Dernière minute :
CENTRE CATHOLIQUE LINDONGE
La VSV forme des jeunes de Masina et Makala à la sensibilisation à la paix et la non-violence !
vendredi 12 juillet 2019

Depuis deux jours, le staff dirigeant de la VSV a quitté son siège de l’avenue Bongandanga à Kasa-Vubu, pour installer ses quartiers au Centre pastoral catholique Lindonge, dans la commune Kalamu, pour un atelier bloqué de 48 heures visant la formation des jeunes gens des communes de Masina et de Makala aux techniques de sensibilisateurs pour la paix et la non-violence. L’atelier, organisé dans le cadre du « Réseau service civile pour la paix » est encore une fois financé par l’ONG protestante allemande dénommée « Pain pour le monde » (PPLM).

Près de 250 jeunes ont afflué à Lindonge pour répondre au rendez-vous et suivre religieusement cette formation et qui leur donne les capacités de sensibilisateurs à la paix et à la non-violence dans la ville de Kinshasa et de les rendre aptes à la résolution non-violente des conflits dans leurs communautés respectives. L’objectif est de parvenir à une cohésion sociale qui permet à ces récipiendaires de résister aux tentatives de manipulation de la part des décideurs politiques.

Hier, c’est l’activiste des droits de l’homme Dolly Ibefo Mbunga, directeur en charge des « Programmes » qui a procédé à la cérémonie de clôture de l’atelier de formation des jeunes de Masina et Makala aux techniques de sensibilisateurs à la paix et à la non-violence. On retient que tous les modules qui ont été sélectionnés au plan pédagogique se rapportent à la paix et à la non-violence.

Pourquoi la paix ? La paix, dans la mesure où la VSV continue à croire, à juste titre, que la paix en tant qu’un des droits fondamentaux des droits de l’homme est la condition sine qua non pour atteindre la jouissance pleine et entière d’autres droits humains. D’où la démonstration qui a été faite de manière discontinue par tous les formateurs de cet atelier que lorsque la paix est menacée dans un espace géographique donné, tous les droits humains civils, politiques, socio-économiques et collectifs le sont d’office.

Car ils sont connectés par une sorte de système de vase-communiquant. Les jeunes récipiendaires ont aussi appris au cours de cet atelier de formation que la paix ne signifie pas seulement l’absence de guerre ou de conflits. Car, elle traduit surtout un moment de calme et de tranquillité où l’homme est à l’abri de perturbations tout comme des troubles de tout genre dans son milieu de vie.

Quant à la non-violence, l’atelier a établi clairement qu’il s’agit d’un passage obligé pour conduire au respect des droits de l’homme. Car la non-violence comme principe reconnait à chaque être humain le droit à la vie et aussi le droit à la jouissance d’autres droits et libertés fondamentaux connexes.

Ce n’est pas tout au chapitre de la non-violence à l’atelier de formation des jeunes sensibilisateurs. Il faut retenir que c’est le synonyme du renoncement à la force visant à détruire son semblable et ses biens. La non-violence se conçoit à cet effet comme le rattachement à la force qui construit dans une communauté. Ce qui est et c’est bien normal, l’antithèse de la violence comprise comme une force visant à détruire l’autre, à porter atteinte à son intégrité physique ou à ses biens. Ce qui doit être à tout prix évité.

Car, il ne s’agit-là ni plus ni moins que de la négation par excellence du respect de tous les droits humains. On note que les jeunes de Masina et Makala ont acquis ce renforcement des capacités dans le secteur de la sensibilisation à la paix et à la non-violence à mettre en pratique dans leurs milieux respectifs de vie.

C’est le troisième round des séminaires de formation des jeunes gens à la paix et à la non-violence dans la ville de Kinshasa par la VSV avec toujours le soutien financier de son partenaire allemand « Pain pour le monde ». L’ONGD n’a pas oublié de saisir cette circonstance de la formation des jeunes à la paix pour saluer le jugement rendu par la CPI lundi dernier et reconnaissant le chef de guerre Bosco Ntaganda coupable de crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Ce qu’elle considère comme un signal fort contre tous ceux qui ont commis des crimes en RDC ainsi que d’autres seigneurs de guerre potentiels qui menacent la paix civile, qu’ils ne resteraient pas impunis. La VSV soutient également les efforts des autorités congolaises notamment le Président de la République visant à rétablir la paix à l’Est de la RDC où tout récemment les violations massives des droits de l’homme ont eu lieu en Ituri.

Le clou de ces deux jours du séminaire bloqué à Lindonge, a été le mot des représentants des jeunes de deux communes présents. Le premier, celui de Masina a souligné que l’atelier de formation leur a inculqué un principe. A savoir qu'on ne peut pas ôter la vie aux autres, car elle est sacrée. Tandis que ceux de Makala ont mis un point d’honneur sur le fait que la paix est l’affaire de tout le monde. Désormais, ils seront en mesure de dénoncer des violences partout où ils seront. C’est du reste l’objectif poursuivi par le concepteur de cet atelier de formation. Chapeau bas à la VSV. KANDOLO M.
Le président de la Jica évalue les interventions nipponnes en RDC
lundi 15 juillet 2019

La ville de Yokohama, au Japon, s'apprête à accueillir, du 28 au 30 août prochain, la Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de (...)
lire la suite
L’Ape remet 24 brevets aux finalistes
lundi 15 juillet 2019

L'Agence pour la Promotion de l'Enseignement (APE) a procédé le week-end dernier, à la cérémonie de remise de brevets aux finalistes de la 4ème (...)
lire la suite
Pasteur contaminé : le ministère de la Santé appelle la population au calme
lundi 15 juillet 2019

Un pasteur originaire du Sud-Kivu est arrivé à Goma dimanche 14 juillet 2019 après un court séjour à Butembo, où il prêchait dans une église où il (...)
lire la suite
Malgré les réalisés depuis 1994, des millions de femmes et de filles n’ont toujours pas bénéficié des promesses
vendredi 12 juillet 2019

Le Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA) a organisé hier jeudi 11 juillet à Kinshasa une cérémonie commémorative à l'occasion de la (...)
lire la suite
Les cimetières de Kintambo, Kinsuka, Kimbanseke, Kinkole-RVA, Tshuenge fermés
vendredi 12 juillet 2019

Désormais, aucun mort ne pourra plus être porté aux cimetières de Kintambo, Kinsuka, Kimbanseke, Kinkole-Rva et Tshuenge. Ces lieux de sépulture très (...)
lire la suite
Nord-Kivu et Ituri : 683 personnes guéries sur 1.552 cas confirmés
vendredi 12 juillet 2019

Le cumul de la maladie à virus Ebola depuis le début de l'épidémie arrêté au 10 juillet courant,dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri est de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting