Dernière minute :
REUNIS DANS UN ATELIER OUVERT LUNDI DERNIER A KINSHASA
Des experts de l’éducation réflechissent sur les bases de la gratuité de l’enseignement
mercredi 14 août 2019

Des experts de Gouvernement, de la Société civile, des Confessions religieuses, des partenaires techniques et financiers du secteur de l'Education en RDC, réfléchissent en atelier, sur les stratégies à adopter en vue d'assurer la gratuité effective de l'enseignement de base lors de la prochaine rentrée scolaire. Ces travaux qui se tiennent trois semaines avant ladite rentrée des classes fixée au lundi 2 septembre s'inscrivaient dans le cadre d'un atelier préparatoire d'une table ronde en perspective.

Lors de sa descente sur le site des travaux, le ministre ad intérim de l'Enseignement primaire, secondaire et professionnel (Epsp) Emery Okundji s'est rendu compte de la pertinence des échanges et de l'orientation des recommandations que prendra chaque groupe de travail. A bien scruter, les choses avancent dans la bonne directionet les bases pour la gratuité de l'enseignement sont en train d'être posées pour se conformer à la vision du Chef de l'État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, en conformité avec l'article 43 de la Constitution, précisent les séminaristes. "L'engagement du chef de l'État à assurer la gratuité de l'Enseignement de base dans les établissements publics sera respecté à partir de cette rentrée scolaire 2019-2020", expliquent les experts de l'éducation.

Au groupe de travail sur l'évaluation du coût de la gratuité et le financement de l'éducation par exemple, une stratégie de suivi de la gratuité a été conçue. Le chef d'équipe a énuméré au ministre Emery Okundji les mesures d'encadrement prises pour une gratuité réelle de l'éducation de base. La course contre la montre est ainsi engagée pour le ministère de l'Epsp et ses services. " Tout doit être fait pour assurer une rentrée scolaire apaisée. Mais une rentrée ponctuée d'une bonne nouvelle pour les parents à savoir : la gratuité de l'enseignement de base", affirment les experts de l'éducation réunis dans cet atelier.

EPINE SOUS LE PIED DU PROCHAIN GOUVERNEMENT

L'effectivité de la gratuité de l'enseignement pour la prochaine rentrée scolaire demeure une épine au pied du Gouvernement Ilunga. Au fur et à mesure que les jours avancent, plusieurs couches sociales multiplient des pressions pour la concrétisation de la gratuité de l'enseignement réglée dans la Constitution.

Parmi elles, l'Association nationale des parents d'élèves et étudiants du Congo (ANAPECO)/Sud-Kivu qui a demandé, le jeudi 1er août, au président Félix-Antoine Tshisekedi d'honorer sa promesse faite lors de la campagne électorale, en assurant la gratuité de l'enseignement de base à partir de l'année scolaire 2019-2020. La déclaration a été faite à l'occasion de la célébration de la journée des parents en RDC.

Ces parents ont participé à la marche organisée par le bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu, à l'issue de laquelle un mémorandum a été déposé au cabinet du gouverneur de province. Dans ce document, l'ANAPECO recommande au chef de l'Etat d'appliquer cette mesure "qui va favoriser la paix sociale".

Un mois avant, une ONG a lancé une pétition pour obtenir l'instauration de la gratuité de l'enseignement de base en RDC. Le coordonnateur de cette structure a indiqué que la démarche vise à obtenir la suppression de tous les frais de motivation des enseignants payés par les parents, ceux liés à la participation aux épreuves de l'examen d'Etat et d'autres frais connexes. Il a appelé les Congolais à signer cette pétition et rappelle que suivant la constitution, l'État doit prendre en charge l'enseignement en allouant un budget conséquent à l'éducation.

"Les parents continuent à financer l'éducation à hauteur de 75% du budget national. Le Gouvernement doit assumer ses responsabilités. La gratuité de l'enseignement est légale parce que la constitution de la République ainsi que la loi cadre de l'enseignement la consacrent", explique Remy Sazumba. Rachidi MABANDU
Les organisations chefs de file remercient le Gouvernement pour la négociation de l’Accord de financement
vendredi 16 août 2019

Le consortium des organisations paysannes chefs de file du projet d'Appui au secteur agricole du Nord-Kivu (PASA-NK) remercie l'Exécutif (...)
lire la suite
Ebola : l’Unicef recense 1.380 orphelins des victimes de l’épidémie
vendredi 16 août 2019

L'UNICEF et ses partenaires ont enregistré 1.380 orphelins qui ont perdu soit un parent, soit les deux à cause d'Ebola, depuis le début de (...)
lire la suite
La réforme du secteur foncier s’impose
vendredi 16 août 2019

Le ministère des Affaires foncières avec l'appui du Royaume des Pays-Bas, de la MONUSCO et de l'ONU-HABITAT a réuni les experts des ministères (...)
lire la suite
Des parents d’élèves attendent désespérement des banques commerciales, l’octroi de crédits scolaires
vendredi 16 août 2019

Une lenteur s'observe dans différentes banques commerciales de Kinshasa dans l'opération d'octroi de crédits scolaires aux parents. A pratiquement (...)
lire la suite
Le SECOPE appelé à produire un fichier des enseignants réellement pris en charge par le Trésor public
vendredi 16 août 2019

Les membres de la Direction du Service de contrôle et de paie des enseignants (SECOPE) sont appelés à produire un fichier de paie conforme aux (...)
lire la suite
Tshangu : les autorités municipales déplorent l’insuffisance des moyens en leur disposition
jeudi 15 août 2019

L'opération Kinshasa Bopeto, initiée par le Gouverneur de la ville Gentiny Ngobila, est effective dans le district de la Tshangu. Les agents (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

JKK n’est pas que Président honoraire

Spécialistes ès renforcement des capacités, au secours ! Il y a urgence. Il y a même péril en la demeure. Si vous n'intervenez pas à temps, un nombre important de Congolais va périr par manque de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting