Dernière minute :

Mystère sur un discours !
mardi 10 septembre 2019

Qu'a dit le Président dimanche soir ? Inutile de se triturer les méninges .Rien de nouveau. Pas l'once d'une annonce dans le message du chef de l'Etat à la Nation ! Le fils a resservi le plat très UDPS du changement pimenté avec le credo " Le peuple d'abord ! "

En plus, le Président a fait part de son rêve de grandeur et de générosité sur le Congo. En somme, une déclinaison de sa fibre sociale. " Je rêve d'un Congo meilleur, nous avons le devoir de construire un Congo où tous les enfants, filles et garçons, ont droit à l'éducation, à la santé, un Congo où aucun enfant ne dort dans la rue, ne meurt de faim … ". Très sympathique !

Mais, ça fait penser sinon à un discours de campagne, du moins à celui d'investiture. Or, le candidat FATSHI abonné aux intentions est bien derrière nous. Près de huit mois après la prestation de serment, le Président de la république est en plein dans la longue séquence " actes ".

Ce n'est pas tout .La prestation de Félix-Antoine Tshisekedi est d'autant plus répétitive qu'elle intervient au lendemain de sa propre allocution à la cinquième édition Makutano et surtout du discours -réponse du Premier ministre à la Chambre. Une adresse dans laquelle Ilunga Ilunkamba a théorisé sur changement, façon Mahatma Gandhi.

Question : fallait-il vraiment que le Président reprenne le même ode au nécessaire changement au moment où le discours de son premier ministre était en train d'être digéré par l'opinion ? N'importe quel spin doctor serait enclin à répondre par la négative au nom du sacro-saint principe selon lequel " trop de communication sur un même sujet tue la communication ".

Si l'exercice était de rappeler qu'il demeure le maître d'œuvre de l'offre du quinquennat, le Président pouvait communiquer autrement que par un discours dans lequel il réitère, pour l'essentiel, sa disposition à changer les choses. A moins que l'adresse présidentielle ait eu des vertus cachées. Auquel cas, les initiés aux arcanes de la Présidence de la république apprécieraient.

Mais vu du Congolais lambda, pas sûr que le discours présidentiel de dimanche ait marqué les esprits. Pis, le risque que le caractère sacré de la parole du " Chef " ait pris un coup n'est pas loin. José NAWEJ
Plus qu’un simple rituel, un devoir mémoriel
mercredi 15 janvier 2020

Les Congolais ont fini par connaître par cœur le déroulé des commémorations des 16 et 17 janvier. C'est juste pour des raisons protocolaires que… le (...)
lire la suite
Gare à la balkanisation de fait !
mardi 14 janvier 2020

Pas un seul centimètre carré du territoire rd congolais ne sera aliéné. Comme ses prédécesseurs, Félix-Antoine Tshisekedi n'est pas soluble dans la (...)
lire la suite
La salubrité, une affaire de tous, par tous et pour tous
lundi 13 janvier 2020

Au seuil de cette décennie, une bonne résolution que les Kinois peuvent légitimement prendre en chœur et faire chorus pour la concrétiser. Il s'agit (...)
lire la suite
100 jours, une fausse note appelée ODEP
vendredi 10 janvier 2020

Le "programme de cent premiers jours " restera un marqueur du début de l'ère FATSHI. Le successeur de JKK ne s'est pas privé de frapper les esprits (...)
lire la suite
L’UNIKIN ou miroir du pays ?
jeudi 9 janvier 2020

Condamner les actes de vandalisme perpétrés, deux jours durant, à l'UNIKIN relève du minimum syndical. Tant personne de sensé ne peut applaudir ces (...)
lire la suite
L’intérêt hier comme aujourd’hui
mardi 7 janvier 2020

Un zeste de politique étrangère. Encore que le bras de fer entre les Etats-Unis et l'Iran fait courir un risque non seulement au Moyen-orient, mais (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le mérite du tocsin d’Ambongo

Balkanisation ? Pas l'ombre d'un scoop. Le stratagème que le Cardinal Ambongo dénonce aujourd'hui est vieux comme le cycle de guerres d'agression et de rapine contre la RDC. Ses confrères-icônes du (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting