Dernière minute :
BUREAU DU SENAT
Jean-Lucien Bussa met le curseur sur Thambwe Mwamba, Boshab, Tibassima…
lundi 22 juillet 2019

* "La Chambre des sages a besoin d'un président prestigieux, respectable, compétent et d'une objectivité indéniable", argumente le sénateur du Sud-Ubangi.

C'est en principe ce samedi 27 juillet que les animateurs du bureau du Sénat vont être connus. Dans les couloirs de l'hémicycle, les esprits se chauffent au regard des ambitions qui s'affichent. Sénateur, Jean-Lucien Bussa met déjà le curseur sur le ticket du Front commun pour le Congo (FCC), convaincu que "la Chambre des sages a besoin d'un président prestigieux, respectable, compétent et d'une objectivité indéniable".

Face à la presse le samedi 20 juillet dernier, le Sénateur, Jean-Lucien Bussa n'est pas passé par quatre chemins pour révéler son choix et les raisons qui militent pour les candidats du ticket FCC. Favorable à l'élection d'Alexis Thambwe Mwamba à la présidence du bureau de la Chambre haute, et à celle d'Evariste Boshab (à la 1ère Vice-présidence), de John Tibassima, etc., brandis par la coalition de Joseph Kabila, l'ancien ministre du Commerce extérieur estime que ce choix vaut son pesant d'or dans un Sénat, constitué à 90% d'élus du FCC.

Pour l'élu du Sud-Ubangi, cette plateforme a toutes les chances de faire triompher ses candidats, vu son avantage numérique. En effet, soutient Jean-Lucien Bussa, le FCC aligne plus de 90 sénateurs dans une chambre haute qui compte 101 sièges. Ce paramètre, renseigne-t-il, répond au problème de cohérence. Il est, en effet, tout à fait logique que le bureau du Sénat soit FCC, d'autant plus que les élus et électeurs de cette chambre haute sont ultra majoritairement FCC.

Logique démocratique oblige, le bureau du Sénat ne sera que le reflet de composants de cet hémicycle. De l'avis des analystes, en République démocratique du Congo comme ailleurs, c'est le poids démocratique qui détermine la configuration du bureau des chambres du Parlement. Aux Etats-Unis par exemple, un Sénat à majorité démocrate est dirigé davantage par des démocrates. En France, un Sénat dominé par la droite a logiquement un bureau de droite. Sauf pour la majorité à prevoir un ou deux poste pour l'Opposition.

DES CANDIDATS ROMPUS DANS LES AFFAIRES DE L'ETAT

Outre le critère de cohérence, note un observateur, le ticket du FCC à la tête du Sénat a l'avantage d'avoir aligné des candidats rompus dans les affaires de l'Etat. "La plupart de ces têtes d'affiches ont œuvré dans l'arène politique depuis plusieurs décennies. Forts de cette expérience, de cette expertise, et de la sagesse, ils ont la maîtrise et les bagages requis pour être à même de diriger à bon escient cette prestigieuse Chambre, plutôt que des novices", argumente un chroniqueur politique.

Sur la brèche depuis l'ère Mobutu, Alexis Thambwe Mwamba connaît les rouages de l'Etat congolais, autant que Kengo wa Dondo, pour avoir occupé des postes ministériels jusqu'au régime de Joseph Kabila. Politique, il a été à la fois ministre de la Justice, des Affaires étrangères… Et en sa qualité de juriste, il est bien qualifié pour tenir les rênes de la Chambre des sages au rang de premier des Législateurs.

Evariste Boshab n'est pas moindre. Ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, ce juriste et professeur en droit à l'Université des Kinshasa a déjà eu le privilège de diriger l'Assemblée nationale. La vice-présidence du Sénat ne pourra être qu'un nouveau sillon sur son trajectoire politique.

John Tibassima a, lui, eu l'occasion de diriger les entreprises publiques sous le régime du Marechal Mobutu. A l'avènement des Kabila, il a été propulsé aux commandes d'un ministère. Ce passé de politique et de gestionnaire pourra être un atout au bureau du Sénat pour ce vieux routier dans l'univers des mandataires publics.

DES CANDIDATS ADAPTES AUX CALIBRES DES ANIMATEURS

Pour Jean-Lucien Bussa, le ticket du FCC répond bien aux calibres des animateurs du futur bureau du Sénat, qui a besoin de la hauteur."Le Parlement étant une institution prestigieuse, sa chambre haute l'est autant. En tant que sénateur, j'ai besoin d'avoir un président qui place le Sénat à la hauteur de sa dimension", soutient-il.

"Et donc, pour que le niveau du Sénat soit celui qu'on a connu sous le président Kengo wa Dondo au minimum, il vaut mieux avoir un président expérimenté, respectable, doué d'une compétence éprouvée, et d'une expérience avéréedans le domaine public, mais également susceptible de faire preuve d'une objectivité indéniable", a affirmé Jean-Lucien Bussa.

C'est, en principe, ce lundi 22 juillet que les différents candidats au bureau du Sénat seront présentés en plénière. Jusque demain mardi, ils vont défiler sur la tribune pour présenter leur vision. Et de mercredi 24 au jeudi 25 juillet, va démarrer la campagne électorale qui débouchera sur les élections proprement dites le samedi 27 juillet. FDA
L’Assemblée nationale en session extraordinaire du 19 août au 7 septembre
vendredi 16 août 2019

C'est désormais officiel. L'Assemblée nationale est convoquée en session extraordinaire du 19 août au 7septembre prochain. C'est ce qu'annonce une (...)
lire la suite
Gouvernement : Fatshi prolonge le suspense !
jeudi 15 août 2019

* A 30 jours de la rentrée parlementaire, on devrait éviter tout retard dans la formation du Gouvernement, au risque de perturber le calendrier de (...)
lire la suite
Ebola : enfin un traitement efficace !
mercredi 14 août 2019

* Hier, l'équipe de la riposte conduite par le Dr Jean-Jacques Muyembe, a présenté deux malades guéris par le MAB 114 et REGN-EB3 à l'Hôpital de (...)
lire la suite
Gouvernement : Ilunga propose, Fatshi dispose
mardi 13 août 2019

* Selon son chronogramme publié le mercredi dernier, c'est aujourd'hui mardi 13 août que le Premier ministre remettra la mouture de son (...)
lire la suite
Gouvernement : la balle dans le camp de FATSHI
lundi 12 août 2019

*Le Premier ministre a reçu, hier dimanche 11 août, les listes des personnalités ministrables proposées par les deux mégas plateformes de la majorité, (...)
lire la suite
Assemblée nationale : une session extraordinaire annoncée pour le 15 août
vendredi 9 août 2019

Dans son édition n°5948 du mercredi 31 juillet dernier, Forum des As s'était fait l'écho d'une session extraordinaire à la Chambre des représentants (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

JKK n’est pas que Président honoraire

Spécialistes ès renforcement des capacités, au secours ! Il y a urgence. Il y a même péril en la demeure. Si vous n'intervenez pas à temps, un nombre important de Congolais va périr par manque de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting