Dernière minute :

La diplomatie d’Ebola
jeudi 8 août 2019

Ebola rappelle aux officiels rd congolais et rwandais ce que les peuples frontaliers de Goma et Rubavu (Gisenyi) connaissent par cœur : "unis par le sort".

Une fois la courte séquence "fermeture de la frontière" passée, la réalité s'est vite invitée sur la table des décideurs rwandais. A savoir que le malheur qui frappe Goma est comparable à la case du voisin qui brûle. Si rien n'est fait, les flammes se propagent et c'est tout le village qui prend feu !

En l'espèce, les équations au quotidien des Rd Congolais et Rwandais lambda sont si imbriquées que si Goma est grippée, Gisenyi en ressent naturellement le contrecoup et vice-versa. Cette sagesse africaine tirée du principe de réalité a sans doute inspiré la bipartite RDC-Rwanda au niveau des ministres de la Santé de deux pays très voisins.

Voilà qu'au lieu de diviser, Ebola unit deux pays qui n'ont pas toujours été en bonne intelligence. Un euphémisme pour ne pas en rajouter. Ebola administre une leçon de coexistence pacifique bien plus pertinente que des tomes de géopolitique sur les relations entre la RDC et le Rwanda.

Aux officiels congolais et rwandais -plus les seconds et leurs sponsors que les premiers- de se rendre à l'évidence que le sort de deux pays est à ce point lié que la paix n'est pas une option, mais un impératif existentiel. Les guerres d'invasion, de rapine et les rébellions business y afférentes ne sauraient, par conséquent, procurer l'assurance-vie au Rwanda. Ni à l'Ouganda. Ce ne sont même pas des palliatifs, mais plutôt des leurres.

Seule une coopération dans le respect de la souveraineté de chaque pays est porteuse de sécurité, de paix et de prospérité pour tout le monde. Aussi horriblement dévastatrice qu'elle soit, la maladie à virus Ebola aura eu le mérite de donner un coup de pouce aux relations entre les deux Etats. Bonjour la diplomatie d'Ebola!

Reste que la dynamique enclenchée par Kinshasa et Kigali devrait s'étendre à tous les pays des Grands-lacs. Ebola se moquant éperdument de frontières. José NAWEJ
Le parler vrai depuis Londres
mardi 21 janvier 2020

En politique, le parler cru n'est pas toujours -c'est un euphémisme- une vertu. Idem pour le franc parler ou le parler vrai. Ici comme (...)
lire la suite
Le sommet de Londres vu de RDC
lundi 20 janvier 2020

A chaque grande ou moyenne puissance son sommet avec l'Afrique. Ce lundi 20 janvier, c'est au tour de la Grande-Bretagne d'organiser sa (...)
lire la suite
Plus qu’un simple rituel, un devoir mémoriel
mercredi 15 janvier 2020

Les Congolais ont fini par connaître par cœur le déroulé des commémorations des 16 et 17 janvier. C'est juste pour des raisons protocolaires que… le (...)
lire la suite
Gare à la balkanisation de fait !
mardi 14 janvier 2020

Pas un seul centimètre carré du territoire rd congolais ne sera aliéné. Comme ses prédécesseurs, Félix-Antoine Tshisekedi n'est pas soluble dans la (...)
lire la suite
La salubrité, une affaire de tous, par tous et pour tous
lundi 13 janvier 2020

Au seuil de cette décennie, une bonne résolution que les Kinois peuvent légitimement prendre en chœur et faire chorus pour la concrétiser. Il s'agit (...)
lire la suite
100 jours, une fausse note appelée ODEP
vendredi 10 janvier 2020

Le "programme de cent premiers jours " restera un marqueur du début de l'ère FATSHI. Le successeur de JKK ne s'est pas privé de frapper les esprits (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

L’UNIKIN ou miroir du pays ?

Condamner les actes de vandalisme perpétrés, deux jours durant, à l'UNIKIN relève du minimum syndical. Tant personne de sensé ne peut applaudir ces violences et destructions méchantes. Mais, une (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting