Dernière minute :
EN PERSPECTIVE DE L’INTEGRATION REGIONALE DE LA RDC
Marché alimentaire : producteurs, consommateurs, contrôleurs... à l’école des normes Comesa
mercredi 7 août 2019

La République démocratique du Congo multiplie des efforts pour son intégration au Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA). C'est dans cette optique que se tient un atelier sur la gestion du système de sécurité sanitaire des aliments, démarré le lundi 5 août dernier à Kinshasa. Prévues pour sept jours, ces assises mobilisent les exploitants du secteur alimentaire et les agents de l'Office Congolais de Contrôle (OCC), appelés tous à maîtriser les normes appropriées pour garantir la qualité des produits éligibles à l'exportation sur le marché régional.

Appuyée au titre du 10ème Fonds européen de développement (FED), cette formation s'inscrit dans le cadre du Projet de renforcement des capacités pour la mise en œuvre de l'intégration régionale de la RDC au COMESA. Organisé par l'OCC et la Cellule d'appui à l'Ordonnateur national du Fonds européen de développement (COFED), cet atelier poursuit deux objectifs majeurs. Il entend aider les opérateurs économiques de Kinshasa à améliorer la qualité de leurs produits pour les rendre compétitifs à l'échelle régionale, et renforcer les compétences des agents de l'OCC, chargés d'assurer le contrôle de qualité.

Intervenant au nom de COFED, lors du lancement de cet atelier à l'hôtel Invest, Apollinaire Kiakesedi a révélé les enjeux de cette activité. "La République démocratique du Congo s'attend à adhérer à la zone de libre-échange. C'est dans ce cadre qu'elle tient à se conformer aux normes internationales, notamment en ce qui concerne la sécurité des aliments", assure le Coordonnateur du Projet de mise en œuvre de l'intégration régionale au sein du Comesa.

LA NORME ISO 22.000

C'est dans cette perspective que l'Union européenne a financé cet atelier qui donne l'opportunité aux participants de s'informer sur ISO 22.000, la norme internationale qui porte sur la sécurité des produits alimentaires, a fait remarquer Apollinaire Kiakesedi. "Pour ce faire, nous avons ciblé les provinces dont les frontières sont limitrophes à la zone Comesa",a-t-il indiqué, faisant ainsi allusion au Nord et Sud-Kivu, ainsi qu'à la Province Orientale, tout en insérant la ville de Kinshasa.

Cette initiative, dit-il, vaut son pesant d'or, d'autant que nombre de pays de la région reprochent à la RDC de mettre sur le marché des produits qui ne répondent pas aux standards internationaux. La prochaine étape consistera, promet-il, à s'assurer de l'effectivité des normes, qui seront transformées en règlements techniques, avec le concours des autorités locales, en l'occurrence le ministre de l'Industrie.

L'HYGIENE ALIMENTAIRE, UN PREALABLE

Formatrice de l'atelier, Mme Antoinette Kabamba Sanga Beya, a expliqué aux participants la particularité de l'ISO 22.000, ''la norme spécifique qui fixe les exigences que doit respecter tout organisme qui contribue à la chaîne alimentaire pour livrer des produits sûrs, qui ne soient pas nocifs à la santé de consommateurs''.

"Tous les acteurs sont concernés. De l'étable à la table, de la fourche à la fourchette. Ceux qui interviennent directement ou indirectement à la chaine alimentaire. Qu'il s'agisse des producteurs, des transformateurs, des distributeurs, des restaurateurs... ou des fournisseurs des ingrédients, d'équipements, des emballages...", explique l'experte congolaise.

"Evidemment, pour mettre en œuvre ces normes, il faut des bases. Ces bases seront au menu de l'atelier de deux jours, qu'on aura après avoir parcouru cette norme en cinq jours. Nous allons mettre le curseur sur le préalable, l'hygiène alimentaire...", a fait remarquer Mme Antoinette Kabamba.

L'atelier en cours est le deuxième qui porte sur la sécurité alimentaire conformément à la norme ISO 22.000. Il intervient après celui tenu en juillet dernier au centre d'accueil Bakanja, à Goma, capitale du Nord-Kivu. Yves KALIKAT
Eustache Muhanzi : objectif Inga3
vendredi 26 juin 2020

* Les conclusions de ces travaux seront greffées à ceux des derniers travaux organisés avec la collaboration de la BAD Les partenaires au Projet (...)
lire la suite
La RDC devrait changer son modèle économique, estime Déogratias Mutombo
vendredi 19 juin 2020

La pandémie de coronavirus bouscule l'économie mondiale. La RDC n'est pas épargnée. Ce moment difficile qu'impose la crise sanitaire de Covid-19 (...)
lire la suite
Kinshasa doit plus d’un milliard USD à Eximbank of China et DIG OIL
lundi 1er juin 2020

La RDC doit au total plus de un milliard de dollars américains à la firme sud-africaine DIG OIL à titre de réparation pour les dommages subis (619 (...)
lire la suite
Covid-19 : Difficile expérimentation du système d’achat groupé des marchandises par les petits commerçants transfrontaliers à Goma
mercredi 13 mai 2020

Depuis le 22 mars 2020, le Rwanda et l'Ouganda, même le Burundi, ont fermé leurs frontières avec la RDC pour diminuer le risque de propagation de (...)
lire la suite
La RDC classée 33ème au score de transparence budgétaire
mercredi 13 mai 2020

La République démocratique du Congo a enregistré un score de transparence budgétaire de 33 sur 100. Elle est partie de 29 sur 100 en 2017. C'est (...)
lire la suite
Julien Paluku en voie de doter les jeunes inventeurs et entrepreneurs Congolais d’un incubateur
mercredi 13 mai 2020

Le ministre de l'industrie Julien Paluku Kahongya va doter incessamment les jeunes inventeurs et entrepreneurs congolais d'un incubateur. Ce, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting