Dernière minute :

Situation au Kasaï : l’ONU salue la volonté des autorités Rd-congolaise de punir les auteurs des crimes
jeudi 11 juillet 2019

Le nouveau rapport des experts de l'ONU sur la situation humanitaire au Kasaï, présenté mardi 9 juillet, devant le Conseil des droits de l'homme à Genève, constate une volonté de la part des autorités congolaises, y compris celles récemment élues, de punir les auteurs des crimes graves commis au Kasaï entre 2016 et 2017. Il en est de même de leur détermination à créer les conditions nécessaires à une réconciliation des communautés. Mais le retour à la paix dans cette partie de la RDC demande l'implication des acteurs concernés.

Le sénégalais Bacre Waly Ndiaye et la Mauricienne Sheila B. Keetharuth ont déclaré à l'occasion de la présentation de leur rapport final " qu'avec la diminution des violences au Kasaï, l'arrivée de nouvelles autorités provinciales et la nomination d'un nouveau Premier ministre, les conditions sont réunies pour engager la lutte contre l'impunité et envisager la réconciliation des communautés. Mais encore faudrait-il que les autorités agissent sans tarder ".

Pour l'ONU, la mission de l'équipe d'experts internationaux sur la situation au Kasaï est unique. Car à la différence d'une mission d'enquête habituelle, celle-ci vise surtout à vérifier la mise en œuvre, par le gouvernement congolais, des recommandations du rapport de la première équipe d'experts internationaux sur le Kasaï, publié en juillet 2018.

Après huit mois de présence au Kasaï et trois visites effectuées en RDC depuis novembre 2018, " les experts notent que l'objectif du retour à une paix définitive dans cette région, exigera d'importants efforts de la part des acteurs concernés. Mais ces efforts resteront vains en l'absence d'une politique de développement économique et social en faveur du Kasaï, région enclavée qui souffre d'un déficit chronique en infrastructures ", alertent-ils.

Ils déplorent le fait que sur le plan de la lutte contre l'impunité, " les enquêtes en cours sur les violences commises dans le Kasaï entre 2016 et 2017 n'ont pas encore débouché sur un verdict ".

Par ailleurs, les experts s'indignent de ce qu'ils qualifient de " phénomène " de réduction en esclavage de femmes et d'enfants par les miliciens estampillés "Bana Mura" dans le territoire de Kamonia. C'est de la sorte que Bacre Waly Ndiaye et Sheila B. Keetharuth estiment qu'il est important que le gouvernement réactive, sans tarder, le processus de réconciliation entamé en septembre 2017 en l'accompagnant de propositions concrètes en termes d'investissements en vue de redynamiser l'économie dans la région du Kasaï.

" Bien qu'il y ait encore des obstacles à surmonter, il est toujours possible de sortir le Kasaï de la crise, d'avancer vers la justice et la résolution inclusive des conflits et le progrès", souligne Bacre Waly Ndiaye, président de l'équipe d'experts.

Toutefois, la communauté internationale promet, pour sa part, de continuer à jouer son rôle d'accompagnateur en vue de soutenir les efforts combinés du gouvernement congolais et des populations concernées. Dina BUHAKE
Atundu salue la décision de la Haute cour déboutant Kabund
vendredi 19 juin 2020

*Selon ce communicant du FCC, l'attitude du président intérimaire de l'UDPS soulève légitimement la question de la mainmise du Président Tshisekedi (...)
lire la suite
"Nous n’avons pas de cas de Covid-19 à Luozi", assure le Coordonnateur local de l’équipe de riposte
jeudi 18 juin 2020

" Nous avons perdu un de nos infirmiers travaillant au Service d'hygiène, mais nous ne pouvons pas dire qu'il soit décédé de Covid-19. Il se faisait (...)
lire la suite
Pas facile d’être homosexuel en RDC
jeudi 18 juin 2020

Dans la société Rd congolaise, dominée par la religion, notamment le christianisme, révéler à sa famille qu'on est homosexuel ou lesbienne, est (...)
lire la suite
Le "Congo n’est pas à vendre " pour plus de transparence dans la phase transitoire de la fin du contrat avec SEMLEX
jeudi 18 juin 2020

Tout en saluant la fin du contrat intervenu le 11 juin entre la RDC et la société SEMLEX pour la production des passeports biométriques, la (...)
lire la suite
RDC : Pas facile d’être homosexuel
mercredi 17 juin 2020

Dans la société Rd congolaise, dominée par la religion, notamment le christianisme, révéler à sa famille qu’on est homosexuel ou lesbienne, est (...)
lire la suite
Lydie Omanga nommée N°2 de l’ARPTC
mercredi 17 juin 2020

Christian Katende nommé président de l'Autorité de Régulation des Postes et Télécommunication (ARPTC). Il sera secondé par Lydie Omanga, qui était (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Au hit - parade de l’actualité : Covid-19 et…Justice

Attention, au secours, alléluia- c'est selon-, les juges sont de retour en RDC ! La justice et ses innombrables suites rivalisent d'actualité avec la Covid-19 et ses tentacules. Pas un jour (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting