Dernière minute :

Situation au Kasaï : l’ONU salue la volonté des autorités Rd-congolaise de punir les auteurs des crimes
jeudi 11 juillet 2019

Le nouveau rapport des experts de l'ONU sur la situation humanitaire au Kasaï, présenté mardi 9 juillet, devant le Conseil des droits de l'homme à Genève, constate une volonté de la part des autorités congolaises, y compris celles récemment élues, de punir les auteurs des crimes graves commis au Kasaï entre 2016 et 2017. Il en est de même de leur détermination à créer les conditions nécessaires à une réconciliation des communautés. Mais le retour à la paix dans cette partie de la RDC demande l'implication des acteurs concernés.

Le sénégalais Bacre Waly Ndiaye et la Mauricienne Sheila B. Keetharuth ont déclaré à l'occasion de la présentation de leur rapport final " qu'avec la diminution des violences au Kasaï, l'arrivée de nouvelles autorités provinciales et la nomination d'un nouveau Premier ministre, les conditions sont réunies pour engager la lutte contre l'impunité et envisager la réconciliation des communautés. Mais encore faudrait-il que les autorités agissent sans tarder ".

Pour l'ONU, la mission de l'équipe d'experts internationaux sur la situation au Kasaï est unique. Car à la différence d'une mission d'enquête habituelle, celle-ci vise surtout à vérifier la mise en œuvre, par le gouvernement congolais, des recommandations du rapport de la première équipe d'experts internationaux sur le Kasaï, publié en juillet 2018.

Après huit mois de présence au Kasaï et trois visites effectuées en RDC depuis novembre 2018, " les experts notent que l'objectif du retour à une paix définitive dans cette région, exigera d'importants efforts de la part des acteurs concernés. Mais ces efforts resteront vains en l'absence d'une politique de développement économique et social en faveur du Kasaï, région enclavée qui souffre d'un déficit chronique en infrastructures ", alertent-ils.

Ils déplorent le fait que sur le plan de la lutte contre l'impunité, " les enquêtes en cours sur les violences commises dans le Kasaï entre 2016 et 2017 n'ont pas encore débouché sur un verdict ".

Par ailleurs, les experts s'indignent de ce qu'ils qualifient de " phénomène " de réduction en esclavage de femmes et d'enfants par les miliciens estampillés "Bana Mura" dans le territoire de Kamonia. C'est de la sorte que Bacre Waly Ndiaye et Sheila B. Keetharuth estiment qu'il est important que le gouvernement réactive, sans tarder, le processus de réconciliation entamé en septembre 2017 en l'accompagnant de propositions concrètes en termes d'investissements en vue de redynamiser l'économie dans la région du Kasaï.

" Bien qu'il y ait encore des obstacles à surmonter, il est toujours possible de sortir le Kasaï de la crise, d'avancer vers la justice et la résolution inclusive des conflits et le progrès", souligne Bacre Waly Ndiaye, président de l'équipe d'experts.

Toutefois, la communauté internationale promet, pour sa part, de continuer à jouer son rôle d'accompagnateur en vue de soutenir les efforts combinés du gouvernement congolais et des populations concernées. Dina BUHAKE
Le président de la Jica évalue les interventions nipponnes en RDC
lundi 15 juillet 2019

La ville de Yokohama, au Japon, s'apprête à accueillir, du 28 au 30 août prochain, la Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de (...)
lire la suite
L’Ape remet 24 brevets aux finalistes
lundi 15 juillet 2019

L'Agence pour la Promotion de l'Enseignement (APE) a procédé le week-end dernier, à la cérémonie de remise de brevets aux finalistes de la 4ème (...)
lire la suite
Pasteur contaminé : le ministère de la Santé appelle la population au calme
lundi 15 juillet 2019

Un pasteur originaire du Sud-Kivu est arrivé à Goma dimanche 14 juillet 2019 après un court séjour à Butembo, où il prêchait dans une église où il (...)
lire la suite
Malgré les réalisés depuis 1994, des millions de femmes et de filles n’ont toujours pas bénéficié des promesses
vendredi 12 juillet 2019

Le Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA) a organisé hier jeudi 11 juillet à Kinshasa une cérémonie commémorative à l'occasion de la (...)
lire la suite
Les cimetières de Kintambo, Kinsuka, Kimbanseke, Kinkole-RVA, Tshuenge fermés
vendredi 12 juillet 2019

Désormais, aucun mort ne pourra plus être porté aux cimetières de Kintambo, Kinsuka, Kimbanseke, Kinkole-Rva et Tshuenge. Ces lieux de sépulture très (...)
lire la suite
Nord-Kivu et Ituri : 683 personnes guéries sur 1.552 cas confirmés
vendredi 12 juillet 2019

Le cumul de la maladie à virus Ebola depuis le début de l'épidémie arrêté au 10 juillet courant,dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri est de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting