Dernière minute :
POUR UNE SENSIBILISATION TOUT AZIMUTS DE L’OPERATION KINSHASA BOPETO
Gentiny Ngobila entame sa tournée par Makala
mercredi 18 septembre 2019

Le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a initié une série de visites dans les différentes communes de la capitale. Cela dans le but de sensibiliser les kinois au lancement officiel de l'opération "Kinshasa Bopeto" prévu pour le 28 septembre prochain. Il a débuté sa tournée, hier mardi 17 septembre, par la commune de Makala où une foule immense l'a accueilli avec liesse.

Dans son mot de bienvenue, le bourgmestre-adjoint de la commune de Makala, Gommer Masisisa, n'a pas caché sa joie de recevoir en premier l'autorité urbaine, pour cette série de visites. Il a pour l'occasion, fait part des difficultés auxquelles sont confrontés ses habitants. " La commune de Makala a une superficie de 560 hectares, avec 650 habitants au km2. La commune de Makala est butée a plusieurs difficultés qui font l'objet de cahier de charge que nous allons vous remettre aujourd'hui " a-t-il fait.

Par ailleurs, Gommer Masisisa, a relevé quelques préoccupations notamment le manque de routes, d'hôpitaux et de marchés modernes. " La commune de Makala était en tête quant au recouvrement de l'impôt foncier. A l'époque, le Gouverneur Kimbuta avait promis de réhabiliter l'avenue Elengesa comme récompense, mais rien n'a été fait jusqu'à ce jour. Notre commune est enclavée, aussi la population attend beaucoup de vous " a-t-il confié au gouverneur Gentiny Ngobila. Tout en le rassurant du soutien total de la population de Makala à l'opération "Kinshasa Bopeto".

De son côté, Gentiny Ngobila a pris à cœur les doléances des habitants de cette municipalité. Aussi, il a promis d'intervenir pour résoudre tant soit peu leurs desideratas. L'autorité urbaine a également assuré à ses hôtes la réhabilitation et la modernisation des avenues Kikwit et Elengesa."Je suis venu, j'ai vu, il ne reste plus qu'à revenir pour débuter les travaux. Nous avons fait le programme de ces deux grandes avenues dont la réhabilitation permettra de désengorger d'autres routes. Il faudra aussi penser à la modernisation de la maison communale " a indiqué, le premier citoyen de la ville.

Et d'ajouter, " aujourd'hui, la ville compte plus de 15 millions d'habitants. C'est beaucoup. Nous devons penser déjà à la nouvelle politique de réaménagement de la ville ".

APRES MAKALA DESCENTE A LA COMMUNE DE NGIRI-NGIRI

Continuant son périple, de Makala le Gouverneur Ngobila s'est rendu dans la commune de Ngiri-Ngiri. Là, il a pris le temps de prêcher sur Kinshasa Bopeto qui demeure une philosophie devant conduire les kinoises et kinois au changement de mentalité, pour l'assainissement de l'environnement, des finances et de l'administration. Comme à Makala, l'orateur a insisté sur la nuisance sonore qu'il faut à tout prix combattre dans la capitale.

Il a, par ailleurs, rappelé que de lundi à vendredi, la musique peut se jouer jusqu'à 21h30 et le week-end jusqu'à minuit. "La propreté de la ville est un indicateur qui attirera des investisseurs dans la capitale. Ainsi, j'ai reçu les bourgmestres de toutes les communes pour les sensibiliser à l'assainissement de la ville" a déclaré Gentiny Ngobila.

Pour sa part, madame le bourgmestre de Ngiri-Ngiri, Ernestine Mujinga, a exposé les problèmes qui rongent son entité. Il s'agit entre autres du manque de contrat de jumelage permettant à la commune de se développer. "Les infrastructures sont restées telles quelles depuis que les belges les ont construites. Nous avons des difficultés liées à la normalisation et la modernisation de l'administration municipale mais aussi à l'amélioration des conditions de travail " a souligné l'oratrice.

La bourgmestre a aussi évoqué l'achèvement des projets de GIZ, l'agence de coopération allemande, la modernisation du marché Bayaka, le seul que la commune compte. Le manque de moyens pour évacuer les épaves des véhicules éparpillés à travers la commune. Dans son speech, elle a cité comme autres difficultés la déserte de manière régulière de l'énergie électrique et de l'eau potable. Denrée indispensable dont la maison communale de Ngiri-Ngiri ne dispose plus depuis 2015, suite à la coupure par la Regideso. Le curage de la rivière Kalamu et l'aménagement des collecteurs sur l'avenue de la Libération aussi posent problème, a conclu la bourgmestre. Fyfy Solange TANGAMU
572 millions d’USD du Fonds Mondial pour lutter contre le Sida, le paludisme et la tuberculose en RDC
mardi 15 octobre 2019

La RDC bénéficie d'une subvention de 572 millions US$ du Fonds mondial pour la période 2018-2020. Grâce à ce fonds, 256.000 personnes vivant avec le (...)
lire la suite
La RDC consent le décaissement de 6 millions USD
mardi 15 octobre 2019

En marge de la 6ème Conférence de reconstitution des ressources du Fonds Mondial tenue à Lyon, en France, l’Instance de coordination nationale (...)
lire la suite
"L’épidémie de rougeole est beaucoup plus mortelle que celle d’Ebola ", selon l’UNICEF
mardi 15 octobre 2019

Face au nombre élevé de cas de décès causés par la rougeole en République Démocratique du Congo (RDC), en l'espace d'une année, l'UNICEF tire la (...)
lire la suite
La VSV forme 31 jeunes de Kimbanseke et Limete
lundi 14 octobre 2019

C'est jeudi 10 octobre que l'Ong Voix des Sans Voix (VSV) a clôturé, l'atelier de formation de 31 jeunes dont 18 garçons de Kimbanseke et Limete (...)
lire la suite
Béatrice Lomeya exhorte les élèves à plus d’assiduité pour être utiles dans la société
lundi 14 octobre 2019

" Education de la jeune fille : gage pour le développement", c'est sur ce thème que la RDC a célébré le vendredi 11 octobre, la journée (...)
lire la suite
Gratuité de l’enseignement : la lettre d’un PROVED sème la confusion au GS Mont-Amba
lundi 14 octobre 2019

* Les parents désavouent le Comité Ibula et mettent en place une cellule de crise. L'assemblée générale extraordinaire des parents d'élèves du (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting