Dernière minute :

Des larmes pour l’opposition parlementaire
jeudi 31 octobre 2019

Misère de l'opposition parlementaire et opposition parlementaire de la misère ! Un tantinet excessif ? Assurément. Mais plus qu'un simple jeu de mots, une bien triste réalité.

A en pleurer plutôt qu'à en rire. De quoi désespérer du nécessaire débat démocratique dans l'Hémicycle plutôt que de quoi trouver matière à se féliciter de la sacro-sainte loi de la majorité. Pour le coup, une majorité écrasante. Etouffante même ? Pas loin.

Voilà des députés estampillés " opposition " bien en peine de s'entendre pour désigner leurs délégués au sein des commissions permanentes de l'Assemblée nationale. Ces mêmes élus qui n'arrivent pas non plus à s'accorder sur la question -pourtant constitutionnelle- du porte-parole de l'opposition. Des députés qui ne sont d'accord que sur leur désaccord !

La faute à cette scissiparité mortifère née de l'ambiguïté entretenue entre " être opposant " et l'être tout en ne l'étant pas ! Bonjour le " fameux être et ne pas être ". Un débat très Lamuka qui se prolonge jusque dans les travées de l'Hémicycle.

Conséquence : l'opposition n'a jamais été aussi divisée, morcelée, émiettée que durant cette législature. Circonstance aggravante, cette opposition parlementaire a en face d'elle une majorité FCC-CACH plébiscitaire !

Comment exister sans faire chorus ? Pas la moindre chance. Comment tenter de peser sans recourir à la devise belge " l'union fait la force " ? Mission impossible. Si rien n'est fait pour recoller les morceaux, il ne restera plus qu'à la mastodonte FCC-CACH de régner sans l'once d'un partage sur les deux chambres comme sur le pays.

Quitte à offrir quelques strapontins à ceux des députés de l'opposition " gentille " ou qui se montreront tel quel. Quitte pour la majorité à encadrer la désignation du chef du porte-voix de l'Opposition. Prémonitoire ? Lors de sa conférence de presse à Bunia, le chef de l'Etat s'était offert -in tempore non suspecto ?-" médiateur " pour…ses opposants. On y est. Sauf qu'aucune écurie de l'opposition n'a cru devoir solliciter le service du Président. José NAWEJ
Plus qu’un simple rituel, un devoir mémoriel
mercredi 15 janvier 2020

Les Congolais ont fini par connaître par cœur le déroulé des commémorations des 16 et 17 janvier. C'est juste pour des raisons protocolaires que… le (...)
lire la suite
Gare à la balkanisation de fait !
mardi 14 janvier 2020

Pas un seul centimètre carré du territoire rd congolais ne sera aliéné. Comme ses prédécesseurs, Félix-Antoine Tshisekedi n'est pas soluble dans la (...)
lire la suite
La salubrité, une affaire de tous, par tous et pour tous
lundi 13 janvier 2020

Au seuil de cette décennie, une bonne résolution que les Kinois peuvent légitimement prendre en chœur et faire chorus pour la concrétiser. Il s'agit (...)
lire la suite
100 jours, une fausse note appelée ODEP
vendredi 10 janvier 2020

Le "programme de cent premiers jours " restera un marqueur du début de l'ère FATSHI. Le successeur de JKK ne s'est pas privé de frapper les esprits (...)
lire la suite
L’UNIKIN ou miroir du pays ?
jeudi 9 janvier 2020

Condamner les actes de vandalisme perpétrés, deux jours durant, à l'UNIKIN relève du minimum syndical. Tant personne de sensé ne peut applaudir ces (...)
lire la suite
L’intérêt hier comme aujourd’hui
mardi 7 janvier 2020

Un zeste de politique étrangère. Encore que le bras de fer entre les Etats-Unis et l'Iran fait courir un risque non seulement au Moyen-orient, mais (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le mérite du tocsin d’Ambongo

Balkanisation ? Pas l'ombre d'un scoop. Le stratagème que le Cardinal Ambongo dénonce aujourd'hui est vieux comme le cycle de guerres d'agression et de rapine contre la RDC. Ses confrères-icônes du (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting