Dernière minute :
SELON LES CHIFFRES DU FMI
RDC : L’inflation mensuelle est restée inférieure à 1% depuis février 2018
jeudi 27 juin 2019

Le Représentant résident du Fonds monétaire international (FMI) en RDC, Philippe Egoumé, a procédé, hier mercredi 26 juin, à la présentation des perspectives économiques régionales de l'Afrique subsaharienne et de développement économique récent en RDC. Il a salué les réformes structurelles mises en place en RDC pour stabiliser le cadre macroéconomique du pays.

Chiffres à l'appui, le patron du FMI en RDC a indiqué que l'inflation mensuelle est restée inférieure à 1% en RDC depuis février 2018. La variation du taux de change indicatif, a-t-il expliqué, n'a pas dépassé 0,04% entre mars 2018 et mai 2019. Le représentant pays du FMI a affirmé que la croissance économique amorcée par la RDC depuis 2017 s'est affermie en 2018. Une croissance qu'il attribue principalement aux recettes générées par l'industrie extractive.

VIVEMENT L'AMELIORATION DE LA CROISSANCE DU SECTEUR NON EXTRACTIF

Philippe Egoumé a, par ailleurs, ainsi plaidé pour la diversification de l'économie congolaise en invitant les dirigeants du pays à mettre en place des politiques devant permettre d'accroître les recettes du secteur non extractif.

Il a rappelé que la croissance enregistrée par la RDC durant les deux dernières années était essentiellement soutenue (74 %) par les recettes relatives à l'industrie minière.

Compte tenu du caractère instable des prix des matières premières, il recommande aux dirigeants congolais d'asseoir des programmes économiques visant à booster la croissance du secteur non extractif. Ce qui, explique-t-il, permettrait de maintenir la croissance à un niveau acceptable, au cas où les prix des matières premières venaient à baisser.

L'occasion était propice pour le patron du FMI en RDC de mettre en garde les autorités congolaises contre les risques que pourrait entrainer la tendance baissière des prix des matières premières dont le cuivre et le cobalt.

"Après deux années de suite d'accélération économique en 2017 et 2018, grâce au niveau élevé des prix de principales exportations en RDC, la croissance économique va probablement ralentir en 2019 à cause de la tendance baissière des prix du cuivre et du cobalt", a indiqué P. Egoumé.

C'est dans cette perspective qu'il va saluer le programme d'urgence initié par le Président Félix-Antoine Tshisekedi qui, a-t-il affirmé, met un accent particulier sur l'augmentation des dépenses d'investissements publics.

UNE EMBELLIE ECONOMIQUE A SAUVEGARDER

" La contribution du secteur non extractif dans la croissance économique devrait augmenter suite aux investissements que le gouvernement est en train de mettre en œuvre dans le cadre du programme d'urgence", a-t-il déclaré.

Après un survol de la situation générale de l'économie congolaise, Philippe Egoumé a, au titre de l'article IV des Statuts de son institution, formulé quelques recommandations à la RDC.

Il l'invite à accroître l'espace et la crédibilité budgétaire et à renforcer l'indépendance de la politique monétaire et les réserves internationales de la Banque Centrale du Congo (BCC).

Le numéro un du FMI en RDC a en outre insisté sur la nécessité de renforcer le système financier en améliorant les recettes internes. Il a in fine plaidé pour la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et l'amélioration du climat des affaires. Orly-Darel NGIAMBUKULU

Mention spéciale au trio Yav-Kangudia-Mutombo

Interrogés, certains observateurs attribuent à ce qui s'apparente à une performance à la prudence économico-financière dans la gestion des finances publiques. Secteur dans lequel l'on retrouve respectivement le trio Yav-Kangudia-Mutombo. Car, quand on considère la période en question, caractérisée par des sorties des fonds importants liés à l'organisation des élections, il y a lieu de saluer ce qui a tout l'air d'un exploit. FDA
Les élus AFDC-A ont sept jours pour clarifier leur position
mardi 16 juillet 2019

* Fort de ses troupes, le Sénateur du Sud-Kivu entend constituer une troisième force au sein de la Majorité. Le Front Commun pour le Congo (FCC) (...)
lire la suite
Exclusion de l’AFDC-A de Bahati du FCC : vers la reconfiguration de la majorité parlementaire !
mardi 16 juillet 2019

Après sa suspension à durée indéterminé synonyme d'exclusion du FCC du Raïs Joseph Kabila, l'AFDC-A de Modeste Bahati Lukwebo acquiert son (...)
lire la suite
Le président de l’Union des Jeunes katangais relâché depuis hier
mardi 16 juillet 2019

Le président de l'Union des Jeunes Katangais (UJK), Paul Mwenz a été relâché hier lundi 15 juillet après son interpellation à Lubumbashi et son (...)
lire la suite
Sankuru : l’élection du gouverneur confirmée pour le 20 juillet
mardi 16 juillet 2019

L'élection du gouverneur du Sankuru aura bel et bien lieu le samedi 20 juillet, suivant le calendrier modifié de la Commission électorale nationale (...)
lire la suite
Le parquet militaire présente un nouveau suspect au Tribunal
mardi 16 juillet 2019

Le procès du meurtre des experts de l'Onu se poursuit. Le ministère public a présenté à cet effet un nouveau suspect Marcel Tshiebwe, au cours de (...)
lire la suite
Le président F.Tshisekedi et le péril militaire à l’Est : l’impératif d’une contreinsurgence mixte
mardi 16 juillet 2019

Le Président F.Tshisekedi a récemment réalisé une tournée de réconfort en Ituri, qui a été appréciée. Mais, son départ a été immédiatement suivi d'un (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting