Dernière minute :
DANS SA PROPOSITION DE LOI SUR LA MODIFICATION DE L’ARTICLE 70 DE LA CONSTITUTION
En cas de non tenue de la présidentielle dans le délai, l’Envol de Delly Sesanga propose la démission du chef de l’Etat sortant
jeudi 12 septembre 2019

Au cours d'une conférence de presse tenue hier mercredi 11 septembre à Kinshasa, le Secrétaire général adjoint de l'Envol, le député Simon MulambaMputua présenté l'économie générale de la proposition de révision constitutionnelle qu'il porte avec le Député Jean Marc MambidiKoloboro.

" Notre proposition de loi tire les leçons de du Bilan de la mise en œuvre de notre Constitution treize ans après. Elle vise à corriger les tares constatées, lutter contre les antivaleurs dont la corruption et le clientélisme politique, renforcer l'efficacité des institutions en tournant leur fonctionnement vers une performance dans l'élaboration et l'l'application des politiques publiques, simplifier le fonctionnement de la démocratie en renforçant la légitimité des élus ainsi que réduire le train de vie des institutions en redéfinissant le périmètre de certaines d'entre elles ", explique le député Simon Mulamba.

L'initiative de l'Envol concerne les articles relatifs aux élections, à la fin du mandat du président de la République, à la nationalité, aux dispositions de nomination du Premier ministre, aux membres du gouvernement ou leur révocation, aux députés nationaux et aux sénateurs. En tout une vingtaine d'articles est visée par la démarche de l'Envol.

L'article 70 ayant fait l'objet de beaucoup de débat l'année dernière, est aussi visé.Pour la formation chère à Delly Sesanga, plus question que le chef de l'État reste en fonction jusqu'à l'installation du nouveau président élu. L'Envol propose sa démission.

" Si l'élection présidentielle n'est pas organisée dans les 3 mois de l'expiration du mandat du président de la République en fonction, celui-ci est réputé démissionnaire et le président du Sénat exerce l'intérim pour la tenue des élections dans les conditions particulières ", propose l'Envol dans sa proposition de loi soumise à l'Assemblée nationale le 19 août dernier.

Dans le rang de l'Envol, on est convaincu que ce changement va renforcer les points forts de la Constitution mais aussi l'adapter aux différents challenges actuels du pays.Le parti de Sesanga souligne que son initiation de révision ne concerne pas l'article 220 de la constitution qui est intangible.

Début octobre, l'Envol devrait initier une pétition, à partir de Kisangani, en vue de récolter 100 000 signatures pour accompagner sa proposition de loi. Didier KEBONGO
L’Université de Kinshasa : "colline du savoir, colline des transactions (suite et fin)
mercredi 15 janvier 2020

(Par le Pr Bernard Mumpasi Lututala) Au cours de ces élections, l'université vit des moments d'intenses tractations politiques semblables à ce qui (...)
lire la suite
Le ministre Kibassa Maliba discute de la construction du réseau national de fibre optique avec des experts égyptiens
mercredi 15 janvier 2020

En séjour au pays des Pharaons, le ministre des PT-NTIC, Augustin Kibassa Maliba, a échangé hier mardi 14 janvier, avec le Chairman et CEO de la (...)
lire la suite
Les ambassadeurs de Chine, d’Iran et d’Algérie présentent leurs lettres de créances à Fatshi
mercredi 15 janvier 2020

La République populaire de Chine, la République islamique d'Iran et la République démocratique et populaire d'Algérie ont de nouveaux ambassadeurs (...)
lire la suite
Le plan de la balkanisation est déjà en marche
mercredi 15 janvier 2020

Depuis que les massacres des populations civiles de la région de Beni, dans le septentrion du Nord-Kivu se poursuivent par les islamistes (...)
lire la suite
Un atelier résidentiel sur les modalités de mise en application de l’IPR
mercredi 15 janvier 2020

Kinshasa, 14 Janvier 2020 (ACP).- Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba vient d'autoriser la ministre de la Fonction publique à réfléchir, (...)
lire la suite
Cadastre minier : l’assainissement s’impose
mercredi 15 janvier 2020

A l'heure de la mobilisation maximale des recettes pour renflouer les caisses de l'Etat, les membres permanents du Comité de conjoncture (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Plus qu’un simple rituel, un devoir mémoriel

Les Congolais ont fini par connaître par cœur le déroulé des commémorations des 16 et 17 janvier. C'est juste pour des raisons protocolaires que… le protocole d'Etat continue à publier le programme de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting