Dernière minute :
CPI/AFFAIRE GBAGBO
La preuve de la connivence entre Fatou Bensouda et Ouattara !
jeudi 31 octobre 2019

Nouveau triste rebondissement hier à la CPI, dans l'affaire Procureur contre Laurent Gbagbo, acquitté alors par la Chambre de première instance qui a déclaré que le dossier est vide et ne contient aucun élément pouvant conduire à la culpabilité de l'accusé. Mais avant même que ce dernier et son coaccusé Charles Ble-Goudé n'aient quitté leur cellule sécurisée de la prison de l'ONU, à Scheveningen, dans les faubourgs de La Haye, Bensouda, la Procureure près la CPI est allée en appel avant même d'avoir pris connaissance des motivations de l'Arrêt de la Chambre de première instance.

Cet appel a des conséquences politiques graves sur l'avenir politique de Laurent Gbagbo qui, sur bas de son acquittement pouvait se présenter à la présidentielle de l'année prochaine et battre tout adversaire potentiel y compris Alassane Ouattara. Il fallait donc utiliser toute sorte d'argutie juridique pour l'empêcher de mettre ses pieds en Côte d'Ivoire.

C'est le cas avec les conditions très restrictives qui lui sont posées pour sa liberté provisoire qu'il passe à Bruxelles. Il ne peut pas quitter la ville où il est consigné et ne peut plus se rendre en Côte d'Ivoire. Alors qu'il s'agit bien de l'appel d'un prévenu acquitté par la Chambre de première instance.

La Procureure près la CPI, la Gambienne Fatou Bensouda a expressément fait acté à ces conditions l'obligation de ne pas se rendre en Côte d'Ivoire jusqu'à la fin de l'affaire au niveau de l'appel, car disait-elle, il va fuir. C'est là où, depuis la semaine dernière, les Avocats de Laurent Gbagbo ont introduit une requête à la Chambre qui a accordé la liberté provisoire pour obtenir l'assouplissement des conditions en lui laissant toute sa liberté de mouvement et arriver en Côte d'Ivoire et prendre part à la vie politique car il s'agit d'un acquitté et non d'un condamné.

On attend donc que la Chambre de première instance se prononce sur cette la demande de Laurent Gbagbo sur les conditions normalisées de sa liberté provisoire en attendant le procès en appel. Curieusement hier, l'Etat ivoirien qui n'est pas partie dans la procédure de liberté provisoire car ne concernant que l'accusé et le Parquet a déposé son mémoire pour s'opposer avec virulence à l'assouplissement des conditions de la liberté provisoire de Laurent Gbagbo. Ce dernier est indésirable en Côte d'ivoire.

L'argument présenté hier est le même que celui de la Procureure Fatou Bensouda d'empêcher à tout prix Laurent Gbagbo de mettre ses pieds en Côte d'Ivoire. Pourquoi ? C'est, d'après certains analystes, en rapport avec les élections de l'année prochaine qui vaut à Gbagbo l'appel de Fatou Bensouda contre son acquittement. Ce qui donnerait comme une connivence entre la procureure près la CPI et le pouvoir ivoirien. Pour le coup, estiment certains observateurs, la démarche de Bensouda n'est pas sans rappeler son prédésseur le Chilien Moreno Ocampo dont la manière d'instruire la cause était jugée politiquement motivée.

Heureusement que l'Etat de Côte d'Ivoire sera déboutée par la Cour étant donné qu'il n'est pas partie dans la procédure de liberté provisoire. Tout ceci semble proceder d'un acharnement contre Laurent Gbagbo pour l'empêcher d'arriver dans son pays la Côte d'Ivoire d'ici à la présidentielle de l'année prochaine. Pas sûr cependant que l'appel de Fatou Bensouda aboutisse. Difficile en effet, pour le Parquet près la CPI de réunir des preuves irréfutables au bout de sept ans d'instruction avec des témoins à charge qui ont brillé par des contradictions le ferait en 40 jours. Selon certains observateurs, c'est la preuve que cet appel de Fatou Bensouda contre l'acquittement de Laurent Gbagbo est politique. KANDOLO M.
Les médecins de Kinshasa décrètent une grève avec service minimum
mardi 14 janvier 2020

Les médecins de la ville province de Kinshasa déclenchent ce mardi 14 janvier un mouvement de grève avec service minimum. La décision a été prise au (...)
lire la suite
Sera chassé du camp tout militaire dont la famille participera aux activités illégales du 14 janvier
mardi 14 janvier 2020

L'état-major général des FARDC menace de chasser ''du camp militaire'' et de traduire ''devant les services compétents'' tout militaire dont la (...)
lire la suite
Le Centre hospitalier ‘‘La pluie arrose l’humanité’’ organise sa première matinée scientifique
jeudi 2 janvier 2020

Juché sur la cime de la route de 80 jours, au n°61 de l’avenue Benseke, dans la commune de Ngaliema, le Centre hospitalier ‘‘La pluie arrose (...)
lire la suite
Des inciviques usent d’un faux compte Twitter pour discréditer le ministre des PTNTIC Augustin Kibassa
mardi 31 décembre 2019

Le Directeur de Cabinet du ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l'information et de la Communication (PTNTIC), (...)
lire la suite
Une bombe tue sept personnes à Munoli dans le Nord-Kivu
lundi 30 décembre 2019

* Après la fuite des groupes armés, vivement les opérations de déminage Selon la source, l'engin a été ramassé par un enfant qui se promLe culte divin (...)
lire la suite
Sept ans requis pour un officier des FARDC pour crime contre l’humanité
vendredi 27 décembre 2019

Après une longue attente, le colonel Amos Safari Kateatea est condamné à sept ans de prison pour crime contre l'humanité commis dans les villages (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Plus qu’un simple rituel, un devoir mémoriel

Les Congolais ont fini par connaître par cœur le déroulé des commémorations des 16 et 17 janvier. C'est juste pour des raisons protocolaires que… le protocole d'Etat continue à publier le programme de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting