Dernière minute :
KINSHASA
Le TGI Gombe condamne trois personnes à cinq mois de prison pour trafic de bonobos
mardi 9 juillet 2019

Le Tribunal de grande instance de la Gombe (TGI) a condamné, le week-end dernier, trois personnes à cinq ans de prison pour trafic de bonobos. Il s'agit des jeunes qui œuvrent dans le trafic des animaux depuis plusieurs années, ont démontré les avocats de l'accusation dans leurs conclusions.

Blanchard Bukasa, Kimona Nganu et Giresse Kiala ont été arrêtés en janvier 2019 à la suite d'une dénonciation. En plus de la peine, ils sont sommés de payer une somme de 5000 dollars américains en guise de dommages et intérêts.

Au moment de leur arrestation, les condamnés ont été trouvés avec un bébé Bonobo vivant, deux têtes et onze mains de cette espèce animale en provenance d'Ingende, dans la province de l'Equateur.

Des acteurs de la société civile qui œuvrent dans la lutte pour la sauvegarde de la nature saluent ce jugement qu'ils qualifient de premier de l'histoire de la justice congolaise dans le domaine de trafic des animaux sauvages. C'est le cas de l'ong "Congo Conserv", qui a considérablement contribué à la dénonciation de ce réseau maffieux.

Adams Cassinga, directeur de cette ONG qui lutte contre le braconnage, a salué les efforts fournis par les juges du Tribunal de grande instance de la Gombe. Il promet de continuer à travailler dans le sens de démanteler d'autres réseaux mafieux des destructeurs de la faune et de la flore congolaises.

"Nous promettons de remonter la chaîne pour démanteler tous les réseaux. Notre grand souci est d'amener les populations congolaises à comprendre l'importance de sauvegarder les forêts et les animaux. Nous devons comprendre qu'il ne faut pas seulement protéger l'être humain en tant qu'être vivant, mais aussi protéger la faune et la flore congolaises", a-t-il déclaré.

Le bonobo saisi entre les mains de ces trafiquants a été renvoyé au sanctuaire "Lola ya Bonobo" situé, dans la commune de Mont-Ngafula, dans la périphérie de Kinshasa. Les membres de l'ONG "Congo Conserv" interrogés affirment que deux crânes de bonobos se négocient entre 400 et 500 dollars américains.

Le prix des mains de Bonobo oscille entre 1.000 et 1.100 dollars, alors que sa peau revient à 100 dollars. Quant au bonobo vivant, rapportent-ils, il se négocie à 3.000 dollars.

Le bonobo fait partie de la famille des grands singes de la RDC. L'espèce est inscrite sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) comme étant en voie de disparition. Orly-Darel Ngiambukulu
Atou Matubuana inaugure le nouveau bâtiment de la coordination des écoles protestantes à Kimpese
lundi 16 mars 2020

Le gouverneur de la province du Kongo Central a inauguré, le week-end dernier, le nouveau bâtiment qui abritera désormais les installations de la (...)
lire la suite
Kananga : l’initiatrice de la vision "Plus fortes" encourage les filles à l’excellence
lundi 16 mars 2020

Denise Nyakeru Tshisekedi s'est rendue à Kananga. Elle est allée célébrer la Journée internationale des droits des femmes, comémorée le 8 mars (...)
lire la suite
Après Bukavu, la clinique Panzi officiellement ouverte à Kinshasa
vendredi 13 mars 2020

Les femmes victimes des violences sexuelles ne devraient plus avoir trop de soucis à se faire. Panzi, la clinique de prise en charge holistique (...)
lire la suite
Chers lecteurs,
jeudi 12 mars 2020

Deux jours durant, notre site web était inaccessible. Nous vous présentons nos excuses pour cette situation totalement indépendante de notre (...)
lire la suite
Le ministre du Commerce extérieur annonce l’implication du gouvernement dans la lutte contre l’importation frauduleuse
mercredi 4 mars 2020

Le gouvernement congolais, via son ministre du Commerce extérieur annonce son implication dans la lutte contre l'importation du ciment gris. Au (...)
lire la suite
EPST : les enseignants, nouvelles unités, seront payés au mois d’avril
mercredi 4 mars 2020

Le fichier complet sur l'identification des enseignants nouvelles unités (NU) sur l'ensemble du territoire de la République démocratique du Congo (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Aller au-delà de l’affichage

A n'en point douter. La session ordinaire de mars a accouché de son premier grand moment dès son seuil. Il s'agit de la présence dans l'Hémicycle d'anciens speakers de la Chambre et d'un ancien (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting