Dernière minute :

Un Président et un Cardinal "honoraires" !
mercredi 9 octobre 2019

Autant le confesser tout de go : "comparaison n'est pas raison ". Et de fait, on ne compare que ce qui est comparable.

N'empêche. On ne peut pas ne pas trouver quelque parallèle -convergences parallèles ?- entre deux cas emblématiques. Il s'agit du Président honoraire Joseph Kabila et du Cardinal fraîchement "honoraire" -émérite pour respecter le droit canon- Laurent Monsengwo.

L'un et l'autre ont passé la main. Aussi bien l'un que l'autre ont renoncé aux honneurs et…privilèges. Même si la nature de ceux-ci n'est pas la même. Pouvoirs séculier et…spirituel ne procédant pas de la même logique. Même si un chanteur chrétien très célèbre sur la place de Kinshasa a vu le monde dans l'Eglise et vice-versa. Pas forcément caricatural. Ne serait-ce qu'au niveau des enjeux du pouvoir.

Trêve de digression. Le pays laïc et le pays spirituel vivent un moment rare. Voire rarissime dans l'histoire de la RDC. D'un côté, un Président de la république nouvellement en fonction fait bon ménage avec son prédécesseur. De l'autre, un Cardinal récemment créé communie avec son devancier. Les deux sortants vivent honorablement leur honorariat. Une première.

A son avènement en 1965 via un putsch, Joseph-Désiré Mobutu a condamné le Président déchu Joseph Kasa-Vubu à une espèce de réclusion dans son village d'origine en pays Yombe, dans le Kongo central, jusqu'à sa mort. 32 ans plus tard, comme dans la série " l'arroseur arrosé ", le Maréchal Mobutu sera "dégagé " par Laurent-Désiré Kabila.

Le tombeur de Kasa-Vubu ne survivra pas longtemps à sa mise à l'écart par la force. Près de quatre mois après son éviction, il mourra en exil au Maroc. En 2001, le successeur de Mobutu connaît aussi un triste sort. Son fils doublé de patron du nec plus ultra de l'Armée d'alors le remplace. On est parti pour 18 ans de présidence ponctués notamment par deux mandats électifs au terme desquels il y a eu alternance.

Pour la toute première fois, les Congolais voient se côtoyer deux Présidents. L'un en exercice et l'autre...s'occupant de sa famille politique et de ses fermes. Côté clérical, quasiment même cas de figure. Le tout premier primat de l'Eglise catholique rd congolaise Joseph-Albert Malula est mort Cardinal. Idem pour son successeur Frédéric Etsou.

C'est donc la première fois que l'Eglise compte deux cardinaux en vie. L'un, Fridolin Ambongo, frais émoulu de sa création par le Pape, et l'autre, Laurent Monsengwo, à la retraite. Ou "en réserve de l'Eglise". Enième convergence parallèle : les deux sortants font figure d'autorité morale. Et…bien malin qui pourrait les classer dans la case " has been". L'un étant un coureur de fond et l'autre réputé pour avoir plusieurs tours dans sa soutane. José NAWEJ
Aller au-delà de l’affichage
mardi 17 mars 2020

A n'en point douter. La session ordinaire de mars a accouché de son premier grand moment dès son seuil. Il s'agit de la présence dans l'Hémicycle (...)
lire la suite
Le QG de l’UDPS en confinement !
lundi 16 mars 2020

Il n'y a plus âme -ou presque- qui vive au siège de l'UDPS. A part des policiers et autres agents de sécurité. D'ordinaire animé, le "saint des (...)
lire la suite
Halte au vaudeville !
vendredi 13 mars 2020

Faut-il faire de tout matière à vaudeville ? Non. Parce qu'on ne peut pas rire de tout. Même au pays de Mangobo. Même si le rire, fait office (...)
lire la suite
Covid-19 : vivement l’union sacrée !
jeudi 12 mars 2020

Union sacrée ? Le concept a été à ce point galvaudé sous les tropiques rd congolaises que plus grand monde n'y croit. Union nationale ? La formule est (...)
lire la suite
8 mars, le pagne et ce qui va avec…
lundi 9 mars 2020

Le 8 mars avec forces pagnes de circonstance est de retour ! Et…tout ce qui va avec. Le meilleur, à savoir les communications sur le thème du (...)
lire la suite
L’homme propose, … corona dispose
vendredi 6 mars 2020

Patatras ! Voilà notre monde réglé comme une montre suisse de plus en plus déréglé ! Voilà la planification, véritable religion des temps modernes, en (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Ilunga comme ses devanciers

Fin d'un vrai faux suspense. Ilunga Ilunkamba n'aura pas été cette exception qui confirme la règle. L'actuel locataire de l'avenue Roi Baudouin dans la très chic Gombe est dans le collimateur de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting