Dernière minute :
RETOMBEES DE LA REUNION DU FCC D’HIER LUNDI 15 JUILLET
Les élus AFDC-A ont sept jours pour clarifier leur position
mardi 16 juillet 2019

* Fort de ses troupes, le Sénateur du Sud-Kivu entend constituer une troisième force au sein de la Majorité.

Le Front Commun pour le Congo (FCC) tape du poing sur la table. Réunis ce lundi 15 juillet à Kinshasa, les cadres de la plateforme de Joseph Kabila ont décidé à l'unanimité de radier Modeste Bahati Lukwebo de leur plateforme, a annoncé hier Radio France Internationale.

Co-présidée par Néhémie Mwilanya, Emmanuel Ramazani Shadary, Aubin Minaku et Alexis Thambwe Mwamba, la réunion d'hier a été de tous les enjeux. Montée sur les grands chevaux, les membres de la conférence des présidents du FCC ont lancé un ultimatum de sept jours aux élus de l'Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A) pour confirmer ou non leur appartenance à la famille politique de Joseph Kabila, révèle Actualite.cd.

Cette décision intervient après la "suspension - à durée indeterminée - de l'autorité morale de l'AFDC-A pour avoir maintenu sa candidature à la présidence du Sénat, contrairement au mot d'ordre du regroupement de Joseph Kabila qui a plutôt opté pour la carte Alexis Thambwe Mwamba au perchoir de la chambre des sages.

L'AFDC-A DEMEURE DANS LA MAJORITE, CONFIRME BAHATI

Le choix du FCC n'a pas du tout plu à Modeste Bahati Lukwebo qui revendique 145 élus à l'issue de différents scrutins organisés depuis le 30 décembre 2018. D'après le porte-étendard de cette plateforme, l'AFDC-A a fait élire 44 députés nationaux, 70 députés provinciaux, 13 sénateurs, 2 gouverneurs et 7 vice-gouverneurs. Elle peut donc se permettre de postuler à la tête de la Chambre haute, contrairement à certains candidats qui n'ont même pas de partis, encore moins des élus.

Mon regroupement demeurera toutefois dans la majorité et va soutenir le programme de Félix Tshisekedi et de Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a fait remarquer Bahati Lukwebo, se basant sur l'une des décisions de la conférence des présidents des partis et personnalités de l'AFDC- A, qui s'étaient réunis le 10 juillet à Kinshasa.

Selon des sources concordantes, Modeste Bahati reconnaît, jusque-là, 13 frondeurs au sein de sa plateforme. Il fait notamment allusion à un sénateur qui a tourné casaque. Il demande, dès lors, à tous ces frondeurs de tirer les conséquents de leur reniement, et de renoncer à leur mandat acquis sous le label AFDC-A.

Après qu'il ait repris son autonomie, Modeste Bahati, fort de ses troupes, entend constituer une troisième force, au sein de la majorité. Dans son entendement, il faut désormais compter le FCC, Cach et AFDC-A. YKM
"Le budget doit cesser d’être un pur exercice théorique et mathématique d’alignement de chiffres", selon Mabunda
mercredi 16 septembre 2020

La tradition a été respectée. Le Parlement congolais a ouvert hier mardi 15 septembre, sa deuxième session ordinaire 2020, essentiellement (...)
lire la suite
Des députés du Katanga dénoncent l’incursion des hommes armés dans la ferme du Général John Numbi
mercredi 16 septembre 2020

Les députés nationaux du Katanga en séjour à Lubumbashi ont rendu une visite de réconfort au Général John Numbi à sa ferme privée, sur la route de (...)
lire la suite
Thambwe Mwamba pour les réformes électorales par le Parlement !
mercredi 16 septembre 2020

C'est hier qu'a eu lieu l'ouverture solennelle de la session ordinaire de septembre 2020 essentiellement budgétaire dans la salle des Conférences (...)
lire la suite
Félix Tshisekedi et Boni Yayi assistent aux funérailles de la belle sœur de Sassou Nguesso
mercredi 16 septembre 2020

* Compatissante, Olive Lembe, épouse du président honoraire de la RDC, a aussi été aperçue à la messe d'action de grâce organisée à la cathédrale Notre (...)
lire la suite
Les militaires et policiers interdits de se promener avec leurs armes en dehors des heures de service
mercredi 16 septembre 2020

Le porte-parole des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), le lieutenant général-major Léon Richard Kasonga, a annoncé lundi à (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Les réformes électorales - à l’aune de l’énigme parlementaire

Réformes électorales ? Tout le monde ou presque en parle. Quantité d'initiatives sont nées à cette fin. La plus médiatisée étant celle pilotée par le Groupe de 13 personnalités politiques et de la (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting