Dernière minute :
FORUM DE RECONCILIATION NATIONALE
Ilunga Ilunkamba et Samy Badibanga, sur la même ligne
vendredi 6 septembre 2019

* D'ores et déjà, des observateurs suggèrent que les termes de référence du Premier ministre honoraire soient mis à contribution pour la formalisation de ce dialogue.

Dans son grand oral mardi 3 septembre devant la représentation nationale, le Premier ministre est revenu sur le maître-mot depuis bien des années des Congolais : la réconciliation nationale. Mieux, à la manière d'un pédagogue, le Chef du Gouvernement a démontré que la RDC a toujours avancé sur fond de dialogues. Le Prof Sylvestre Ilunga Ilunkamba a remonté le temps et rappelé les différents forums que le pays a organisés. Comme pour montrer l'importance de la réconciliation nationale, le numéro 1 de l'Exécutif congolais en parle dans le premier pilier de son programme, à savoir : le plan politique, défense et sécurité.

" Le premier pilier est celui relatif à la pacification du pays ainsi qu'à la promotion de la réconciliation, de la cohésion et de l'unité nationale ", fait savoir le Premier ministre citant tous les dialogues qui ont mis autour d'une table les Congolais chaque fois que l'unité nationale était menacée.Depuis l'indépendance de la RDC à ce jour, note le Premier ministre, les thèmes de la réconciliation nationale et de la cohésion nationale continuent à marquer la marche du pays vers le développement.

Il rappelle en effet, que les Congolais se sont réunis en 1961, d'abord dans le cadre de la Table Ronde de Léopoldville, ensuite à la Conférence de Tananarive à Madagascar puis au Conclave de Lovanium d'où sortira le Gouvernement Adoula au mois d'août de la même année. Ca ne s'est pas arrêté là. Des années plus tard, les Congolais se sont retrouvés, en vue de la réconciliation nationale, successivement à la Conférence nationale souveraine (CNS) à Kinshasa en 1992, le Dialogue Inter Congolais en Afrique du Sud en 2002 ; les Concertations nationales en 2013, le Dialogue politique de la Cité de l'Union Africaine en 2016 et le Dialogue politique inclusif organisé sous l'égide de la CENCO à Kinshasa au cours de la même année.

En un mot comme en cent, la réconciliation nationale demeure aujourd'hui, plus que jamais, l'une des préoccupations majeures du Président de la République. C'est pour matérialiser cette vision que le Gouvernement Ilunga projette l'organisation d'un Forum national de réconciliation. Pas plus tard qu'il y a trois jours, la plateforme LAMUKA a également appelé à un dialogue réunissant les forces politiques les plus représentatives du pays.

L'APPEL PREMONITOIRE DE "LES PROGRESSISTES"

Mais, ce qu'il faut rappeler, cette proposition de Sylvestre Ilunga Ilunkamba rejoint celle du prédécesseur de Bruno Tshibala, Samy Badibanga Ntita qui, le 20 juin dernier, a appelé à une table ronde de réconciliation en vue de sauvegarder des liens profonds qui unissent les Congolais en tant qu'un peuple partageant le même destin et caressant le même espoir d'un avenir meilleur. L'ancien Premier ministre élu sénateur, avait même donné les articulations de cette table ronde. Ce forum, selon le leader de "Les Progressistes", serait convoqué par le Chef de l'Etat et réunirait les acteurs politiques, les forces vives de la Société civile afin de " remédier à la situation périlleuse de nos institutions et permettre au peuple congolais de se réconcilier avec ses dirigeants et ses institutions. "

Dans un communiqué de presse dont une copie avait atterri en son temps à la rédaction de Forum des As, le bureau politique de la plateforme "Les Progressistes", soulignait que cette rencontre permettrait de remédier à la situation de crise qui menace le fonctionnement et la légitimité des institutions du pays. Ce n'est pas fini. Aux différentes forces politiques et sociales de la RD Congo, le bureau politique de "Les Progressistes" demandait de faire preuve d'amour de la mère-partie, en soutenant cette démarche d'intérêt public.

Une autre exhortation est celle que le bureau politique de la plateforme chère à Samy Badibanga, avait faite à la Communauté internationale, celle de se montrer disponible, en apportant un appui nécessaire à ces assises de paix et réconciliation, afin de donner la chance de vivre le changement pour lequel le peuple avait voté.

C'est ici que les observateurs disent que dans un élan de dialogue et d'interaction républicains, il n'y aurait aucun mal à ce que les propositions concrètes de l'ancien Premier ministre Badibanga soient mises à contribution pour la formalisation de ce dialogue, dès lors que le gouvernement par la bouche du Premier ministre a compris la nécessité d'organiser ce forum. Didier KEBONGO
Et si l’on optait pour une journée unique pour célébrer Mzee Kabila et Lumumba ?
mercredi 15 janvier 2020

*La proximité calendaire, l'identité du combat et la conjoncture socio-économique plaident pour l'institution d'une date commune. Faudra-t-il (...)
lire la suite
M. Fayulu :"le 17 janvier, nous allons marcher, quoiqu’il arrive"
mardi 14 janvier 2020

*Le porte-étendard de LAMUKA appelle à l'organisation d'une conférence internationale sur les risques de partition de la RDC. Le président (...)
lire la suite
Pierre Lumbi saisit Félix Tshisekedi
lundi 13 janvier 2020

* Dans sa lettre adressée au Chef de l'Etat, ce sénateur du Sud-Kivu juge inappropriée, injuste et disproportionnée, la sanction collective et (...)
lire la suite
Place à l’arbitrage
vendredi 10 janvier 2020

*En sa qualité de président de la Commission interministérielle ad hoc constituée notamment par le Premier ministre, le VPM Tunda Ya Kasende a lancé (...)
lire la suite
ODEP dénonce la mauvaise gestion du programme de 100 jours
jeudi 9 janvier 2020

* En cause, la réévaluation du coût (de 304 millions à plus de 2 milliards Usd), la surfacturation, la prédominance des marchés de gré à gré ... * (...)
lire la suite
Voici la liste de conservateurs et chefs de division
mardi 7 janvier 2020

De nouveaux conservateurs et chefs de divisions des circonscriptions foncières de Kinshasa viennent d'être désignés soit affectés. Dans un arrêté (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Plus qu’un simple rituel, un devoir mémoriel

Les Congolais ont fini par connaître par cœur le déroulé des commémorations des 16 et 17 janvier. C'est juste pour des raisons protocolaires que… le protocole d'Etat continue à publier le programme de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting