Dernière minute :
CONTENTIEUX ELECTORAUX
PPRD : Théophile Mbemba victime de la guerre de leadership de l’espace Grand Bandundu
lundi 17 juin 2019

*Alors que tous les chiffres le donnent vainqueur, le leader de Kenge se voit recalé au profit d'un candidat arrivé loin derrière lui.

Les arrêts de la Cour constitutionnelle ne sont pas que décriées par l'opposition, notamment LAMUKA. Ils sont aussi sujets à controverse au sein même du parti phare du FCC qu'est le PPRD. A Kenge, dans la province du Kwango, l'incompréhension le dispute à la révolte. Malgré un dossier de requête en béton, appuyé des procès-verbaux des bureaux de vote qui attestent sa victoire (tête de liste avec 9010 voix), la Haute cour n'a pas proclamé Théophile Mbemba élu, lui préférant un candidat qui arrive loin drrière lui !

Là où le bât blesse, tous les chiffres montrent que non seulement Théophile Mbemba arrive en tête, mais aussi il a obtenu des voix partout dans les quatre autres secteurs. Outre Pelende-Nord où l'homme a raflé le plus de suffrages, Théophile Mbemba rappelle qu'il a été également voté à Bukanga-Lonzo, Dinga, Kolokoso et Mosamba. Preuve que la popularité de l'enseignant ne fait l'ombre d'un doute dans le chef-lieu du Kwango et ses environs.

Selon des sources, le malheur de celui que les Kwangolais appellent affectueusement " Ya Théo " proviendrait de sa famille politique. Avant les élections, confie-t-on, certains bonzes du PPRD auraient tout fait pour étouffer Théophile Mbemba au niveau de la commission de validation des candidats du parti. Aux élections, alors que la plupart des candidats prêchaient pour leur propre chapelle, le "Père" de "Kikalakasa" a fait tout le contraire. Par loyauté au parti et à son initiateur, Théophile Mbemba n'a pas battu que sa propre campagne. Il l'a fait aussi pour Ramazani Shadary, alors dauphin de l'ancien Raïs.

La participation était faible à Kenge, mais toute la ville voyait Théophile Mbemba remporter haut la main ces élections. Car de l'avis de l'opinion locale, la question n'était pas de savoir si Théophile Mbemba allait triompher, mais quels seraient les deux candidats qui allaient compléter le trio gagnant.

A la proclamation des résultats par la CENI, c'est la stupéfaction générale. Le nom de " Ya Théo " n'est pas sur la liste des élus. Kenge dont Théophile Mbemba est l'une des figures de premier plan n'en revient pas. Ses partisans refusent de croire à l'idée d'une éventuelle "défaite" de leur leader. Procès-verbaux des bureaux de vote à l'appui, ses témoins brandissent quelque 9010 voix qui le donnent largement en tête! Pour le cas Mbemba, des gens à Kenge estiment que les résultats ne reflètent pas la vérité des urnes. Le PPRD méritait bien un siège sur les trois dans la capitale du Kwango.

UN PARFUM DE SCANDALE AU PPRD

Légaliste, il a introduit son recours avec des arguments massue. Les PV de bureaux de vote faisant foi, la Cour ne pouvait que lui faire droit. Là aussi, c'est un autre coup de théâtre. Toujours pas de nom de Théophile Mbemba. Le scandale est suffisamment grossier pour ne pas être épinglé. Et dans les rangs, certaines langues commencent à se délier et font état de l'activisme de certains ténors du PPRD en quête de leadership provincial. Ceux-ci auraient juré de réduire au silence Théophile Mbemba. En clair, l'icône de Kenge a été victime de querelle de positionnement au sein même de son parti, le PPRD. C'est là que beaucoup d'observateurs s'interrogent. Comment certains bonzes du PPRD peuvent sacrifier l'un des leurs pour leur confort personnel? Et dire que Théophile Mbemba n'est pas n'importe qui au sein du PPRD. Co-fondateur et membre du Bureau politique de l'ex-parti présidentiel, Premier gouverneur de la ville de Kinshasa de l'ère Kabila, premier directeur de cabinet du Président Joseph Kabila, Théophile Mbemba est un pilier de la kabilie dans l'Ouest du pays, surtout dans le Bandundu où il a positionné le PPRD. Ce n'est pas tout. Il a aussi recruté et encadré certains originaires du Grand Bandundu non pas pour sa gloire personnelle mais pour la consolidation du parti. L'homme est connu pour son intégrité partout où il est passé. Au regard des derniers arrêts rendus par la Haute cour sur les différents contentieux, s'agissant du cas Mbemba, on en est encore à se demander comment le parti peut se saborder au profit d'un allié qui est arrivé très loin. Didier KEBONGO
Les élus AFDC-A ont sept jours pour clarifier leur position
mardi 16 juillet 2019

* Fort de ses troupes, le Sénateur du Sud-Kivu entend constituer une troisième force au sein de la Majorité. Le Front Commun pour le Congo (FCC) (...)
lire la suite
Exclusion de l’AFDC-A de Bahati du FCC : vers la reconfiguration de la majorité parlementaire !
mardi 16 juillet 2019

Après sa suspension à durée indéterminé synonyme d'exclusion du FCC du Raïs Joseph Kabila, l'AFDC-A de Modeste Bahati Lukwebo acquiert son (...)
lire la suite
Le président de l’Union des Jeunes katangais relâché depuis hier
mardi 16 juillet 2019

Le président de l'Union des Jeunes Katangais (UJK), Paul Mwenz a été relâché hier lundi 15 juillet après son interpellation à Lubumbashi et son (...)
lire la suite
Sankuru : l’élection du gouverneur confirmée pour le 20 juillet
mardi 16 juillet 2019

L'élection du gouverneur du Sankuru aura bel et bien lieu le samedi 20 juillet, suivant le calendrier modifié de la Commission électorale nationale (...)
lire la suite
Le parquet militaire présente un nouveau suspect au Tribunal
mardi 16 juillet 2019

Le procès du meurtre des experts de l'Onu se poursuit. Le ministère public a présenté à cet effet un nouveau suspect Marcel Tshiebwe, au cours de (...)
lire la suite
Le président F.Tshisekedi et le péril militaire à l’Est : l’impératif d’une contreinsurgence mixte
mardi 16 juillet 2019

Le Président F.Tshisekedi a récemment réalisé une tournée de réconfort en Ituri, qui a été appréciée. Mais, son départ a été immédiatement suivi d'un (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting