi MABANDU
Les élus AFDC-A ont sept jours pour clarifier leur position
mardi 16 juillet 2019

* Fort de ses troupes, le Sénateur du Sud-Kivu entend constituer une troisième force au sein de la Majorité. Le Front Commun pour le Congo (FCC) (...)
lire la suite
Exclusion de l’AFDC-A de Bahati du FCC : vers la reconfiguration de la majorité parlementaire !
mardi 16 juillet 2019

Après sa suspension à durée indéterminé synonyme d'exclusion du FCC du Raïs Joseph Kabila, l'AFDC-A de Modeste Bahati Lukwebo acquiert son (...)
lire la suite
Le président de l’Union des Jeunes katangais relâché depuis hier
mardi 16 juillet 2019

Le président de l'Union des Jeunes Katangais (UJK), Paul Mwenz a été relâché hier lundi 15 juillet après son interpellation à Lubumbashi et son (...)
lire la suite
Sankuru : l’élection du gouverneur confirmée pour le 20 juillet
mardi 16 juillet 2019

L'élection du gouverneur du Sankuru aura bel et bien lieu le samedi 20 juillet, suivant le calendrier modifié de la Commission électorale nationale (...)
lire la suite
Le parquet militaire présente un nouveau suspect au Tribunal
mardi 16 juillet 2019

Le procès du meurtre des experts de l'Onu se poursuit. Le ministère public a présenté à cet effet un nouveau suspect Marcel Tshiebwe, au cours de (...)
lire la suite
Le président F.Tshisekedi et le péril militaire à l’Est : l’impératif d’une contreinsurgence mixte
mardi 16 juillet 2019

Le Président F.Tshisekedi a récemment réalisé une tournée de réconfort en Ituri, qui a été appréciée. Mais, son départ a été immédiatement suivi d'un (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting