Dernière minute :
A LA SUITE DES ATERMOIEMENTS SUR LA TENUE DES ELECTIONS LOCALES
La pétition initiée par l’Eglise catholique et l’ECC recueille plus d’1,5 million de signatures
mardi 13 août 2019

L'Eglise catholique et un collectif d'églises protestantes annoncent avoir recueilli plus d'1,5 million de signatures dans le cadre d'une pétition réclamant la tenue d'élections locales. C'est le premier secrétaire général adjoint de la CENCO, l'abbé André Masinganda, assisté du pasteur Eric Senga, secrétaire général de l'ECC, qui ont communiqué ce chiffre vendredi dernier à Kinshasa.

Ce scrutin sans cesse reporté depuis 2006, n'aura pas été organisé en 2019 "faute de financement" alors qu'il était prévu dans le calendrier du processus électoral ayant consacré la victoire de Félix Tshisekedi à la présidentielle.

La pétition a recueilli au total deux millions de signatures, mais 491.541 personnes n'ont pas répondu aux critères exigés, à savoir les noms et le numéro de la carte d'électeur.

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a rappelé que, selon la Constitution congolaise, une fraction du peuple congolais, en l'occurrence 100.000 personnes, s'exprimant par voie de pétition adressée à l'une de deux chambres du Parlement, peut lancer l'initiative de la révision constitutionnelle. " Ici, il ne s'agit pas de la révision constitutionnelle, mais d'une matière contenue dans la Constitution et dans le calendrier électoral", a précisé l'abbé Masinganda. Il a souligné que jamais dans l'histoire de la RDC, une pétition n'a récolté autant de signatures.

Le premier secrétaire général adjoint de la CENCO a indiqué que la primeur de cette pétition est réservée au Président de la République, Félix Tshisekedi.

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) et l'Eglise du Christ au Congo (ECC) avaient lancé cette pétition fin mai 2019 pour exiger l'organisation des élections locales avant la fin du mois de décembre prochain, un an après la présidentielle, les législatives nationales et provinciales du 30 décembre 2018. Mais pour la Centrale électorale, " ces élections locales ne pourront se tenir que si les décideurs mettent à la disposition de la CENI une enveloppe globale estimée à plus ou moins 400 millions de dollars américains. Ce qui n'est pas faisable actuellement le présent Gouvernement étant démissionnaire", apprend-on de la Centrale électorale. Rachidi MABANDU
Me José Kadima installe la ligue nationale des femmes de « Section Bleue »
mardi 17 mars 2020

*Un cercle de lumière accompagnant les idées et actions du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Le coordonnateur national de la «Section Bleue», Me (...)
lire la suite
J. Mabunda annonce une "lutte implacable contre la corruption"
mardi 17 mars 2020

*La présidente de l'Assemblée nationale affirme qu'à la suite du Chef de l'Etat, son institution fera de cette lutte, "son agir politique en vue (...)
lire la suite
Thomas Luhaka convoque une réunion aujourd’hui avec les chefs d’établissements de l’ESU
mardi 17 mars 2020

Le ministre de l'Enseignement supérieur et universitaire (ESU) Thomas Luhaka envisage déjà de prendre des mesures tendant à renforcer la prévention (...)
lire la suite
Coronavirus : une communication importante du Gouvernement attendue ce mardi
mardi 17 mars 2020

Actualité brûlante de l'heure oblige, une communication importante du Gouvernement au sujet de la pandémie de coronavirus est attendue aujourd'hui (...)
lire la suite
Cas Safricas : Et si le retard dans l’exécution des travaux était dû au déficit de décaissement ?
lundi 16 mars 2020

* D'ores et déjà, des analystes indépendants estiment que la place David Blattner ne doit pas être à l'ex-prison de Makala. Plutôt, les chantiers pour (...)
lire la suite
Udps : la rançon des décennies d’une critique systématique
lundi 16 mars 2020

Plus rien ne va au sein de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Jeudi 12, vendredi 13 et samedi 14 mars, une "tempête de sable" a (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting