Dernière minute :
VIOLATIONS DES DROITS DE L’HOMME
La VSV condamne la répression des manifestions pacifiques !
jeudi 10 octobre 2019

*La levée des sanctions de l'UE conduirait à encourager l'impunité.

Hier, la salle des Conférences " BAZANA-EDADI " au siège de la VSV, avenue Bongandanga dans la commune de Kasa-Vubu à Kinshasa, a reçu les professionnels des médias pour une conférence de presse animée par le politologue Rostin Manketa Nkwahata, directeur exécutif, sous la modération du directeur en charge des " Programmes, l'activiste des droits de l'homme Dolly Ibefo Mbunga sur les questions brûlantes de l'heure en RDC.

Un diagnostic sans complaisance auquel s'est livrée l'ONGD après avoir loué une fois de plus les efforts fournis de janvier à fin mai en cours par les autorités congolaises et plus particulièrement le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi en ce qui concerne la gestion de la chose publique et surtout le respect des droits de d'homme et des libertés fondamentales que d'aucuns avec en premier la VSV aimeraient voir le plein succès de cette mandature dans l'intérêt supérieur du peuple congolais.

L'ONGD loue aussi, pour la même période sus évoquée les mesures prises pour la libération des prisonniers politiques et d'opinion tout comme le bon déroulement de manifestations et rassemblements publics et aussi des mouvements citoyens. Il faudra ajouter à ce tableau reluisant l'ouverture des médias fermés, le retour des exilés politiques et la diffusion des informations sur les activités politiques de l'Opposition par la RTNC. Malheureusement ça s'arrête là. La VSV qui suit de très près la situation sociopolitique du pays depuis l'avènement de Félix Tshisekedi a relevé des choses inimaginables depuis juin 2019, il y a tout juste deux mois.

On a vu réapparaitre sous Tshisekedi quelques vieilles méthodes connues sous Joseph Kabila. Il s'agit entre autres des interdictions illégales de manifestations pacifiques suivies de répressions brutales de la Police et aussi des personnes manifestant pourtant pacifiquement. Ce qui, pour l'ONGD est un net recul dans la jouissance de l'exercice du droit à la liberté de manifestations garanti par la Constitution et aussi la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples ainsi que le Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Malgré tout, il sied de noter que pour la VSV la situation des droits est de très loin mieux qu'avant l'alternance politique à la tête du pays connue en décembre 2018. Dans le même ordre d'idées, la VSV interpelle le chef de l'Etat sur certaines déclarations qu'il fait sur certaines questions nationales qui ne sont pas susceptibles de favoriser l'avènement d'un Etat de droit et de la paix dont il a récemment parlé à Bukavu en disant : "Pour la paix, je suis prêt à mourir".

Une autre question qui donne des insomnies sur l' "avenue Bongandanga, ce sont les sanctions de l'UE contre certaines personnalités congolaises. A ceux qui plaident pour la levée, il oppose un argument-massue qui sont les nombreuses victimes des violations des droits de l'homme".

De nombreuses personnes ont été tuées à balle réelle alors qu'elles avaient droit à la vie comme des personnalités aujourd'hui sous sanction, des églises de l'Eglise catholique ont été profanées par les forces de l'ordre. Tout cela devra alors passer au compte pertes et profits. Ce qui aurait comme conséquence néfaste d'encourager l "impunité. Il est inadmissible que des gens éprouvent de la pitié pour les personnalités sous sanction et alors rien envers les victimes et leurs familles. C'est un non-sens.

Raison pour laquelle, la VSV milite pour le maintien des sanctions de l'UE. Ce qui contribuera énormément à la lutte contre l'impunité et à la consolidation des processus électoraux futurs. Et aussi à la prévention d'autres violations des droits de l'homme et des entraves à d'autres processus électoraux. Un autre point qui est passé au peigne fin de la VSV, c'est la lutte contre l'impunité, la corruption et des détournements de déniés publics.

Pour elle, c'est la seule voie royale pour conduire à la paix en RDC. Car aucun Etat de droit ne peut se bâtir sur l'impunité et aucune paix durable n'est possible sans panser les plaies de victimes des attaques répétées des groupes armés à l'est de la RDC et sans rendre justice aux nombreux manifestants pacifiques et militants pro-démocratie tombés au front. Tout ceci rien que pour avoir réclamé la tenue des élections dans le strict respect de la Constitution. KANDOLO M.
Enregistrement à l’Etat civil : vers le rattrapage des enfants dans les écoles
vendredi 14 février 2020

Les acteurs impliqués dans le projet de renforcement des systèmes de développement humain (PRSDHU) volet appui à la réforme de l'état civil était en (...)
lire la suite
La société Hydrac mobilisée pour le contrôle des déchets des industriels
mardi 11 février 2020

Le ministère de l'Industrie, tient à la préservation de l'environnement et de la santé. Une séance de travail a été tenue avec l'entreprise HYDRAC, (...)
lire la suite
Dix-sept milles agents de la Fonction publique bientôt à la retraite
vendredi 7 février 2020

17.000 agents et cadres de l'Administration publique répondant aux critères légaux, seront mis à la retraite en cette année 2020. C'est ce qu'annonce (...)
lire la suite
RDC : le Japon finance la construction des bâtiments scolaires
jeudi 6 février 2020

L'Ambassadeur du Japon en République Démocratique du Congo, Karube Hiroshi, a procédé, le vendredi 31 janvier dernier, à la signature de deux (...)
lire la suite
Le Fonds mondial promet une enveloppe de plus de 650 millions USD
jeudi 6 février 2020

Le Fonds mondial promet une enveloppe de plus de 650 millions USD en vue de contribuer à l'éradication du Paludisme, de VIH Sida et de la (...)
lire la suite
Paie des enseignants : Caritas Congo Asbl se désengage au profit de IFOD SA
mercredi 5 février 2020

Caritas Congo Asbl ne va plus superviser l'opération de la paie des enseignants Rd-congolais. Cette mission revient désormais à l'Institution (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting