Dernière minute :
A L’ISSUE D’UNE REUNION DE CRISE
Néron Mbungu annonce la prise en charge des obsèques des récentes victimes de bavures policières par l’Hôtel de ville
vendredi 1er novembre 2019

" Le gouvernement provincial de la ville de Kinshasa prendra en charge les blessés ainsi que les obsèques des victimes des récentes bavures policières que vient de connaitre notre capitale. Nous appelons la population kinoise au calme car les mesures sont en train d'être prises pour que de tels cas ne se reproduisent plus " a déclaré Néron Mbungu, au sortir d'une réunion de crise, hier jeudi 31 octobre, convoquée suite à la mort par balle de l'administrateur gestionnaire du centre hospitalier Vijana.

Le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa a, par ailleurs, assuré que les auteurs dudit meurtre étaient déjà aux arrêts et que leur procès était en cours. Au cours de cette rencontre des décisions urgentes ont été prises en rapport avec la sécurité de la population. Néron Mbungu a aussi signalé que d'autres stratégies sont en études pour mettre hors d'état de nuire, tous les cas d'éléments indisciplinés se trouvant dans les rangs de la Police nationale congolaise (PNC).

Juste après cette réunion, l'adjoint de Gentiny Ngobila, avec à sa suite quelques gestionaires de la ville, notamment le ministre provincial des ITPR, s'est rendu sur le lieu du drame en vue de s'imprégner d'autres détails utiles dans l'instruction de ce dossier sensible. De là, Néron Mbungu et sa délégation se sont dirigés vers le bureau du patron national de l'intérieur, Gilbert Kankonde, venu également sur les lieux pour une autre réunion.

Ce dernier a affirmé que l'impunité n'avait plus sa place dans le pays et que les responsables de ces actes feront face à la Justice. Un rappel à l'ordre des hommes en uniforme est nécessaire. Aussi, l'Auditorat militaire, seul organe habilité pour statuer sur les faits infractionnels commis par les militaires et les policiers, fait-il son travail pour responsabiliser les uns et les autres.

Pour rappel, l'administrateur gestionnaire de l'hôpital Vijana, a été abattu par balle, mercredi 30 octobre dernier, suite à une altercation entre un groupe de policiers commis à la garde du ministre provincial de l'intérieur Dolly Makambo et le personnel de l'hôpital. La spoliation d'une partie de la concession du centre est la principale cause de cette dispute qui a entraîné la mort de ce jeune responsable, père de deuxc enfants et ancien diplômé de l'Institut supérieur des techniques médicales (ISTM) de Kinshasa. Fyfy Solange TANGAMU
L’Université de Kinshasa : "colline du savoir, colline des transactions (suite et fin)
mercredi 15 janvier 2020

(Par le Pr Bernard Mumpasi Lututala) Au cours de ces élections, l'université vit des moments d'intenses tractations politiques semblables à ce qui (...)
lire la suite
Le ministre Kibassa Maliba discute de la construction du réseau national de fibre optique avec des experts égyptiens
mercredi 15 janvier 2020

En séjour au pays des Pharaons, le ministre des PT-NTIC, Augustin Kibassa Maliba, a échangé hier mardi 14 janvier, avec le Chairman et CEO de la (...)
lire la suite
Les ambassadeurs de Chine, d’Iran et d’Algérie présentent leurs lettres de créances à Fatshi
mercredi 15 janvier 2020

La République populaire de Chine, la République islamique d'Iran et la République démocratique et populaire d'Algérie ont de nouveaux ambassadeurs (...)
lire la suite
Le plan de la balkanisation est déjà en marche
mercredi 15 janvier 2020

Depuis que les massacres des populations civiles de la région de Beni, dans le septentrion du Nord-Kivu se poursuivent par les islamistes (...)
lire la suite
Un atelier résidentiel sur les modalités de mise en application de l’IPR
mercredi 15 janvier 2020

Kinshasa, 14 Janvier 2020 (ACP).- Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba vient d'autoriser la ministre de la Fonction publique à réfléchir, (...)
lire la suite
Cadastre minier : l’assainissement s’impose
mercredi 15 janvier 2020

A l'heure de la mobilisation maximale des recettes pour renflouer les caisses de l'Etat, les membres permanents du Comité de conjoncture (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Plus qu’un simple rituel, un devoir mémoriel

Les Congolais ont fini par connaître par cœur le déroulé des commémorations des 16 et 17 janvier. C'est juste pour des raisons protocolaires que… le protocole d'Etat continue à publier le programme de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting