Dernière minute :
SCRUTIN DU GOUVERNEUR ET VICE-GOUVERNEUR
Sankuru : le énième report suscite des tensions
jeudi 11 juillet 2019

Pour une énième fois, l'élection du Gouverneur et du Vice-gouverneur vient d'être renvoyé au Sankuru. Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante, Corneille Nangaa a fixé le scrutin pour le 20 juillet prochain. Un challenge qui opposera Lambert Mende à Joseph-Stéphane Mukumadi, alors que le parti de Lambert Mende continuait toujours d'attendre la suite de son recours déposé à la Cour Constitutionnelle.

Initialement prévu, hier mercredi 10 juillet prochain, ce scrutin a été reporté à l'issue de la plénière convoquée pour la circonstance par le bureau de l'assemblée provinciale pour des raisons d'ordre technique et opérationnel.

A cet effet, le président de l'assemblée provinciale du Sankuru a été instruit par le président de la CENI pour prendre les dispositions qui s'imposent après avoir évoqué le manque de sécurité devant garantir un scrutin libre.

Pour le patron de la Centrale électorale en République démocratique du Congo, ces raisons ont en grande partie perturbé la tenue dudit scrutin. Cette élection a été aussi reportée afin de préserver la paix dans cette province.

LODJA SOUS HAUTE TENSION

Les rumeurs sur ce report étaient confirmées hier mercredi par une radio locale émettant à partir de Lusambo. Lodja, territoire d'origine de deux challengers, était sous haute tension hier. La police a renforcé son dispositif sur les grandes artères. " Il s'agit de prévenir car ce matin, il y a déjà eu des troubles au marché central ", expliquait un commandant de la police qui déplorait par ailleurs le fait que "chacun de deux camps des candidats à l'élection dit ne pas pouvoir supporter une défaite".

Et pourtant, le rapporteur de la CENI, Jean-Pierre Kalamba, a confirmé 48 heures avant, soit mardi 9 juillet dernier, que l'élection des gouverneurs et vice-gouverneurs dans les provinces de Sankuru et Sud Ubangi aurait bel et bien lieu le mercredi 10 juillet. Il a même ajouté que toutes les dispositions ont été prises pour que ces élections se passent dans des bonnes conditions.

Le rapporteur de la CENI a rassuré, que les députés provinciaux de ces deux entités administratives allaient prendre et assumer leurs responsabilités."Que les députés provinciaux, les candidats, les autorités politico-administratives, policières et militaires des entités concernées prennent conscience qu'il y va de l'intérêt des populations de ces provinces et de l'intérêt de la République que chacun assume sa responsabilité et que, cette fois-ci, ça soit la bonne", a-t-il interpelé.

DES ORIGINAIRES DU SANKURU DEVANT LE BUREAU DE LA CENI

Pendant ce temps, un groupe de jeunes, qui se revendiquent originaires de Sankuru, ont manifesté hier mercredi devant le siège de la CENI pour protester contre la tenue de l'élection du gouverneur de leur province.

Selon plusieurs médias, ces manifestants, évalués à une trentaine, arboraient des calicots sur lesquels ils exprimaient leur désapprobation au report des élections du gouverneur dans le Sankuru. "Nous exigeons à la CENI l'organisation immédiate et sans condition de ces élections. Car, un peuple conscient de son destin est plus puissant qu'une bombe atomique. La CENI doit nous dire pourquoi il y a report des élections dans notre chère province de Sankuru", réclamaient ces quelques manifestants devant le siège de la Commission électorale nationale indépendante. Emma MUNTU
"Renoncez à la vérité des urnes"
mercredi 13 novembre 2019

* Pour le Prélat catholique qui s'adressait hier à la presse, les revendications de Fayulu et de ses pairs sont désormais révolues. * Par ailleurs, (...)
lire la suite
CACH-FCC : l’antidote est dans la Constitution
mardi 12 novembre 2019

* "Sans réduire le rôle du Président de la République, nous sommes dans un régime semi-présidentiel dans lequel des décisions politiques essentielles (...)
lire la suite
CACH-FCC : discussions suspendues !
lundi 11 novembre 2019

* A la base de ce gel, la profanation par le feu des effigies du Président de la République. * Par ailleurs, Néhémie Mwilanya appelle au calme. Le (...)
lire la suite
Du rififi au Palais du peuple
vendredi 8 novembre 2019

*A l'issue de la plénière d'hier aux allures d'un pugilat, Adèle Kanyinda explose: "Nos députés ont été élus sous le label AFDC-A et non sous celui du (...)
lire la suite
Opposition:enfin, un compromis !
jeudi 7 novembre 2019

* Par contre, toujours pas de fumée blanche concernant le poste de Rapporteur adjoint du bureau de la Chambre basse. Après de laborieuses (...)
lire la suite
Martin Fayulu réitère son appel aux élections anticipées
mercredi 6 novembre 2019

* Contrairement à son premier schéma, le porte-étendard de LAMUKA s'efface au profit de son regroupement politique quant à la direction de l'instance (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Savoir sortir de l’ambigüité

C'est archi- connu. On ne sort de l'ambigüité qu'à son détriment, a écrit dans ses Mémoires le Cardinal français Retz. Mais, mieux vaut en sortir qu'y demeurer. Après avoir béni " la vérité des urnes (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting