Dernière minute :
FACE AUX CONSEQUENCES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE
La ville de Kinshasa nécessite d’être reboisée et verdie
jeudi 12 septembre 2019

Les conséquences néfastes du changement climatique qui menacent la planète entière sont telles que des dirigeants à tous les niveaux s'activent à prendre des dispositions pratiques nécessaires à la prévention du pire à venir.

Ainsi, l'autorité de la ville de Kinshasa estime qu'il est nécessaire de reboiser la capitale congolaise de manière efficiente pour juguler le changement climatique, a indiqué le ministre provincial de l'Environnement, Tourisme et Aménagement de la ville de Kinshasa, Didier Tenge te Litho, intervenant lors de la 4ème édition du Forum Expo-Béton qui se tient du 9 au 12 septembre à l'hôtel Pullman de Kinshasa

Dans son exposé sur le thème " Face au changement climatique, quelle est l'énergie adaptée pour une mégalopole comme Kinshasa?", le numéro un provincial de l'Environnement, Tourisme et Aménagement a été formel. Il a indiqué que les priorités et les réponses idoines sont inscrites dans le programme 2019-2020 de son gouvernement qui a mis le curseur sur le verdissement et le reboisement de la ville de Kinshasa, précise l'Agence congolaise de presse (ACP).

" UN MILLIARD D'ARBRES POUR LE CLIMAT "

Pour le ministre provincial, ce programme s'inscrit dans le cadre du projet "Kinshasa Bopeto", initié par le gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka. Dans son volet reboisement, ce programme correspond à l'initiative "Jardin scolaire : un milliard d'arbres pour le climat à l'horizon 2023", promu par le Président Félix Tshisekedi.

Bien exploité, ce programme très ambitieux constitue l'une des solutions attendues par les 15 millions de Kinois qui font actuellement le frais d'une gestion calamiteuse de la ville. D'autant plus que la capitale congolaise ambitionne de planter un million d'arbres chaque année. Un objectif que le ministère de l'Environnement, Tourisme et Aménagement compte réaliser avec l'accompagnement du Fonds forestier national et d'autres partenaires.

Les activités humaines, la révolution industrielle, l'utilisation massive des combustibles fossiles et hydrocarbures, la déforestation et la gestion calamiteuse des déchets sont les causes principales évoquées par Didier Tenge.

4,7 MILLIARDS DE DOLLARS DE BUDGET

Pour exécuter ce plan, il faut près de 4,7 milliards de dollars à affecter aux infrastructures et équipements structurants, dont les 2/3 sont consacrés au rattrapage de plus de quatre décennies de retard d'investissement pour la mise en œuvre du Schéma d'orientation stratégique de l'agglomération kinoise (SOSAK).

A tout prendre, les défis à relever sont importants pour concrétiser ce programme : des défis d'ordre aussi bien financier qu'organisationnel. Pour matérialiser ce programme, Gentiny Ngobila a plusieurs fronts devant lui : assainir une ville très sale de 9.965 km2 pour 15 millions d'habitants, la verdir, la reboiser.

Pour y parvenir, il faudra mettre au pas tous les bourgmestres qui, chacun dans son entité, doit faire montre de capacité à mettre en œuvre le programme de la province, avec le concours de la population et des écoles principalement.

En outre, la réussite de "Kinshasa Bopeto" passe par sa mise en œuvre effective pour ne pas rester un simple slogan qui n'aura vu le jour que pour la consommation interne et enrichir leurs initiateurs. Kléber KUNGU/CP
Le cabinet Kibassa accorde 60% à l’équipe sortante
mardi 17 septembre 2019

Fini la polémique. Dans un communiqué daté du 16 septembre, et signé par son chargé de Communication, Mukendi Tshimanga Jimmy, le cabinet du ministre (...)
lire la suite
Lisanga Bonganga crée "TELEMA" pour éviter le " braquage électoral " à l’avenir
mardi 17 septembre 2019

La scène rd congolaise s'est enrichie d'un nouveau mouvement citoyen, "TELEMA", debout en lingala. Cette nouvelle structure est l'œuvre de l'ancien (...)
lire la suite
Le ministre de la Santé réceptionne l’acte d’engagement du Président de la République
mardi 17 septembre 2019

Le ministre de la Santé publique a officiellement réceptionné, le samedi 14 septembre 2019, l'acte d'engagement du Président de la République en (...)
lire la suite
Jean-Claude Muissa : " l’assainissement est une priorité dans le programme du gouvernement provincial "
mardi 17 septembre 2019

La ville de Kinshasa est confrontée à un sérieux problème d'assainissement. Dans plusieurs communes l'insalubrité est un véritable fléau. Après la fin (...)
lire la suite
Lomami : les ministres femmes du Gouvernement Ilunga invitées à se distinguer
mardi 17 septembre 2019

La ministre provinciale de la Fonction publique, Genre, Famille et Action humanitaire de Lomami s'attend à voir exceller ses collègues femmes du (...)
lire la suite
Jean-Chrysostome Vahamwiti s’en remet au Président de la République
mardi 17 septembre 2019

Face à ce qu'il qualifie de chantage de la Ligue congolaise de lutte contre la corruption (LICOCO) et le Réseau de parlementaires africains contre (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

F comme Fatshi et comme "Force humble"

A la "force tranquille" - formule magique- lancée par le publiciste français Jacques Séguéla pour la campagne de François Mitterrand en 1981, Félix- Antoine Tshisekedi préfère "force humble et (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting