Dernière minute :

L’attitude positive, version Fatshi
lundi 2 septembre 2019

" Je ne vois pas ce gouvernement échouer ". Sans passer par la case " exégèse ", on peut entendre parfaitement Félix-Antoine Tshisekedi : " Ce gouvernement va réussir ". Une déclaration qui sent de l'optimisme à mille lieues. Qui reprocherait au chef de l'Etat d'être optimiste ? Surtout si au bout, c'est l'avenir de la RDC qui est l'enjeu et en jeu.

Plus fondamentalement, qui trouverait à redire à propos d'un Président qui emprunte " l'attitude positive " enseignée dans toutes les écoles et académies du monde? FATSHI se pose donc en manager en chef. Il a mille fois raison. C'est à lui à insuffler l'esprit positif à l'équipe gouvernementale.

Quand il affirme faire confiance au Premier ministre, " homme d'expérience ", le Président met son chef d'orchestre en confiance. Celui-là même qui est chargé de mettre en musique " le peuple d'abord ". Quitte à y ajouter - coalition oblige- quelques couplets de la composante majoritaire de la Majorité.

Lorsque le locataire de la Cité de l'Union africaine fait l'éloge du renouvellement-rajeunissement, il ne fait pas le pari du jeunisme. Lequel, comme son pendant la gérontocratie, constitue un déni de lecture de la société dans sa diversité, sa complexité et sa complémentarité générationnelle. Le Président est plutôt dans la logique du nécessaire électrochoc. Déclic sans lequel en lieu et place du changement un tantinet dans la continuité, il y aura la continuité sans le changement.

Plus de doute possible. Au seuil du tout premier gouvernement de son quinquennat, Félix-Antoine Tshisekedi, tel un père, bénit son bébé. Il lui prédit un avenir radieux. De bon augure à la veille du baptême- de feu ?- parlementaire de l'équipe gouvernementale. Pour le reste, " l'attitude positive" est, certes, une prédisposition à la réussite. Mais, il faudrait bien plus que ce simple stimulus pour répondre aux attentes himalayennes de l'écrasante majorité des Congolais. Enfant UDPS -au propre comme au figuré-, FATSHI, fils de son père, n'ignore pas ce que veut le peuple. José NAWEJ
Gare à la balkanisation de fait !
mardi 14 janvier 2020

Pas un seul centimètre carré du territoire rd congolais ne sera aliéné. Comme ses prédécesseurs, Félix-Antoine Tshisekedi n'est pas soluble dans la (...)
lire la suite
La salubrité, une affaire de tous, par tous et pour tous
lundi 13 janvier 2020

Au seuil de cette décennie, une bonne résolution que les Kinois peuvent légitimement prendre en chœur et faire chorus pour la concrétiser. Il s'agit (...)
lire la suite
100 jours, une fausse note appelée ODEP
vendredi 10 janvier 2020

Le "programme de cent premiers jours " restera un marqueur du début de l'ère FATSHI. Le successeur de JKK ne s'est pas privé de frapper les esprits (...)
lire la suite
L’UNIKIN ou miroir du pays ?
jeudi 9 janvier 2020

Condamner les actes de vandalisme perpétrés, deux jours durant, à l'UNIKIN relève du minimum syndical. Tant personne de sensé ne peut applaudir ces (...)
lire la suite
L’intérêt hier comme aujourd’hui
mardi 7 janvier 2020

Un zeste de politique étrangère. Encore que le bras de fer entre les Etats-Unis et l'Iran fait courir un risque non seulement au Moyen-orient, mais (...)
lire la suite
Le mérite du tocsin d’Ambongo
lundi 6 janvier 2020

Balkanisation ? Pas l'ombre d'un scoop. Le stratagème que le Cardinal Ambongo dénonce aujourd'hui est vieux comme le cycle de guerres d'agression (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Cessons de vieillir sans grandir

Le seuil de l'année sied aux bonnes résolutions. Il ne saurait donc en être autrement pour 2020. Allez ! Et si collectivement la RDC -comme pays et nation en construction- prenait pour résolution (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting