Dernière minute :

Changeons pour changer !
lundi 9 septembre 2019

Avant -hier, hier et aujourd'hui, l'UDPS a comme totem " le changement ". Vu du Congolais lambda, l'alternance au sommet de l'Etat n'a de sens que s'il débouche sur le changement tous azimuts. Changement qui se traduit par l'amélioration de l'ordinaire de la majorité silencieuse. Premier ministre de l'ère FATSHI, Sylvestre Ilunga a parfaitement conscience de la soif du changement dans le Congo profond. Il n'ignore pas que son gouvernement est attendu sur ce front-là. Plutôt que de donner dans de la démagogie ou dans la surenchère côté " promesses ", le Premier ministre a pris de la hauteur. Il a donné à réfléchir sur le changement que tous les acteurs chantent en chœur depuis des lustres à la suite de feu Etienne Tshisekedi.

" Si nous voulons changer ce pays, nous devons être capables avant tout de nous changer nous-mêmes ", a fait remarquer le chef du Gouvernement. Une interpellation dont la profondeur philosophique renvoie à Mahatma Ghandi lorsqu'au plus fort de la lutte non violente pour l'émancipation des Indes, il disait : " Commence par changer en toi ce que tu veux changer autour de toi ".

C'est là toute l'équation de la RDC au seuil de cette nouvelle ère. Le changement passe d'abord par chaque Congolais. Sinon, il sera juste un slogan pour meubler les discours officiels. Ou pour se donner bonne conscience. On ne saurait réformer ce pays si l'homo congolus ne change pas. Si le Congolais ne se réconcilie pas avec l'intérêt général. Si notre rapport au patrimoine commun et au bien public est toujours nombriliste. Et l'exemple venant d'en haut, si les dirigeants n'incarnent pas le renouveau dans les actes de gestion de la chose publique, le changement restera un leurre.

Au seuil de son mandat, Ilunga Ilunkamba a le mérite non de proclamer le changement, mais de convier tous ses compatriotes à commencer par opérer leur propre mue. Lui et l'ensemble de l'establishment en premier lieu. Là est la clé du changement. José NAWEJ
Plus qu’un simple rituel, un devoir mémoriel
mercredi 15 janvier 2020

Les Congolais ont fini par connaître par cœur le déroulé des commémorations des 16 et 17 janvier. C'est juste pour des raisons protocolaires que… le (...)
lire la suite
Gare à la balkanisation de fait !
mardi 14 janvier 2020

Pas un seul centimètre carré du territoire rd congolais ne sera aliéné. Comme ses prédécesseurs, Félix-Antoine Tshisekedi n'est pas soluble dans la (...)
lire la suite
La salubrité, une affaire de tous, par tous et pour tous
lundi 13 janvier 2020

Au seuil de cette décennie, une bonne résolution que les Kinois peuvent légitimement prendre en chœur et faire chorus pour la concrétiser. Il s'agit (...)
lire la suite
100 jours, une fausse note appelée ODEP
vendredi 10 janvier 2020

Le "programme de cent premiers jours " restera un marqueur du début de l'ère FATSHI. Le successeur de JKK ne s'est pas privé de frapper les esprits (...)
lire la suite
L’UNIKIN ou miroir du pays ?
jeudi 9 janvier 2020

Condamner les actes de vandalisme perpétrés, deux jours durant, à l'UNIKIN relève du minimum syndical. Tant personne de sensé ne peut applaudir ces (...)
lire la suite
L’intérêt hier comme aujourd’hui
mardi 7 janvier 2020

Un zeste de politique étrangère. Encore que le bras de fer entre les Etats-Unis et l'Iran fait courir un risque non seulement au Moyen-orient, mais (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le mérite du tocsin d’Ambongo

Balkanisation ? Pas l'ombre d'un scoop. Le stratagème que le Cardinal Ambongo dénonce aujourd'hui est vieux comme le cycle de guerres d'agression et de rapine contre la RDC. Ses confrères-icônes du (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting