Dernière minute :

Des actes ou rien
mardi 3 septembre 2019

Est-il encore besoin d'écouter le grand oral du Premier ministre pour dire Amen ? Le résumé du programme déposé au bureau de l'Assemblée nationale -dont la magie des réseaux sociaux s'est chargé de réserver copie à la rue kinoise- suffit amplement gagner les âmes congolaises. Tant l'économie du discours de politique générale contient tout ce dont les Congolais rêvent depuis des lustres pour améliorer leur ordinaire.

De la sécurité du territoire au "ventre" en passant notamment par l'emploi, l'accès à l'eau potable, à l'électricité, rien n'a échappé à l'intelligence du chef du gouvernement. Tout y est. Il y en a pour toutes les attentes. D'un bout à l'autre, le programme du Gouvernement charrie de la générosité.

Il ne reste plus qu'au Premier ministre de dire, chiffres à l'appui, comment il va financer son programme. Professeur d'économie, Ilunga Ilunkamba ne maquera sans doute pas d'assaisonner son grand oral de chiffres et peut-être même de graphiques.

Certes, le Premier ministre n'aura pas besoin de forcer son talent pour obtenir le vote de confiance de la Chambre, synonyme d'investiture du Gouvernement. Tant la sacro-sainte règle de la majorité ne laisse planer l'once d'un suspense. Ainsi va le jeu parlementaire. Ici et ailleurs. Dans les travées, les députés anciennement de l'Opposition vont se faire à cette doxa qu'ils brocardaient hier, en parlant de "majorité mécanique". On ne réinvente pas la roue.

Alors, un mardi pavé uniquement de certitudes ? Assurément. Comme du reste lors des exercices précédents de ce genre. L'enjeu n'est donc pas dans la première grand-messe parlementaire de cette nouvelle législature. Mise à part l'alternance au sommet de l'Etat, pondérée par la reconduction de la majorité et les nouveaux visages émanant tout de même de vieilles formations politiques, ce sera du déjà vu et…même du déjà entendu.

Alors, trêve de déterminisme historique. Avec l'onction de FATSHI, Ilunkamba peut passer du discours à l'acte. C'est de là que pourrait venir la différence. Wait and see. José NAWEJ
Plus qu’un simple rituel, un devoir mémoriel
mercredi 15 janvier 2020

Les Congolais ont fini par connaître par cœur le déroulé des commémorations des 16 et 17 janvier. C'est juste pour des raisons protocolaires que… le (...)
lire la suite
Gare à la balkanisation de fait !
mardi 14 janvier 2020

Pas un seul centimètre carré du territoire rd congolais ne sera aliéné. Comme ses prédécesseurs, Félix-Antoine Tshisekedi n'est pas soluble dans la (...)
lire la suite
La salubrité, une affaire de tous, par tous et pour tous
lundi 13 janvier 2020

Au seuil de cette décennie, une bonne résolution que les Kinois peuvent légitimement prendre en chœur et faire chorus pour la concrétiser. Il s'agit (...)
lire la suite
100 jours, une fausse note appelée ODEP
vendredi 10 janvier 2020

Le "programme de cent premiers jours " restera un marqueur du début de l'ère FATSHI. Le successeur de JKK ne s'est pas privé de frapper les esprits (...)
lire la suite
L’UNIKIN ou miroir du pays ?
jeudi 9 janvier 2020

Condamner les actes de vandalisme perpétrés, deux jours durant, à l'UNIKIN relève du minimum syndical. Tant personne de sensé ne peut applaudir ces (...)
lire la suite
L’intérêt hier comme aujourd’hui
mardi 7 janvier 2020

Un zeste de politique étrangère. Encore que le bras de fer entre les Etats-Unis et l'Iran fait courir un risque non seulement au Moyen-orient, mais (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le mérite du tocsin d’Ambongo

Balkanisation ? Pas l'ombre d'un scoop. Le stratagème que le Cardinal Ambongo dénonce aujourd'hui est vieux comme le cycle de guerres d'agression et de rapine contre la RDC. Ses confrères-icônes du (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting