Dernière minute :
MEURTRE DE L’AG DE L’HOPITAL VIJANA
L’ECC exige la déchéance de Dolly Makambo par motion
vendredi 1er novembre 2019

L'épée de Damoclès serait-elle suspendue sur la tête du ministre provincial de l'Intérieur, après le meurtre de l'Administrateur gestionnaire de l'Hôpital Vijana, commis le mercredi 30 octobre dernier par un élément de sa garde rapprochée ? Cette question a été dans tous les débats des Kinois, hier dans les rues de la capitale, "enflammées" par ce troisième crime d'une série noire qui a commencé depuis lundi 28 du mois passé.

En attendant les conclusions de l'enquête judiciaire ouverte sur ce meurtre, toutes les réactions se recoupent. Si tout ne dépendait que de la justice populaire, les juges de ces tribunaux de rue auraient requis la peine capitale contre le policier tueur de Belvis Kuku Ilo.

Indignée par cette énième barbarie, l'Eglise du Christ Congo (ECC), citée hier par Top Congo FM, demande aux députés provinciaux de Kinshasa de voter une motion de défiance contre Dolly Makambo, qu'elle considère comme le responsable intellectuel de la mort du jeune administrateur gestionnaire de l'hôpital Vijana, tué par balle à l'âge de 33 ans.

Rappelant le caractère sacré de la vie humaine, l'ECC comme l'ensemble de la population kinoise, hausse le ton et condamne avec véhémence, tous ces cas des personnes tuées en trois jours successifs par balles par certains éléments indisciplinés de la Police nationale congolaise (PNC).

JOSEPH NATITI PLAIDE NON COUPABLE

En même temps qu'une importante frange de l'opinion à Kinshasa, établit la responsabilité civile de Dolly Makambo dans cette affaire, la famille biologique de la victime pointe un doigt accusateur sur le Médecin directeur de l'Hôpital Vijana, Joseph Natiti.

" Le complot a été savamment ourdi. Déjà tôt le matin de mercredi, Belvis avait déclaré qu'il ne sentait pas bien et ne saurait aller au travail. Mais il a reçu un coup de fil du Médecin directeur de leur hôpital qui lui demandait avec insistance, d'être au service, sous prétexte qu'il se tiendrait une importante réunion à laquelle la présence de Belvis était indispensable. Voilà que la fameuse réunion s'est transformée en meurtre. Notre frère a été lâchement abattu avec la complicité de Joseph Natiti à qui on a promis une portion de terre sur la partie querellée de la concession de l'Hopital Vijana", raconte à Top Congo, l'une des sœurs de la victime.

Cependant, Joseph Natiti rejette toutes les accusations de la famille de Belvis Kuku contre lui et clame son innocence. Il faut souligner qu'au stade actuel de cette affaire, il est encore hasardeux d'établir les responsabilités. A part le meurtrier clairement identifié, seuls les résultats de l'enquête judiciaire sauraient apporter toute la lumière, quant aux autres personnes qui ont participé à ce crime. Toutefois, d'aucuns estiment que la responsabilité civile de l'ancien bourgmestre de la commune de Gombe, élu député provincial lors des élections générales du 30 décembre dernier, est établie. Ce dans la mesure où le tueur de Belvis Kuku est bien l'un de policiers commis à sa garde.

Tout bien considéré, plus d'un observateur pense que le meurtre de ce jeune père de famille qui laisse deux orphelins, ne restera pas impuni.

Dans ces meurtres en série, un conducteur de mototaxi a été froidement abattu par l'arme à feu lundi 28 octobre sur l'avenue Kasa Vubu dans la commune de Kinshasa. Un deuxième a été tué, toujours par balle, le jour suivant. Soit le mardi 29. Le dernier cas est celui de Belvis Kuku Ilo, abattu le mercredi 30 du même mois, par la garde de Dolly Makambo. 1, 2, 3 trois morts par balle, ça sent l'insécurité dans la ville ! Grevisse KABREL
L’Université de Kinshasa : "colline du savoir, colline des transactions (suite et fin)
mercredi 15 janvier 2020

(Par le Pr Bernard Mumpasi Lututala) Au cours de ces élections, l'université vit des moments d'intenses tractations politiques semblables à ce qui (...)
lire la suite
Le ministre Kibassa Maliba discute de la construction du réseau national de fibre optique avec des experts égyptiens
mercredi 15 janvier 2020

En séjour au pays des Pharaons, le ministre des PT-NTIC, Augustin Kibassa Maliba, a échangé hier mardi 14 janvier, avec le Chairman et CEO de la (...)
lire la suite
Les ambassadeurs de Chine, d’Iran et d’Algérie présentent leurs lettres de créances à Fatshi
mercredi 15 janvier 2020

La République populaire de Chine, la République islamique d'Iran et la République démocratique et populaire d'Algérie ont de nouveaux ambassadeurs (...)
lire la suite
Le plan de la balkanisation est déjà en marche
mercredi 15 janvier 2020

Depuis que les massacres des populations civiles de la région de Beni, dans le septentrion du Nord-Kivu se poursuivent par les islamistes (...)
lire la suite
Un atelier résidentiel sur les modalités de mise en application de l’IPR
mercredi 15 janvier 2020

Kinshasa, 14 Janvier 2020 (ACP).- Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba vient d'autoriser la ministre de la Fonction publique à réfléchir, (...)
lire la suite
Cadastre minier : l’assainissement s’impose
mercredi 15 janvier 2020

A l'heure de la mobilisation maximale des recettes pour renflouer les caisses de l'Etat, les membres permanents du Comité de conjoncture (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Plus qu’un simple rituel, un devoir mémoriel

Les Congolais ont fini par connaître par cœur le déroulé des commémorations des 16 et 17 janvier. C'est juste pour des raisons protocolaires que… le protocole d'Etat continue à publier le programme de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting