Dernière minute :
A TRAVERS L’OUVERTURE, HIER A PEKIN, DU PREMIER FORUM SINO-AFRICAIN SUR LA PAIX ET LA SECURITE
La Chine et l’Afrique scellent une nouvelle coopération militaire
mardi 16 juillet 2019

"Travailler ensemble pour la sécurité commune". Tel est thème du premier Forum sino-africain sur la paix et la sécurité, ouvert, hier lundi 15 juillet, à Pékin, capitale de la République populaire de la Chine. A travers ces travaux qui se dérouleront jusqu'au 20 juillet prochain, la Chine et l'Afrique scellent une nouvelle coopération militaire par un partage d'expériences pour contribuer à l'évolution de la paix mondiale.

Selon le représentant du ministère de la Défense de la République populaire de Chine, ces assises visent à établir une communauté de destin partagé entre les deux parties, tel qu'annoncé par le président Xi Jinping, lors du sommet du Focac de septembre 2018.

C'est au cours de ce même Forum que le numéro 1 chinois avait déclaré la mise en place d'un Forum sino-africain sur la paix et la sécurité, rappelle-t-il. "Ce Forum d'aujourd'hui vise à concrétiser ce consensus conclu entre le président Xi et les dirigeants des pays africains et de l'Union africaine", précise le représentant du ministère de la Défense de la Chine.

Pour assurer la sécurité commune, les deux parties devraient collecter les pensées et inspirations, afin de réaliser davantage de contribution et de cohésion dans la coopération sino-africaine en matière de paix et de sécurité, a indiqué le Directeur général adjoint du Bureau de la coopération militaire internationale du Ministère de la défense nationale chinoise.

Et cela, dit-il, doit se passer par la consolidation et la pérennisation de la coopération sino-africaine en matière de paix et de sécurité, à travers une coopération pragmatique et innovante, pour faire face à autant de défis et de risques. "A nous de dessiner une nouvelle donne d'envergure pour notre coopération ; à nous de dessiner ensemble notre feuille de route de la coopération militaire, fait remarquer le Directeur général adjoint du Bureau de la Coopération militaire internationale du ministère de la défense nationale chinoise. "Nous allons donc établir un nouveau concept de sécurité holistique, inclusif et durable pour la lutte contre l'hégémonie et la guerre froide, augmenter davantage de coopération dans le domaine de i-tech, monter en gammes notre coopération et notre capacité opérationnelle respective, mais aussi planifier, former et nous entrainer conjointement, tout en échangeant des renseignements. Bref, à nous de renforcer nos capacités", a-t-il avisé.

LA CHINE INVITEE A PORTER LA VOIX DE L'AFRIQUE A L'ONU

Le représentant de la RDC à ces assises, le Général-major Jean-Pierre Bongwangela s'est dit très content de la tenue de ce premier forum sur la coopération militaire entre la Chine et l'Afrique. "Je connais l'histoire de cette coopération pour avoir étudié ici en Chine. Pendant qu'on était étudiant, la Chine plaidait toujours pour un équilibre mondial. Et pour cela, il faudrait appuyer le développement de l'Afrique", assure l'officier congolais. "Quand l'Afrique sera développée, disaient les Chinois, les autres pays ne pourront plus la pénétrer et l'équilibre sera installé dans le monde. Mais quand l'Afrique reste à la traine, certains se disent grandes puissances, pays développés et cherchent à marcher sur l'Afrique", estime l'officier général congolais.

Aux dires du Général-Major Jean-Pierre Bongwangela, l'Afrique attend de la Chine l'échange d'expériences. Car, depuis quatre décennies, la Chine n'a plus connu des situations de troubles et cela a favorisé son expansion. Aujourd'hui, l'Afrique demeure dans une zone trouble et la Chine en totale paix.

"Les Chinois ont donc écarté les troubles pour se focaliser sur le développement. Et nous voyons comment la Chine avance. Nous demandons donc à la Chine d'être également le porte-étendard des pays sous-développés au niveau des Nations Unies pour que l'Afrique soit écoutée à ce niveau-là ", soutient-il.

DES MAUX QUI RONGENT LA SECURITE AFRICAINE

Invité à ce Forum, le ministre de la Défense du Cameroun, Bedi Assomo Joseph, a révélé que l'Afrique subit le coût de nombreuses menaces qui compromettent significativement ses efforts de développement. Ces défis, à la fois exogènes et endogènes sont nombreux. De manière non exhaustive, il cite : "les intégrismes et irrédentismes violents, la prolifération des armes et des munitions, les effets pervers de la globalisation, les problèmes environnementaux, la crise de l'énergie et de l'eau, les effets pervers de nouvelles technologies de l'information et de la communication, la cybercriminalité, etc."

Pour combattre ces fléaux, la Chine et l'Afrique devront travailler ensemble dans le concert des nations pour garantir la paix. C'est pourquoi deux axes pourraient être exploités, pense le ministre de la Défense de la Côte d'Ivoire, qui s'exprimait au nom des Etats africains présents à ce forum.

"Il s'agit premièrement des solutions à apporter par nos Etats respectifs, à savoir la Réforme du secteur de la sécurité (RSS) pour adapter les actions de la sécurité à l'environnement actuel, ainsi que les actions de développement pour endiguer les menaces en profondeur ; Et deuxièmement, de la synergie entre nos Etats, c'est-à-dire le partage d'expériences et des compétences." Il a réaffirmé la détermination des Etats africains à œuvrer pour la préservation de la paix et de la sécurité internationale en vue de bâtir un monde meilleur dans un environnement paisible et sûr. MOLINA, depuis Pékin
Ngobila rejette la demande de marche de l’UNC
vendredi 7 août 2020

Annoncée pour ce vendredi 7 août, la marche de l'Union pour la Nation congolaise, vient d'être interdite. Le gouverneur de la ville de Kinshasa, (...)
lire la suite
Azarias Ruberwa exhorte Gouverneurs et maires à booster leurs performances avant l’évaluation annuelle
vendredi 7 août 2020

* Pour sa part, son collègue de l'Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu, a fait savoir que la ville devrait devenir le socle du progrès social et de (...)
lire la suite
RDC : 4000 violations des droits de l’homme a enregistrées entre janvier et juin
vendredi 7 août 2020

* Sous Félix-Tshisekedi, les violations des droits de l'homme ont augmenté de 35 % par rapport au premier semestre de 2019 Le Bureau Conjoint des (...)
lire la suite
Le ministre des PT-NTIC lance le Registre des appareils mobiles le 24 septembre prochain
vendredi 7 août 2020

Le ministre des Postes, télécommunications et nouvelles technologies de l'information et de la communication (PTNTIC) s'active dans l'organisation (...)
lire la suite
Présidence de la CENI : Place à un fils ou une fille du Kongo Central
vendredi 7 août 2020

Au-delà des contestations et des manifestations à la suite de la désignation de Ronsard Malonda pour succéder à Corneille Nangaa à la tête de la CENI, (...)
lire la suite
Erdogan : "Hiroshima doit renforcer la détermination à ne pas répéter les erreurs du passé"
vendredi 7 août 2020

Le président de la République, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré dans un message à l'occasion du 75ème anniversaire du bombardement atomique de Hiroshima (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Et voici le "dauphin" de feu le dauphin !

Par définition, on ne peut rien contre un cas de force majeure. Ni l'éviter, encore moins l'inviter. On ne peut que le subir. Et faire contre mauvaise fortune, bon cœur. Le pauvre Alassane Ouattara (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting