Dernière minute :
A L’OCCASION DE SA FETE NATIONALE
La Belgique encourage Félix Tshisekedi à s’engager sur la voie de la bonne gouvernance
lundi 22 juillet 2019

"La RDC est restée et restera le premier bénéficiaire de l'aide publique belge au développement. Et la Belgique est restée et restera aux côtés du partenaire congolais". C'est en ces termes que Philippe Bronchain, le Chargé d'affaires a.i. de l'ambassade de Belgique à Kinshasa, s'est adressé à ses hôtes lors de la réception organisée hier dimanche 21 juillet à l'occasion de la fête nationale belge.

Profitant de l'occasion, le diplomate belge a félicité les autorités congolaises qui ont réussi à organiser l'alternance pacifique au lendemain des élections présidentielle, législatives et provinciales. Le Chargé d'affaires a.i. de l'ambassade de Belgique a toutefois invité le Président Félix Tshisekedi à continuer à mener les efforts qu'il a entrepris lors de son accession au pouvoir.

"La Belgique se réjouit de ces mesures qui sont de nature à renforcer la confiance de la population dans les institutions. Il importe cependant que d'autres suivent rapidement, notamment dans le domaine socio-économique, la lutte contre la pauvreté, l'éducation, la santé, la bonne gouvernance ou encore la lutte contre la corruption. Ce sont autant de défis que le futur gouvernement et les forces vives de la RDC doivent relever avec détermination et courage, et face auxquels la Belgique reste un partenaire engagé", a déclaré Philippe Bronchain.

LA LIVRAISON DE VISA A AUGMENTE DE 5,1% EN RDC

Saluant les engagements amorcés par le chef de l'Etat congolais pour décrisper la situation tendue entre la RDC et la Belgique avant la tenue du scrutin, il relève, par exemple, qu'au niveau consulaire, treize mois après la fermeture de la Maison Schengen, le Centre Européen des Visas a repris la gestion du traitement des demandes de visas Schengen.

"Nous avons, dit-il, mis à profit cette longue interruption pour revoir et améliorer certains processus, tout en respectant, bien entendu, le code consulaire Schengen. Du 8 mars 2017 au 21 juillet 2017, nous avons délivré 7.436 visas Schengen. Sur la même période en 2019, nous avons délivré 7.816 visas Schengen, soit 5,1% de plus. Egalement en matière de légalisation, nous avons continué à améliorer nos procédures et réduit de moitié le temps d'attente".

100 MILLIONS D'EUROS CONSACRES A LA RDC EN 2018

"La Belgique, poursuit-il, reste à côté des plus démunis comme les millions de déplacés dans le pays. Elle a ainsi augmenté de 50% son aide humanitaire pour la porter à 25 millions d'euros, et nous prenons notre part face à l'épidémie d'Ebola qui frappe le pays. Tous appuis confondus, notre pays a consacré aux alentours de 100 millions d'euros aux programmes de développement en 2018".

Au terme de ses quatre ans de mandat en Afrique centrale (Bujumbura, Lubumbashi puis Kinshasa), Philippe Bronchain annonce son départ comme ambassadeur de Belgique auprès du Pakistan et de l'Afghanistan. Il sera remplacé par l'ambassadeur Johan Indekeu, qui arrive bientôt à Kinshasa. Yves KALIKAT

Discours du 21 juillet 2019 à Kinshasa du Chargé d'Affaires de l'Ambassade de Belgique ai, Philippe Bronchain.

Adresse aux personnalités et invités

Monsieur le Représentant du Chef de l'Etat,

Eminence, Monsieur le Cardinal,

Monsieur l'ancien Premier Ministre,

Mesdames et Messieurs les Ministres et Vice-Ministres,

Mesdames et Messieurs les Honorables,

Chers collègues Chefs de Mission et membres du corps diplomatique et consulaire,

Excellences Mesdames et Messieurs, en vos titres et qualités,

Chers compatriotes, beste landgenoten, Geherde Lanleute

Monsieur le Ministre d'Etat De Croo, Batata, bamama, bandeko, mbote na bino banso

Ngaï na madame, tozali na esengo ya koyamba bino na kati ya Ambassade ya biso ya sika. Boyei bolamou.

Natondi bino mingi ndenge boyé awa.

L'année qui vient de s'écouler depuis la tenue de la réception du 21 juillet 2018 a été à de maints égards riche en événements et je voudrais revenir plus particulièrement sur trois d'entre eux : le processus électoral en RDC, la redynamisation des relations bilatérales belgo-congolaises et les évènements qui ont animé la communauté belge en RDC et notre ambassade au cours des douze derniers mois.

1.- L'élection présidentielle, législative et provinciale qui s'est tenue le 30 décembre 2018 a conduit à une alternance pacifique à la tête de l'état. A cette occasion, le peuple congolais s'est mobilisé avec force et a exprimé sa volonté de changement.

Il a aussi rappelé son attachement au modèle démocratique mais aussi sa méfiance voire son rejet à l'égard de toutes mesures vues comme pouvant en restreindre la portée ou très éloignées de l'esprit de ce modèle. Je pense ici à des mesures restreignant les libertés publiques ou la participation de citoyens au processus électoral.

Durant tout le processus électoral, la Belgique a toujours plaidé avec détermination pour le respect de la Constitution, laquelle détermination lui a valu d'innombrables marques de sympathie, de gratitude et de soutien de Congolaises et de Congolais de tous les horizons.

L'investiture du Président Tshisekedi ouvre un nouveau chapitre dans l'histoire de la RDC. Dès sa prise de fonction, des mesures fortes ont été prises en matière des Droits de l'Homme et des libertés publiques. La Belgique se réjouit de ces mesures qui sont de nature à renforcer la confiance de la population dans les institutions. Il importe cependant que d'autres suivent rapidement, notamment dans le domaine socio-économique, la lutte contre la pauvreté, l'éducation, la santé, la bonne gouvernance ou encore la lutte contre la corruption. Ce sont autant de défis que le futur gouvernement et les forces vives de la RDC doivent relever avec détermination et courage, et face auxquels la Belgique reste un partenaire engagé.

2.- Lors de mon discours du 21 juillet 2018, j'indiquais que les relations bilatérales entre la Belgique et la République Démocratique du Congo, avec ses hauts et ses bas, étaient souvent comparées à des scènes de vieux couple. Je soulignais aussi que cette comparaison me laissait un peu sur ma faim, préférant porter mon regard sur la solidité réelle de nos relations bilatérales qu'on aurait bien tort de limiter au seul champ diplomatique. Je les comparais volontiers au roseau de la fable de Jean de la Fontaine.

En effet, s'il arrive que les vents les obligent à baisser la tête, ces mêmes vents, lorsqu'ils redoublent d'efforts, peuvent lui être moins redoutables qu'au chêne. Et si nos relations bilatérales parfois plient, elles ne se rompent pas. Elles sont en effet le reflet de la qualité, de la diversité et de l'intensité des liens qui unissent les peuples belge et congolais, qu'ils soient économiques, culturels, sportifs, académiques, familiaux ou simplement amicaux.

Peu après son investiture à la magistrature suprême, le Président Tshisekedi et les nouvelles autorités ont répété leur souhait que la Belgique reste un partenaire privilégié de la RDC, ce dont la Belgique se félicite, et des mesures concrètes ont été prises.

Le 22 février 2019 étaient signés d'une part un accord conduisant à la réouverture le 8 mars du Centre Européen des Visas et d'autre part un accord autorisant Brussels Airlines à repasser de 4 à 7 fréquences hebdomadaires. C'est également dans cet esprit que le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères et européennes, et de la Défense, Didier Reynders, chargeait l'Ambassadeur Renier Nijskens, Envoyé Spécial pour les Grands Lacs, et le Général Major Philippe Boucké, Adjoint du Chef de l'Etat-Major de la Défense, d'une mission à Kinshasa du 12 au 15 mai 2019 en vue de nouer des contacts avec les nouvelles autorités et l'ensemble des acteurs politiques et de la société civile pour examiner ensemble comment la Belgique pourrait contribuer au mieux à appuyer les efforts de la RDC vers les changements souhaités par la population. Cette mission faisait suite à la rencontre du Ministre Reynders avec le Président Tshisekedi à Washington le 3 avril 2019.

Au cours de cette mission, les deux parties ont convenu de la reprise de la coopération militaire et la RDC a réaffirmé son souhait de voir ENABEL continuer à travailler et notre Consulat général à Lubumbashi rouvrir. Elle nous a enfin informés de sa volonté de rouvrir le Consulat général de RDC à Anvers.

Voici une semaine, c'était autour d'une délégation congolaise de haut niveau de se rendre à Bruxelles où elle aura pu s'entretenir avec le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, ainsi qu'avec des représentants de premier plan du secteur public et privé. Au cours de ces échanges, des pistes concrètes d'échange ont été dégagées en vue de la visite prochaine du Président Tshisekedi en Belgique.

3.- Au cours des douze derniers mois, l'activité de l'ambassade et son engagement au profit de la communauté belge et de la population congolaise sont restées intenses. La rumeur que la coopération au développement belgo-congolaise aurait été interrompue l'année passée, a été dépassée par les faits : la RDC est restée et restera le premier bénéficiaire de l'aide publique belge au développement et la Belgique est restée et restera au côté du partenaire congolais. Notre pays intervient dans 11 des 26 provinces en faveur des populations rurales en appuyant l'agriculture familiale et en développant des réseaux de distribution d'eau et d'électricité. La Belgique intervient en matière d'enseignement professionnel avec une orientation sur les possibilités d'emploi. Elle intervient aussi dans le secteur de la santé en se focalisant sur l'accès aux soins, la lutte contre les violences sexuelles et l'éradication de la maladie de sommeil. La Belgique reste à côté des plus démunis comme les millions de déplacés dans le pays. Elle a ainsi augmenté de 50% son aide humanitaire pour la porter à 25 millions d'euros, et nous prenons notre part face à l'épidémie d'Ebola qui frappe le pays.

N'oublions pas non plus les partenariats à travers nos ONG, les universités belges et les institutions onusiennes et multilatérales, ou encore les formations suivies chaque année par plusieurs énarques congolais au sein de l'administration belge. Tous appuis confondus, notre pays a consacré aux alentours de 100 millions d'euros aux programmes de développement en 2018.

Au niveau consulaire, treize mois après la fermeture de la Maison Schengen, le Centre Européen des Visas a repris la gestion du traitement des demandes de visas Schengen. Nous avons mis à profit cette longue interruption pour revoir et améliorer certains processus tout en respectant bien entendu le code consulaire Schengen. Du 8 mars 2017 au 21 juillet 2017, nous avons délivré 7436 visas Schengen. Sur la même période en 2019, nous avons délivré 7816 visas Schengen, soit 5,1% de plus. Je saisis l'occasion qui m'est donnée ici pour remercier vivement les membres du CEV et les agents visas pour le travail remarquable qu'ils ont effectué pour permettre une réouverture rapide et efficace du CEV. Egalement en matière de légalisation, nous avons continué à améliorer nos procédures et réduit de moitié le temps d'attente.

Le 22 mai dernier, près de 400 Belges ont pris part aux élections européenne, fédérale et régionale en venant voter à l'ambassade. Un peu plus de 3000 Belges sont actuellement inscrits à l'ambassade auxquels s'ajoutent plus de 1500 membres de leurs familles ou personnes de passage. Je rappelle cependant ici qu'il n'y a pas d'obligation pour les Belges de s'inscrire à l'ambassade.

Au niveau diplomatique et politique, la Belgique a toujours pu, en toutes circonstances et mêmes lorsque nos relations étaient tendues, garder ses canaux de communication avec les autorités politiques et administratives congolaises. C'est une chose dont la Belgique et la RDC peuvent se féliciter. Au cours des derniers mois, la Belgique et la RDC ont multiplié les initiatives pour intensifier leurs relations. A New York où la Belgique est membre du Conseil de Sécurité depuis le 1 er janvier 2019, la RDC reste au cœur de l'attention de notre Représentation Permanente. Des échanges sur des pistes concrètes sont en cours en vue de la reprise du partenariat militaire.

Au plan économique, nous avons décidé d'intensifier notre action dans le respect des compétences de l'état fédéral et des entités fédérées, et défini certains axes sur lesquels l'ambassade a décidé d'investir plus particulièrement. Je pense notamment à la Chambre de Commerce Belgo-Congolo-Luxembourgeoise ou encore aux jeunes entrepreneurs. En octobre se déroulera une nouvelle édition de la semaine belge.

Avec le traditionnel mouvement diplomatique, l'ambassade connaitra d'importants changements. Plusieurs collaborateurs sont déjà partis et d'autres partiront bientôt. Ils seront remplacés par de nouveaux collègues dont certains sont déjà parfois passés par Kinshasa.

Pour ma part, après près de 4 ans en Afrique centrale où j'aurai été successivement en poste à Bujumbura, Lubumbashi puis Kinshasa, je prendrai au début du mois de septembre mes nouvelles fonctions comme ambassadeur de Belgique auprès du Pakistan et de l'Afghanistan.

Je voudrais dire ici à tous les collègues avec lesquels j'ai eu la chance de travailler tant à Lubumbashi qu'à Kinshasa combien leur engagement et leurs compétences sont remarquables et contribuent à l'excellence et à la réputation de notre réseau diplomatique. Ce fut un réel honneur mais aussi un plaisir et un enrichissement de travailler avec vous.

Je voudrais aussi souligner le soutien remarquable, les conseils avisés et l'attention bienveillante dont l'ambassade fait l'objet de la part de nos autorités et collègues à Bruxelles.

M'inspirant du discours du Roi Philippe prononcé à l'occasion du 21 juillet 2019, je voudrais maintenant plus particulièrement m'adresser à mes compatriotes résidant en RDC. Au cours de ces trois dernières années, d'abord à Lubumbashi puis à Kinshasa, j'ai pu apprécier combien la communauté belge en RDC regorge de talents et d'énergie. Les bonnes volontés et les idées ne manquent pas, au contraire. Vous êtes aussi nombreux à vous engager avec conviction dans le secteur économique, culturel, sportif, social ou encore au sein de nos écoles belges.

Notre diversité, notre engagement, le respect de nos valeurs, notre sens de la dérision et notre complémentarité sont notre force mais aussi notre fierté et rendent la communauté belge en RDC phénoménalement unique et passionnante à rencontrer.

Je termine mon intervention en remerciant chaleureusement tous nos sponsors, toujours plus nombreux et sans qui nous ne pourrions organiser cette magnifique garden party. Par ordre alphabétique : Artisan fine meats from Belgium, BCDC, Bracongo, BricoKin, Brussels Airlines, Clé des Châteaux, Comexas Afrique, Délinatie, Devos Lemmens, Entreprise Générale Malta Forrest, Hotel Memling, Lutosa, Texaf Je souhaite aussi remercier tout le personnel de l'ambassade qui s'est investi dans l'organisation de 21 juillet, WBI pour la sonorisation et enfin plus particulièrement Katleen De Vos.

Vive la Belgique, Vive la RDC,

Leve België, Leve de DRC

Es leben Belgien, Es leben den DRC

Le fondateur de "The Tony Elumelu Foundation" arrivé hier en RDC
vendredi 16 août 2019

Le fondateur de " The Tony Elumelu Foundation " est arrivé hier jeudi 15 août en RDC par l'aéroport international de N'Djili. Le déplacement de cet (...)
lire la suite
Kin-Kiey écrit à la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda
vendredi 16 août 2019

Son honneur n'a pas de prix. Et pour le redorer, surtout quand il est "calomnieusement " terni, rien ni personne n'arrêtent Tryphon Kin-Kiey (...)
lire la suite
Justin Bitakwira : "L’Assacom n’est pas un service technique ni à la Présidence de la République ni au ministère du Développement rural "
vendredi 16 août 2019

Projet d'adduction d'eau à Mbanza-Mboma par le Ministère du Développement Rural : " L'Assacom n'est pas un service technique ni à la Présidence de (...)
lire la suite
Gerd Müller : "La stabilité et l’alternance, des préalables à la poursuite de la coopération entre Kinshasa et Berlin"
vendredi 16 août 2019

Le ministre de la Coopération économique et du Développement de la République fédérale d'Allemagne, Gerd Müller est arrivé hier jeudi 15 août à (...)
lire la suite
L’AFDC-A crie à l’atteinte à la liberté de manif et d’expression
vendredi 16 août 2019

Un sit-in des cadres et militants des quatre fédérations de la plateforme Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), prévu hier (...)
lire la suite
Le ministre Biando depuis hier en garde à vue à l’ANR
vendredi 16 août 2019

Le ministre de la Solidarité et de l'action humanitaire, Bernard Biando Sango est en garde à vue depuis hier jeudi 15 Août à l'ANR, a confié une (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

JKK n’est pas que Président honoraire

Spécialistes ès renforcement des capacités, au secours ! Il y a urgence. Il y a même péril en la demeure. Si vous n'intervenez pas à temps, un nombre important de Congolais va périr par manque de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting