Dernière minute :

Le Kremlin ne considère pas les manifestations à Moscou comme une crise politique
mercredi 14 août 2019

Les nuages d'une crise s'amoncellent-ils au-dessus de Moscou? Le Kremlin s'oppose aux déclarations faisant état d'une crise politique en Russie en raison des rassemblements à Moscou qui ont eu lieu ces trois derniers samedis.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a commenté les rassemblements qui ont eu lieu ces trois dernières semaines dans la capitale russe en soutien aux candidats indépendants à la Douma de la ville de Moscou. Pour le Kremlin, il ne s'agit pas d'une crise politique, de tels événements ont lieu dans le monde entier.

"Nous ne sommes pas d'accord avec ceux qui qualifient de crise politique ce qui se passe", a déclaré M.Peskov lors d'un point de presse.

Il a souligné que des manifestations avaient lieu dans de nombreux pays et qu'elles sont causées par des problèmes concrets d'un pays.

"Parfois, ces actions ont un caractère mixte, avec des personnes manifestant, se promenant et s'amusant. De telles symbioses ont également lieu, il est donc nécessaire d'évaluer correctement ce qui se passe", a ajouté le porte-parole.

DEUX PHENOMENES DIFFERENTS

À Moscou ont eu lieu des actions légitimes autorisées ainsi que des tentatives de violer l'ordre public, a admis le porte-parole du dirigeant russe.

"Ici, il faut faire une distinction claire: une action légitime coordonnée à l'avance, d'un caractère ou de l'autre, et des actions considérées comme organisation ou implication de personnes dans des troubles sociaux. Ce sont des phénomènes complètement différents", a-t-il souligné.

Les agents des forces de l'ordre remplissent leurs obligations en faisant tout le nécessaire pour réprimer "de telles tentatives illégales", ainsi que pour assurer la sécurité lors des actions autorisées, a noté M.Peskov.

20.000 PERSONNES RASSEMBLEES A MOSCOU

Le 10 août, un rassemblement autorisé, avec un concert prévu, s'est tenu à Moscou en soutien aux candidats indépendants aux élections à la Douma de la ville de Moscou.

Selon la police, environ 20.000 personnes ont assisté à l'événement, dont plusieurs sont venues pour le concert. Après le rassemblement, une partie des manifestants s'est rendue dans le centre de Moscou pour une marche illégale. 136 personnes ont été arrêtées.

https://fr.sputniknews.com/russie/201908131041920645---le-kremlin-ne-considere-pas-les-manifestations-a-moscou-comme-une-crise-politique/
Ngobila rejette la demande de marche de l’UNC
vendredi 7 août 2020

Annoncée pour ce vendredi 7 août, la marche de l'Union pour la Nation congolaise, vient d'être interdite. Le gouverneur de la ville de Kinshasa, (...)
lire la suite
Azarias Ruberwa exhorte Gouverneurs et maires à booster leurs performances avant l’évaluation annuelle
vendredi 7 août 2020

* Pour sa part, son collègue de l'Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu, a fait savoir que la ville devrait devenir le socle du progrès social et de (...)
lire la suite
RDC : 4000 violations des droits de l’homme a enregistrées entre janvier et juin
vendredi 7 août 2020

* Sous Félix-Tshisekedi, les violations des droits de l'homme ont augmenté de 35 % par rapport au premier semestre de 2019 Le Bureau Conjoint des (...)
lire la suite
Le ministre des PT-NTIC lance le Registre des appareils mobiles le 24 septembre prochain
vendredi 7 août 2020

Le ministre des Postes, télécommunications et nouvelles technologies de l'information et de la communication (PTNTIC) s'active dans l'organisation (...)
lire la suite
Présidence de la CENI : Place à un fils ou une fille du Kongo Central
vendredi 7 août 2020

Au-delà des contestations et des manifestations à la suite de la désignation de Ronsard Malonda pour succéder à Corneille Nangaa à la tête de la CENI, (...)
lire la suite
Erdogan : "Hiroshima doit renforcer la détermination à ne pas répéter les erreurs du passé"
vendredi 7 août 2020

Le président de la République, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré dans un message à l'occasion du 75ème anniversaire du bombardement atomique de Hiroshima (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Et voici le "dauphin" de feu le dauphin !

Par définition, on ne peut rien contre un cas de force majeure. Ni l'éviter, encore moins l'inviter. On ne peut que le subir. Et faire contre mauvaise fortune, bon cœur. Le pauvre Alassane Ouattara (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting