Dernière minute :

Les Corées pourraient échanger des informations militaires, assister aux exercices de l’autre, selon Moon
jeudi 27 juin 2019

SEOUL, 26 juin (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a déclaré ce mercredi que les Corées échangeront des informations militaires et observeront les exercices de l'autre si les accords existants de consolidation de la confiance mutuelle sont pleinement mis en oeuvre.

Il a proposé une double approche pour réduire les tensions frontalières dans la péninsule: par la dénucléarisation ainsi que par le désarmement des armes conventionnelles. Moon prenait part à une interview écrite conjointe avec l'agence de presse Yonhap et six grandes agences de presse étrangères, quelques jours avant le sommet du Groupe des 20 au Japon et la visite du président américain Donald Trump en Corée du Sud.

Les deux Corées ont signé un accord militaire en septembre dernier lors de la visite de Moon à Pyongyang pour son troisième sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

Ils ont en vertu de ce dernier "complètement" mis un terme aux actes hostiles le long de leur frontière, ont retiré les postes de garde de la zone démilitarisée (DMZ), ont décidé de l'excavation conjointe de restes de guerre et ont envisagé une utilisation commune de l'estuaire du fleuve Han.

Le président a qualifié ces mesures de "rudimentaires". "Si l'accord intercoréen dans le domaine militaire est correctement mis en œuvre, il nous permettra de passer à l'étape de l'amélioration de la transparence des postures militaires en échangeant des informations pertinentes par l'intermédiaire du comité militaire conjoint intercoréen et l'observation des exercices militaires et des entraînements", a déclaré Moon, révélant sa vision à moyen terme du processus de paix en Corée.

Ce qui est également possible, en même temps que les progrès dans la dénucléarisation, est "d'aller jusqu'à désarmer les armes menaçantes telles que l'artillerie nord-coréenne à longue portée qui vise notre capitale, Séoul, et les missiles à courte portée que possèdent les deux Corées", a-t-il ajouté.

La mise en œuvre fidèle de l'accord militaire intercoréen est très importante pour le processus de dénucléarisation lui-même, a estimé Moon. "Il réduit considérablement la possibilité d'un affrontement militaire accidentel entre les deux Corées, créant ainsi un environnement propice au dialogue sur la dénucléarisation", a déclaré Moon. Le président a également évoqué la nécessité de réactiver les projets économiques intercoréens, comme le parc industriel de Kaesong, une fois levées les sanctions internationales contre Pyongyang.

"Pour le bon développement et l'élévation des relations intercoréennes, divers projets de coopération économique doivent s'ensuivre", a-t-il souligné. "À cette fin, les sanctions économiques internationales doivent être levées, et il doit y avoir des progrès substantiels dans la dénucléarisation de la Corée du Nord avant que les sanctions puissent être levées."

Le chef de l'Etat a souligné que tous les projets intercoréens en cours ont été menés conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, "sans aucune violation".

Lorsqu'on lui a demandé si la Corée du Sud pense "toujours" que la fermeture du complexe de Yongbyon peut être échangée contre la reprise des opérations à Kaesong et des visites au mont Kumgang, Moon a dit n'avoir jamais dit cela.

"Je n'ai jamais soutenu que la reprise des projets de coopération économique intercoréens devait être échangée contre le démantèlement du complexe nucléaire nord-coréen de Yongbyon", a-t-il déclaré.

(La formation de) coentreprises entre les deux Corées est une incitation attrayante pour la Corée du Nord, si elle recherche un avenir brillant en abandonnant les armes nucléaires, et permettra de réduire le fardeau financier de la communauté internationale, selon Moon.

"C'est pourquoi j'ai proposé au président Trump qu'il utilise activement la coopération économique intercoréenne comme l'une des mesures correspondantes aux mesures de dénucléarisation substantielles de la Corée du Nord", a-t-il ajouté.
En Russie, 39 attentats terroristes ont été déjoués en 2019
jeudi 17 octobre 2019

Les forces spéciales russes ont réussi à déjouer 39 attentats en 2019, éliminant 32 terroristes, selon le chef du Service fédéral de sécurité de (...)
lire la suite
Opération Source de Paix : 637 terroristes du PKK/YPG neutralisés depuis le lancement de l’opération
jeudi 17 octobre 2019

637 membres de l'organisation terroriste séparatiste PKK/YPG ont été neutralisés depuis le début de l'opération Source de paix lancée par les forces (...)
lire la suite
Erdogan annonce la condition pour mettre fin à l’opération Source de Paix
jeudi 17 octobre 2019

Le président Recep Tayyip Erdogan a affirmé que l'opération Source de Paix menée par les Forces armées turques pouvait prendre fin si tous les (...)
lire la suite
Entretien Erdogan-Poutine
jeudi 17 octobre 2019

Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan s'est entretenu par téléphone avec le chef d'État russe Vladimir Poutine. Selon une (...)
lire la suite
Le Burkina Faso réaffirme son soutien à la "solution de compromis" proposée par le Maroc
jeudi 17 octobre 2019

Nations-Unies (New York) - Le Burkina Faso a réaffirmé, mardi devant la 4ème Commission de l'ONU à New York, son soutien à la "solution de compromis" (...)
lire la suite
L’initiative d’autonomie constitue "la solution de compromis essentiel" (Gabon)
jeudi 17 octobre 2019

Nations-Unies (New York) - Le Gabon a affirmé, mardi devant la 4ème Commission de l'ONU, que l'initiative d'autonomie constitue "la solution de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting